#Mali :Intégration africaine : Défis et opportunités

À l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’Afrique, le ministère des Maliens établis à l’Extérieur et de l’Intégration africaine a organisé, hier au gouvernorat du District de Bamako, la journée d’échanges et de réflexion sur l’intégration africaine.

Publié jeudi 30 mai 2024 à 19:56
#Mali :Intégration africaine : Défis et opportunités

Les ministres Abdoulaye Diop et Mossa Ag Attaher à l’ouverture des travaux

 

 

L’ouverture des travaux a été présidée par le ministre des Maliens établis à l’Extérieur et de l’Intégration africaine, Mossa Ag Attaher, en présence de son collègue des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop. 

Le thème de cette journée de réflexion portait sur : «Les défis et les opportunités de l’intégration africaine en tant qu’instrument de promotion de paix, de stabilité et de durabilité». La rencontre s’inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de l’intégration africaine en cours depuis samedi dernier.

Dans son discours d’ouverture, le ministre des Maliens établis à l’Extérieur et de l’Intégration africaine a souligné l’importance de l’intégration africaine qui représente notre aspiration commune à l’unité, à la prospérité et à la paix sur notre continent. «Elle est le reflet de notre volonté de bâtir un avenir meilleur pour tous les Africains», a indiqué Mossa Ag Attaher.

D’après lui, il n’est une panacée pour personne et aucune nation que l’intégration africaine est la seule arme qui vaille pour que l’Afrique émerge et rayonne dans ce monde où l’autarcie constitue un véritable nœud étrangleur et conduit infailliblement au suicide, à la banqueroute. C’est pourquoi, dira le ministre Ag Attaher, devant les failles de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), le Mali, le Niger et le Burkina Faso se sont alliés pour créer l’Alliance des États du Sahel (AES). Cela, en vue de faire face aux défis de la paix, de la stabilité et du développement.

Mossa Ag Attaher a ensuite invité à engager des réflexions profondes sur les moyens et les stratégies de renforcement de l’intégration africaine. «Le potentiel, que regorge notre continent, nous oblige assurément à faire de l’intégration africaine, un outil essentiel pour notre existence», a renchéri le patron du département en charge des Maliens établis à l’Extérieur. En effet, l’intégration, qui offre un cadre approprié pour aborder les défis de manière collective et efficace, reste une solution pour asseoir la paix et la stabilité, gage d’un développement global et harmonieux du continent. 

De son côté, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a invité les participants à réfléchir sur la notion de solidarité africaine. Cela est d’autant plus pertinent que «les moments que nous vivons, notamment à travers les sanctions de la Cedeao, de l’Uemoa et de l’Union africaine, nous amènent à se poser des questions par rapport au processus d’intégration», a souligné Abdoulaye Diop. D’après lui, les sanctions et tout ce qui s’est passé ne sont pas un phénomène passager, ils pourraient avoir un impact durable sur la solidarité et l’intégration africaine. Rappelant que le Mali reste toujours attaché à l’idéal d’intégration, le ministre Diop a fait savoir que l’intégration n’appartient ni aux chefs d’État, ni à ces organisations encore moins aux États, mais plutôt aux peuples.

Bembablin DOUMBIA

Lire aussi : Aige-Partis politiques : Le calendrier électoral au centre des débats

Sans surprise, la question du chronogramme électoral a dominé, lundi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), la réunion d’échanges entre les responsables de l’Autorité indépendante de gestion des élections (Aige) et des partis politiques..

Lire aussi : #Mali : Levée de suspension des activités politiques : Les réactions de la classe politique

Le gouvernement a procédé, mercredi dernier lors du Conseil des ministres, à la levée de suspension des activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations. Sans surprise, cette décision a été bien accueillie par la quasi-totalité de la classe politique. Sur .

Lire aussi : #Mali : 1er sommet des chefs d’État de l’#AES : Les grandes décisions à la loupe de l’analyste Boubakar Bocoum 

Dans cet entretien qu’il nous a accordé, l’analyste politique et en économie de guerre au Centre d’études stratégiques «Séné» donne son point de vue sur les grandes décisions du 1er sommet des chefs d’État de l’Alliance des États du Sahel (AES), tenu le samedi dernier à Niamey,.

Lire aussi : #Mali : Complexe agro-industriel de Seydou Blen : Un pas de plus vers la souveraineté alimentaire

Le colonel Assimi Goïta a inauguré, hier, cette usine de six unités de production intégrées. Ce complexe-agro industriel qui crée 400 emplois permanents et 10.000 autres indirects est la réponse d’un ancien footballeur, Seydou Keïta, à l’appel du président de la Transition à la di.

Lire aussi : #Mali : Kung-fu, les disciples de Dragon rouge en séance d’entraînement

Le club Dragon rouge a organisé, dimanche dernier dans l’enceinte de l’école fondamentale de Sirakoro Méguétana, une séance d’entraînement à l’endroit de ses disciples..

Lire aussi : #Mali : Mairie du District : Les résultats encourageants de la délégation spéciale

La 2è session ordinaire 2024 de la Délégation spéciale du District de Bamako s’est ténue, mercredi et jeudi derniers dans les locaux de la mairie de la capitale. L’ouverture des travaux a été présidée par le président de la Délégation spéciale, Balla Traoré, en présence de ses co.

Les articles de l'auteur

Aige-Partis politiques : Le calendrier électoral au centre des débats

Sans surprise, la question du chronogramme électoral a dominé, lundi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), la réunion d’échanges entre les responsables de l’Autorité indépendante de gestion des élections (Aige) et des partis politiques..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié mercredi 17 juillet 2024 à 13:59

#Mali : Levée de suspension des activités politiques : Les réactions de la classe politique

Le gouvernement a procédé, mercredi dernier lors du Conseil des ministres, à la levée de suspension des activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations. Sans surprise, cette décision a été bien accueillie par la quasi-totalité de la classe politique. Sur sa page Facebook, l’ancien Premier ministre Moussa Mara a félicité les autorités pour cette décision «raisonnable» demandée par la majorité des forces vives du pays..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié lundi 15 juillet 2024 à 10:03

#Mali : 1er sommet des chefs d’État de l’#AES : Les grandes décisions à la loupe de l’analyste Boubakar Bocoum 

Dans cet entretien qu’il nous a accordé, l’analyste politique et en économie de guerre au Centre d’études stratégiques «Séné» donne son point de vue sur les grandes décisions du 1er sommet des chefs d’État de l’Alliance des États du Sahel (AES), tenu le samedi dernier à Niamey, au Niger. Parmi ces décisions, figurent, entre autres, l’adoption du traité instituant la Confédération de l’AES, la création d’une banque d’investissement et d’un fonds de stabilisation du Sahel..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié mardi 09 juillet 2024 à 10:29

#Mali : Complexe agro-industriel de Seydou Blen : Un pas de plus vers la souveraineté alimentaire

Le colonel Assimi Goïta a inauguré, hier, cette usine de six unités de production intégrées. Ce complexe-agro industriel qui crée 400 emplois permanents et 10.000 autres indirects est la réponse d’un ancien footballeur, Seydou Keïta, à l’appel du président de la Transition à la diaspora malienne à investir au pays.

Par Bembablin DOUMBIA


Publié mardi 02 juillet 2024 à 17:46

#Mali : Kung-fu, les disciples de Dragon rouge en séance d’entraînement

Le club Dragon rouge a organisé, dimanche dernier dans l’enceinte de l’école fondamentale de Sirakoro Méguétana, une séance d’entraînement à l’endroit de ses disciples..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié lundi 01 juillet 2024 à 14:45

#Mali : Mairie du District : Les résultats encourageants de la délégation spéciale

La 2è session ordinaire 2024 de la Délégation spéciale du District de Bamako s’est ténue, mercredi et jeudi derniers dans les locaux de la mairie de la capitale. L’ouverture des travaux a été présidée par le président de la Délégation spéciale, Balla Traoré, en présence de ses collaborateurs..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 17:27

#Mali : Le Mali fait face à trois types de terrorisme

Le chef de l’État a dénoncé cet état de fait en indiquant que les ennemis du Mali essaient de nuire au pays avec la violence meurtrière, le lynchage médiatique et les entraves économiques et financières.

Par Bembablin DOUMBIA


Publié dimanche 23 juin 2024 à 14:10

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner