Mali : L'ultime sacrifice d'un jeune soldat

Âgé de 24 ans, le sergent-chef Sékou Souleymane Doumbia de la Garde nationale était un valeureux soldat tombé au champ d’honneur lors des affrontements entre l’Armée malienne et les groupes rebelles à Kidal en mai 2014 à la suite de la visite de l’ancien Premier ministre, Moussa Mara. Il s’est battu jusqu’à son dernier souffle pour notre chère patrie, le Mali.

Publié jeudi 16 novembre 2023 à 17:27
Mali : L'ultime sacrifice d'un jeune soldat

Le sergent-chef  Sékou Souleymane Doumbia que certains de ses amis et promotionnaires appelaient ‘’Maximus’’ ou encore ‘’Lé’’ ou ‘’Lipy’’ était un valeureux soldat qui s’est battu jusqu’à perdre la vie pour la cause du Mali.


Né le 23 avril 1990 à Kati, il était  le fils de feu Lieutenant Souleymane Doumbia et d’Anta Konipo. Troisième d’une fratrie de quatre garçons et de deux filles, il a fait ses études primaires entre la ville de Gao et d’Anderaboukane où son père a servi.


Après l’obtention de son Certificat d’Etudes Primaires(CEP) en 2001, il continua ses études entre Ségou et Sikasso. Il obtient son Diplôme d’Études Fondamentales (DEF) en 2004 et passe son baccalauréat en 2007 au Lycée Yana  Maïga de Gao.


Ensuite, il débarque à Bamako pour ses études supérieures. Mais après l’obtention de son Diplôme d’Etudes Universitaires Générales (DEUG 1), mordu par le métier des armes, il passe le concours d’entrée à l’École des sous-officiers de Banankoro (ESO) en 2009. De cette école, il est sorti en 2011 comme 3ème de la 5ème promotion avec un brevet de parachutiste obtenu au 33ème régiment des commandos parachutistes.


Un jeune soldat qui maitrisait le Nord- Après sa formation, il fut affecté à Kidal pour servir le Mali. Quelques mois après, se déclenche la crise du Nord où il participe à tous les affrontements. Des affrontements lors desquels, il s’est fait remarquer par ses actes de bravoure. En plus de Kidal, il a servi dans d’autres localités, ce qui lui a donné une bonne connaissance du Nord en plus des années qu’il a passées lors de son enfance.


Après la chute du Nord entre les mains des groupes armés, le sergent-chef  Sékou Souleymane Doumbia mettra plus de trois semaines pour sortir de Kidal. Une zone qu’il maitrise bien en se fondant dans la population pour ne pas se faire prendre par l’ennemi.


Cependant, après l’opération Serval qui a permis de chasser les djihadistes et les terroristes qui occupaient le Nord, il y retourne à nouveau en avril 2013 avec plus de détermination. Mieux, il participe à tous les combats. Plusieurs de ses frères d’armes sont tombés devant lui et il a promis de continuer les combats pour que leur mort ne soit pas vaine.


« Je ne me ferai pas raconter cette guerre, cette fois-ci on y mettra fin ». C’est la dernière phrase que le sergent-chef Sékou Souleymane Doumbia a prononcée devant ses proches avant de se rendre sur le théâtre des opérations à Kidal où les rebelles du MNLA et  leurs alliés islamistes avaient profité de la visite du Premier ministre Moussa Mara pour relancer les hostilités.


Le mercredi 21 mai 2014, il faisait partie des militaires qui ont lancé l’assaut pour récupérer la ville de Kidal des mains des rebelles. Au bout de quelques heures de combat, ils avaient réussi à reprendre le contrôle du Gouvernorat de Kidal avant que les rebelles Touaregs ne demandent le cessez-le-feu. Mais quelques temps après, ils seront pris par surprise par ces mêmes rebelles qui ont reçu des renforts en nombre. 


Et c’est lors de ces affrontements que le sergent-chef  Sékou Souleymane Doumbia va être atteint par une balle à la tête. Transporté difficilement à l’hôpital régional de Gao, il succombe à ses blessures. Ses promotionnaires retiennent de lui, le personnage d’un soldat brave, le meilleur tireur de leur génération.


Le général Kéba Sangaré, ex-directeur de l’ESO à l’époque Lieutenant-colonel avait  témoigné : « Deux jours avant les affrontements de Kidal, le sergent-chef Sékou Souleymane Doumbia m’a appelé. Pendant toute la phase de la formation, il s’est fait remarquer par sa combativité, sa discipline. C’était l’un des meilleurs tireurs sortis de cette école ».


Promu au grade de sergent-chef  le 22 septembre 2013, il avait porté ce nouveau grade à partir du 1er janvier 2014 avant de se rendre au Nord du pays où il était toujours affecté, car il n’a jamais voulu quitter le septentrion du Mali.


Tombé au champ d’honneur, le mérite de ce brave militaire a été reconnu à titre posthume par la Nation. En plus de la décoration de la Médaille commémorative de campagne et de la Croix de la valeur militaire, il a été choisi comme parrain de la 11ème promotion de l’École des sous-officiers d’active de Banankoro (ESO), sortie en 2017.

Dieudonné DIAMA

Lire aussi : #Mali : Gouvernance : Le CNT autorise le gouvernement à prendre certaines mesures par ordonnances

Après l’adoption du projet de loi autorisant la ratification de l’accord sur la coopération militaire et technique signé à Moscou le 25 mars 2003 entre les gouvernements du Mali et de la Fédération de Russie, le dernier acte de cette dernière séance plénière de la session ordinaire d.

Lire aussi : #Mali : Accord de coopération militaire et technique Mali-Russie : Le CNT approuve

Cet accord signé depuis le 25 mars 2003 n’avait pas encore été ratifié à cause de la pression exercée par des puissances étrangères qui jouissaient d’une réelle tutelle sur le Mali.

Lire aussi : #Mali : Conseil national de Transition : Débat d’orientation budgétaire, dans la bonne tradition

La commission des finances, de l’économie, du plan, de la promotion du secteur privé et des industries du Conseil national de Transition (CNT), en partenariat avec le ministère de l’Économie et des Finances, a organisé le vendredi dernier, le débat d’orientation budgétaire sur le docume.

Lire aussi : #Mali : Loi de finances rectificative 2024 : Le quitus du CNT

Les membres du Conseil national de Transition (CNT) ont adopté hier, le projet de loi portant modification de la loi n°2023-060 du 22 décembre 2023 portant loi des finances pour l’exercice 2024. C’était sous la présidence du président de l’organe législatif, le colonel Malick Diaw, en p.

Lire aussi : #Mali: Création d’associations au Mali : La formalité administrative d’autorisation et de déclaration préalable rendue obligatoire

Les membres du Conseil national de Transition ont donné leur quitus au texte ainsi qu’à trois autres projets de loi. La réforme et l’amélioration de la gouvernance des associations font partie des recommandations du Dialogue inter-Maliens. L’objectif étant la préservation de l’ordre pu.

Lire aussi : #Mali : Promotion des droits de la femme : Haïdara Aïchata Alassane Cissé reçoit la plus grande distinction de AWLN International

Le Réseau des femmes leaders africaines (AWLN) est une plateforme continentale créée pour galvaniser le leadership des femmes en Afrique vers une paix et un développement durables dans tous les secteurs et à tous les niveaux..

Les articles de l'auteur

#Mali : Gouvernance : Le CNT autorise le gouvernement à prendre certaines mesures par ordonnances

Après l’adoption du projet de loi autorisant la ratification de l’accord sur la coopération militaire et technique signé à Moscou le 25 mars 2003 entre les gouvernements du Mali et de la Fédération de Russie, le dernier acte de cette dernière séance plénière de la session ordinaire d’avril a été l’examen du projet de loi autorisant le gouvernement à prendre certaines mesures par ordonnances..

Par Dieudonné DIAMA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 17:42

#Mali : Accord de coopération militaire et technique Mali-Russie : Le CNT approuve

Cet accord signé depuis le 25 mars 2003 n’avait pas encore été ratifié à cause de la pression exercée par des puissances étrangères qui jouissaient d’une réelle tutelle sur le Mali.

Par Dieudonné DIAMA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 17:40

#Mali : Conseil national de Transition : Débat d’orientation budgétaire, dans la bonne tradition

La commission des finances, de l’économie, du plan, de la promotion du secteur privé et des industries du Conseil national de Transition (CNT), en partenariat avec le ministère de l’Économie et des Finances, a organisé le vendredi dernier, le débat d’orientation budgétaire sur le document de programmation budgétaire économique pluriannuelle 2025-2027..

Par Dieudonné DIAMA


Publié dimanche 30 juin 2024 à 17:14

#Mali : Loi de finances rectificative 2024 : Le quitus du CNT

Les membres du Conseil national de Transition (CNT) ont adopté hier, le projet de loi portant modification de la loi n°2023-060 du 22 décembre 2023 portant loi des finances pour l’exercice 2024. C’était sous la présidence du président de l’organe législatif, le colonel Malick Diaw, en présence du ministre de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa Maïga..

Par Dieudonné DIAMA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 17:43

#Mali: Création d’associations au Mali : La formalité administrative d’autorisation et de déclaration préalable rendue obligatoire

Les membres du Conseil national de Transition ont donné leur quitus au texte ainsi qu’à trois autres projets de loi. La réforme et l’amélioration de la gouvernance des associations font partie des recommandations du Dialogue inter-Maliens. L’objectif étant la préservation de l’ordre public.

Par Dieudonné DIAMA


Publié lundi 10 juin 2024 à 07:06

#Mali : Promotion des droits de la femme : Haïdara Aïchata Alassane Cissé reçoit la plus grande distinction de AWLN International

Le Réseau des femmes leaders africaines (AWLN) est une plateforme continentale créée pour galvaniser le leadership des femmes en Afrique vers une paix et un développement durables dans tous les secteurs et à tous les niveaux..

Par Dieudonné DIAMA


Publié lundi 03 juin 2024 à 19:13

#Mali : Visite d’amitié et de Travail du président sénégalais : Bassirou Diomaye Faye à Bamako pour le renforcement des liens historiques

Le président sénégalais et son homologue malien ont fait le tour des questions brûlantes de l’heure, notamment les défis sécuritaires, le renforcement des relations diplomatiques entre nos deux pays.

Par Dieudonné DIAMA


Publié jeudi 30 mai 2024 à 19:51

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner