#Mali : Bilan et perspectives de la décentralisation : Le diagnostic du haut conseil des collectivités

Le Haut conseil des collectivités (HCC) entend contribuer à la réussite effective de la politique de décentralisation sous la 4è République. Pour y arriver, l’institution a mis les intelligences et expertises nationales à contribution afin de poser un diagnostic fiable du processus de transfert des ressources humaines et financières aux collectivités territoriales.

Publié mercredi 05 juin 2024 à 19:07
#Mali : Bilan et perspectives de la décentralisation : Le diagnostic du haut conseil des collectivités

La rencontre prend fin aujourd’hui

 


Un atelier sur le thème : «La décentralisation au Mali de 1993 à nos jours : bilan et perspectives», se tient depuis hier, à cet effet.  La rencontre qui a regroupé les représentants des différents départements ministériels, des collectivités territoriales et les experts prend fin aujourd’hui. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président du Haut conseil des collectivités, Mamadou Satigui Diakité.

C’est en 1992, à l’issue de la Conférence nationale, que le Mali a opté pour une décentralisation systématique de l’ensemble de son territoire. Le président de l’Institution a indiqué que cette vision politique a été considérée comme la réponse la plus pertinente à la prise en compte des revendications politiques et sociales de l’époque. Mamadou Satigui Diakité ajoutera que l’organisation des élections communales de 1999 marque le début de la mise en œuvre effective de ce processus.

Selon lui, l’atelier invite à un examen approfondi du processus sous la forme d’un bilan en vue d’exposer les acquis, les difficultés rencontrées et les dispositions à prendre. «Pour une meilleure consolidation de la décentralisation», a souligné le président du Haut conseil des collectivités.

Loin d’être une interpellation ou un procès, cet atelier, a assuré Mamadou Satigui Diakité, est l’occasion d’identifier les insuffisances et les contraintes. Il s’agit, a-t-il affirmé, de créer les conditions favorables à la consolidation de la décentralisation au Mali.

Cette déconcentration du pourvoir a enregistré d’importants acquis dans la fourniture des services sociaux de base aux populations, s’est réjoui le président du HCC. Avant de dire qu’elle a été affectée par de nombreuses crises politiques et sécuritaires. Le président Diakité a relevé que l’objectif est la réussite de la politique de décentralisation sous la 4è République.

Durant deux jours, les participants passeront au peigne fin le transfert des compétences et des ressources de l’État aux collectivités territoriales, l’évolution du cadre institutionnel et organisationnel de la réforme, le fonctionnement des collectivités territoriales au quotidien et leurs capacités  à fournir des services sociaux de base. Ils plancheront également sur la contribution des Agences de développement régional (ADR) et des contrats plans État/régions, au développement des territoires, la problématique du financement de la décentralisation et les questions liées à l’existence de ressources humaines qualifiées pour la gouvernance régionale et locale. Mais aussi les recommandations des différents fora et assises sur la thématique.

Namory KOUYATE

Lire aussi : #Mali : Dr Moriké Dembélé : «L’AES s’inscrit dans la rupture paradigmatique avec les anciennes pratiques d’influence»

Dans cette interview, le maître de conférences à l’Université des lettres et des sciences humaines de Bamako (ULSHB) souligne la pertinence de la création de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES). Dr Moriké Dembélé met en exergue également les enjeux, les défis et.

Lire aussi : #Mali : Mise en œuvre des ANR : Pas sans le district de Bamako

Conformément à la vision du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta en matière de redevabilité et sa ferme volonté à mettre les préoccupations du peuple au cœur de la prise de décision, le Comité indépendant de suivi-évaluation de la mise en œuvre des recommandations des.

Lire aussi : #Mali : Mise en œuvre des recommandations des ANR : La phase de dissémination démarre dimanche

Du 7 au 20 juillet, le Comité indépendant de suivi évaluation de la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de la refondation (Cinsere-ANR) organisera des ateliers de restitution de son rapport annuel 2023 dans le District de Bamako et dans les 19 autres régions du pays..

Lire aussi : #Mali : Mise en œuvre des recommandations des ANR : Le Conseil Économique, social, environnemental et culturel imprégné

Après la Présidence de la République le 27 mai dernier, les membres du gouvernement à travers le Comité d’orientation de la refondation de l’état (Core), la Cour constitutionnelle, la Cour suprême, le Conseil national de Transition, c’était le tour, hier, du président du Conseil éc.

Lire aussi : #Mali : Dr Diola Bagayoko : «La démocratie dans un état non souverain est un instrument de colonisation»

Dans cet entretien, le distingué professeur de Southern university aux états-Unis aborde les maux qui freinent le développement des anciennes colonies de la France. Dr Diola Bagayoko, en sa qualité de membre de la société américaine de physique, plaide en faveur de l’épanouissement .

Lire aussi : #Mali : Victime d’un accident de circulation en Italie : 200 millions de Fcfa aux ayants droit de Seybou Sangaré

Seybou Sangaré est né le 2 octobre 1997 à Makana-Birgo situé dans la Région de Kita. À la suite de son décès survenu le 26 novembre 2022 à San Severo en Italie, le Conseil de base des Maliens d’Italie a engagé une procédure judiciaire qui a abouti au payement de cette somme.

Les articles de l'auteur

#Mali : Dr Moriké Dembélé : «L’AES s’inscrit dans la rupture paradigmatique avec les anciennes pratiques d’influence»

Dans cette interview, le maître de conférences à l’Université des lettres et des sciences humaines de Bamako (ULSHB) souligne la pertinence de la création de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES). Dr Moriké Dembélé met en exergue également les enjeux, les défis et les perspectives de l’organisation sous-régionale.

Par Namory KOUYATE


Publié mardi 16 juillet 2024 à 08:31

#Mali : Mise en œuvre des ANR : Pas sans le district de Bamako

Conformément à la vision du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta en matière de redevabilité et sa ferme volonté à mettre les préoccupations du peuple au cœur de la prise de décision, le Comité indépendant de suivi-évaluation de la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de la refondation (Cinsere-ANR) a procédé, hier, à la présentation du rapport annuel 2023..

Par Namory KOUYATE


Publié mardi 09 juillet 2024 à 10:02

#Mali : Mise en œuvre des recommandations des ANR : La phase de dissémination démarre dimanche

Du 7 au 20 juillet, le Comité indépendant de suivi évaluation de la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de la refondation (Cinsere-ANR) organisera des ateliers de restitution de son rapport annuel 2023 dans le District de Bamako et dans les 19 autres régions du pays..

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 17:47

#Mali : Mise en œuvre des recommandations des ANR : Le Conseil Économique, social, environnemental et culturel imprégné

Après la Présidence de la République le 27 mai dernier, les membres du gouvernement à travers le Comité d’orientation de la refondation de l’état (Core), la Cour constitutionnelle, la Cour suprême, le Conseil national de Transition, c’était le tour, hier, du président du Conseil économique, social, environnemental et culturel.

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 27 juin 2024 à 17:50

#Mali : Dr Diola Bagayoko : «La démocratie dans un état non souverain est un instrument de colonisation»

Dans cet entretien, le distingué professeur de Southern university aux états-Unis aborde les maux qui freinent le développement des anciennes colonies de la France. Dr Diola Bagayoko, en sa qualité de membre de la société américaine de physique, plaide en faveur de l’épanouissement des pays africains, notamment le Mali. Pour relever ce challenge, il opte pour la prorogation de la Transition.

Par Namory KOUYATE


Publié lundi 24 juin 2024 à 17:42

#Mali : Victime d’un accident de circulation en Italie : 200 millions de Fcfa aux ayants droit de Seybou Sangaré

Seybou Sangaré est né le 2 octobre 1997 à Makana-Birgo situé dans la Région de Kita. À la suite de son décès survenu le 26 novembre 2022 à San Severo en Italie, le Conseil de base des Maliens d’Italie a engagé une procédure judiciaire qui a abouti au payement de cette somme.

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:39

#Mali : Sécurité, genre et développement en Afrique : L’école de maintien de la paix suscite la réflexion

En prélude à la journée de l’Afrique célébrée le 25 mai de chaque année, l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) a organisé, hier, un symposium sur le thème : «Vers une paix durable : quelles actions de l’Union africaine pour la sécurité, le genre et le développement en Afrique ?»..

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:57

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner