Forum sur l’éducation : Des perspectives de formations en Russie

Les universités dans le pays de Vladmir Poutine proposent aux étudiants maliens des programmes de formation dans différentes disciplines, notamment dans les professions médicales, techniques, naturelles voire humanitaires

Publié mardi 28 mai 2024 à 18:53
Forum sur l’éducation : Des perspectives de formations en Russie

 Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du plan d’actions du partenariat russo-africain pour 2023-2026

 

Le volet éducation et celui de la formation figurent en bonne place dans les relations russo-maliennes. En témoigne le Forum Russie/Afrique sur l’éducation qui se tient dans notre pays. La cérémonie d’ouverture de cette conférence éducative internationale sous le thème : «Éducation Russie-Afrique : un ticket pour l’avenir» s’est tenue, hier à Bamako. C’était en présence du président directeur général de Scolaris finance, Dr Simon Aziati, du représentant de l’ambassadeur de Russie au Mali, Dmitry Vlasov, et de Plusieurs promoteurs d’universités privées et étudiants de la place.

Selon Simon Aziati, cette conférence s’inscrit dans le cadre du plan d’actions du partenariat russo-africain pour 2023-2026, spécifiquement dans les domaines de l’éducation, des échanges et des contacts entre les jeunes. L’éducation et la technologie, dira-t-il, sont des piliers essentiels de la coopération entre la Russie et les pays du continent africain. Elles sont aussi significatives pour nos nations, en leur permettant de renforcer nos souverainetés et d’atteindre une prospérité économique durable. Dans le contexte géopolitique actuel, il est crucial de renforcer nos liens éducatifs et technologiques», a souligné l’universitaire.

Par ailleurs, Dr Simon expliquera que cette conférence a pour objectif de coordonner les positions et approches afin de développer des projets éducatifs de qualité en Russie et en Afrique. Ajoutant que la promotion de l’éducation russe au Mali est une priorité pour Scolaris finance, les futurs experts et entrepreneurs.

Pour sa part, le représentant de l’ambassadeur de la Russie s’est réjoui du renforcement de la dynamique de la coopération russo-malienne dans le domaine de l’éducation et de l’apprentissage de la langue russe. Selon lui, son gouvernement a maintenu le quota pour le Mali à un niveau élevé pour l’année académique 2024/25, soit 290 places (contre 35 pour l’année académique 2022/23).

«Selon les données ouvertes du ministère de la Science et de l’Enseignement supérieur de la Fédération de Russie, le nombre d’étudiants dans notre pays est d’environ 4 millions de personnes, dont 315.000 sont des citoyens étrangers. En 2023, plus de 34.000 étudiants africains ont reçu une éducation en Russie», a déclaré le diplomate russe. Ajoutant que les candidats peuvent être formés dans différentes régions de la Russie, de Kaliningrad à Vladivostok dans une variété de programmes éducatifs allant des professions médicales, techniques, naturelles aux professions humanitaires.

L’avantage de l’éducation russe, a poursuivi Dmitry Vlasov, est également la formation dans les professions créatives. Et de conclure par ceci : «Dans les conservatoires, les organisations artistiques, architecturales et autres, un grand nombre de programmes sont proposés.»

La rencontre éducative a été marquée par la présentation de 4 universités d’État russe par les recteurs de ces établissements. Il s’agit des universités d’État de Belgorod, de Coursk, de Grosny et Tilabesnky. Tous ont présenté brièvement leurs structures respectives invitant les étudiants à y venir.

Organisé à l’initiative de Scolaris finance, en collaboration avec l’Université technologique d’État de Belgorod, le forum, qui s’achèvera vendredi prochain, planchera quatre jours durant sur les perspectives de collaboration dans le domaine de l’éducation et de la formation. Mais se veut aussi une opportunité d’échanges et de partage d’expériences, de présentation des universités russes et d’échanges avec les promoteurs d’universités privées de la place.

Tamba CAMARA

Lire aussi : #Mali : Trois morts et quatre blessés dans un effondrement à Ségou

Au moins trois personnes ont trouvé la mort, ce samedi 13 juillet dans l’effondrement d’un bâtiment R+1 dans le quartier de Lafiabougou à Ségou, dans la Cité des Balazans. Quatre autres personnes ont été blessées..

Lire aussi : #Mali : Une fille violée à sang à Sirakoro Meguetana

En dépit de la rigueur de la loi punissant le viol, les commissariats de police de la Cité des trois caïmans continuent d'enregistrer de nombreux cas relatifs à cette infraction. L'un des derniers enregistré par les policiers de Sirakoro Meguetana remonte à cette semaine. La victime, une aide-.

Lire aussi : #Mali : La bande des «sept» de San sous les verrous

Le commissariat de la ville de San dirigé par le commissaire principal Lankafia Keita a mis le grappin, la semaine dernière, sur des bandits de grand chemin qui ne juraient que par les boutiques et commerces en tout genre. Ces vagabonds au nombre de sept dont un coupeur de route et un receleur ont.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : Acquitté faute de preuve

Embourbé dans une histoire de foncier, le mis en cause réfute toutes les accusations portées en son encontre. Il est aidé en cela par le plaignant qui de son côté n’a pu convaincre les jurés de la véracité des faits.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises : L’accusé écope de 10 ans de prison

Il usait de moyens subtils pour soutirer d’importantes sommes d’argent de son partenaire. Incapable d’honorer ses engagements contractuels, ce dernier a fini par s’en remettre à la justice pour être dans ses droits.

Lire aussi : #Mali : Niamakoro : Un trio dangereux mis hors d’état de nuire

Ils formaient une bande compacte de récidivistes connus des archives de la police. La multiplication de leurs actes a fini par jouer contre eux.

Les articles de l'auteur

#Mali : Trois morts et quatre blessés dans un effondrement à Ségou

Au moins trois personnes ont trouvé la mort, ce samedi 13 juillet dans l’effondrement d’un bâtiment R+1 dans le quartier de Lafiabougou à Ségou, dans la Cité des Balazans. Quatre autres personnes ont été blessées..

Par Tamba CAMARA


Publié dimanche 14 juillet 2024 à 13:15

#Mali : Une fille violée à sang à Sirakoro Meguetana

En dépit de la rigueur de la loi punissant le viol, les commissariats de police de la Cité des trois caïmans continuent d'enregistrer de nombreux cas relatifs à cette infraction. L'un des derniers enregistré par les policiers de Sirakoro Meguetana remonte à cette semaine. La victime, une aide-ménagère d’une quinzaine d’années environ..

Par Tamba CAMARA


Publié dimanche 14 juillet 2024 à 13:11

#Mali : La bande des «sept» de San sous les verrous

Le commissariat de la ville de San dirigé par le commissaire principal Lankafia Keita a mis le grappin, la semaine dernière, sur des bandits de grand chemin qui ne juraient que par les boutiques et commerces en tout genre. Ces vagabonds au nombre de sept dont un coupeur de route et un receleur ont été identifiés comme étant B.K, B.T, S.S, A.T, L.T, B.T, A.S, non moins le receleur. Tous domiciliés à San dans différents secteurs..

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 09 juillet 2024 à 16:51

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Acquitté faute de preuve

Embourbé dans une histoire de foncier, le mis en cause réfute toutes les accusations portées en son encontre. Il est aidé en cela par le plaignant qui de son côté n’a pu convaincre les jurés de la véracité des faits.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 17:39

#Mali : Cour d’assises : L’accusé écope de 10 ans de prison

Il usait de moyens subtils pour soutirer d’importantes sommes d’argent de son partenaire. Incapable d’honorer ses engagements contractuels, ce dernier a fini par s’en remettre à la justice pour être dans ses droits.

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 02 juillet 2024 à 17:45

#Mali : Niamakoro : Un trio dangereux mis hors d’état de nuire

Ils formaient une bande compacte de récidivistes connus des archives de la police. La multiplication de leurs actes a fini par jouer contre eux.

Par Tamba CAMARA


Publié lundi 01 juillet 2024 à 17:18

#Mali : La session spéciale sur les crimes économiques s’ouvre ce lundi

La première session spéciale de la Cour d'Assises sur les crimes économiques et financiers s’ouvre ce lundi 01 juillet à la Cour d’appel de Bamako. Elle s’attèlera sur environ deux mois (du 01 juillet au 30 août 2024)..

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 28 juin 2024 à 18:52

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner