#Mali : Dialogue inter-Maliens : Le président de la transition reçoit le rapport final du comité de pilotage

Les Maliens ont répondu à l’appel du chef de l’État en se mettant autour de la table pour analyser en profondeur les préoccupations majeures de la nation et proposer des pistes pour la réconciliation nationale, l’instauration de la paix et le développement durable. Nos compatriotes, y compris ceux de la diaspora, ont formulé plus de 300 recommandations et résolutions.

Publié mardi 14 mai 2024 à 07:50
#Mali : Dialogue inter-Maliens : Le président de la transition reçoit le rapport final du comité de pilotage

Conformément à sa lettre de mission, le président du Comité de pilotage, Ousmane Issoufi Maïga, a remis officiellement hier le rapport général du Dialogue au chef de l’État

 

Des délégués de toutes les régions ont pris part à la cérémonie de remise du document, hier au palais de Koulouba

 

La cérémonie solennelle de remise était présidée par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, dans la salle des banquets du palais de Koulouba. L’évènement de portée historique a enregistré la présence du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, du président du Conseil national de Transition, le colonel Malick Diaw, et de plusieurs membres du gouvernement. Mais aussi des délégués de toutes les régions et des membres du Comité de pilotage.

Dans son allocation, le président du Comité de pilotage s’est, de prime abord, réjoui que le Dialogue se soit tenu dans les meilleures conditions sans incident majeur. Ensuite, Ousmane Issoufi Maïga a rappelé que le rapport général est constitué des cinq commissions thématiques, de ceux de toutes les régions, de 48 ambassades et consulats et des universités.

Le document contient les préoccupations que les populations ont exprimées ainsi que les contributions reçues des associations de femmes, jeunes et des personnalités diverses. Occasion pour l’ancien Premier ministre de souligner que l’ensemble des forces vives de la nation ont participé à ce rendez-vous de la paix et du vivre ensemble. Selon lui, cette concertation nationale a donné confiance à nos compatriotes, qui dans leur grande majorité, ont trouvé en l’initiative du chef de l’état une opportunité de bâtir une nouvelle architecture de paix en vue de réconcilier les Maliens et poursuivre le combat pour la souveraineté.

 

NE PAS RATER LE TRAIN DE L’HISTOIRE- En initiateur visiblement comblé, le président de la Transition dira qu’à travers ce «Dialogue historique», les Maliens ont une fois de plus montré la grandeur, au moment où certains compatriotes qui ne se reconnaissent pas dans la marche du peuple vers sa souveraineté tentaient de compromettre le processus de la Transition.

Après plusieurs semaines d’échanges souvent tendus, mais toujours soutenus par l’esprit patriotique, les participants au DIMPR ont formulé des recommandations et adopté des résolutions portant sur tous les axes de discussion retenus. Il s’agit, entre autres, de l’unité nationale, la défense et la sécurité, la gouvernance politique, la gestion de nos ressources naturelles, le développement économique, la préservation de nos valeurs socioculturelles, l’éducation de nos enfants et la place du Mali dans le monde.

Pour le président Goïta, les résultats déjà obtenus grâce à la détermination des organes de Transition et l’accompagnement constant des Maliens constituent une motivation à garder une foi indéfectible en l’avenir, tout en restant mobilisés contre les ingérences étrangères. «Cela est d’autant plus nécessaire que notre vigilance collective ne doit nullement s’affaiblir. Il y va de la préservation de notre ambition et la réalisation effective de ses objectifs». À savoir la refondation de l’État, la gestion durable des questions de paix et le retour sécurisé et apaisé à l’ordre constitutionnel.

Ainsi, considérant que les bases de la résolution durable de nos conflits sont établies dans ce rapport, le chef de l’État a invité les communautés à s’impliquer rapidement avec force et conviction. Car cela faciliterait sans nul doute la tâche du gouvernement dans le processus de pacification et de réconciliation du pays. «La paix est désormais à notre portée et nous devrons impérativement saisir cette chance historique», a exhorté le chef de l’État. À ce propos, le colonel Assimi Goïta a invité les organes et autorités de la Transition, chaque concitoyen, à agir avec diligence pour la mise en œuvre de ces recommandations.

Avant de réitérer son appel à nos compatriotes qui se sont abstenus à rejoindre le processus afin de ne pas rater le train de l’histoire. Toutefois, il a rappelé que la défense des intérêts vitaux du peuple pour laquelle il a prêté serment demeure la seule boussole de la Transition. Enfin, le chef de l’État a rendu un vibrant hommage au président du Comité de pilotage et toute son équipe pour l’engagement patriotique et leur disponibilité pour la réussite du Dialogue.

Aboubacar TRAORE

Lire aussi : Mali : Qui est Daniel Simeon Kelema, le nouveau ministre de l'Agriculture ?

Né le 20 octobre 1958 à Namposela (Région de Koutiala), Daniel Siméon Kelema est un ingénieur d'agriculture et du génie rural. Il a fait ses études primaires à l'école de la Mission catholique de la ville sanctionnées par le DEF..

Lire aussi : #Mali : Daniel Siméon Kelema nommé ministre de l'Agriculture (décret)

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a procédé ce mardi 16 juillet 2024 à un reamenagement technique du gouvernement. Daniel Simeon Kelema remplace Lassine Dembélé au ministère de l'Agriculture..

Lire aussi : États-Unis : Donald Trump blessé par des tirs en plein meeting de campagne à Butler en Pennsylvanie

L’ancien président et candidat républicain à la présidentielle du 05 novembre prochain Donald Trump a été évacué par les services de sécurité ce samedi 13 juillet 2024 avec une oreille ensanglantée, ont rapporté plusieurs medias américains..

Lire aussi : #Burkina Faso : Vers le retrait des permis miniers aux pays qui refusent de vendre du matériel militaire à l'État

Le président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, a annoncé ce jeudi que son pays va retirer des permis d’exploitation minières aux pays qui refusent de lui vendre du matériel de guerre ou qui bloquent la livraison de ce matériel, rapporte l'Agence d'information du Burkina (AIB)..

Lire aussi : RDC : La star de la musique Koffi Olomidé convoqué par le CSAC

En République démocratique du Congo (RDC), la star de la rumba Koffi Olomide est convoquée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC), pour ses propos au sujet des tensions entre la RDC et le Rwanda..

Lire aussi : #Mali : Mise sous mandat de dépôt de Me Mohamed Aly Bathily : Ce qu’il faut comprendre dans la procédure

L’ancien ministre de la Justice, Me Mohamed Ali Bathily a été placé sous mandat de dépôt le lundi 08 juillet 2024. Interpellé vendredi dernier par la Brigade d’investigation judiciaire (Bij) de Bamako, il a été présenté ce lundi à un juge du Tribunal de grande instance de la Commune V.

Les articles de l'auteur

Mali : Qui est Daniel Simeon Kelema, le nouveau ministre de l'Agriculture ?

Né le 20 octobre 1958 à Namposela (Région de Koutiala), Daniel Siméon Kelema est un ingénieur d'agriculture et du génie rural. Il a fait ses études primaires à l'école de la Mission catholique de la ville sanctionnées par le DEF..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 17 juillet 2024 à 15:09

#Mali : Daniel Siméon Kelema nommé ministre de l'Agriculture (décret)

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a procédé ce mardi 16 juillet 2024 à un reamenagement technique du gouvernement. Daniel Simeon Kelema remplace Lassine Dembélé au ministère de l'Agriculture..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mardi 16 juillet 2024 à 22:41

États-Unis : Donald Trump blessé par des tirs en plein meeting de campagne à Butler en Pennsylvanie

L’ancien président et candidat républicain à la présidentielle du 05 novembre prochain Donald Trump a été évacué par les services de sécurité ce samedi 13 juillet 2024 avec une oreille ensanglantée, ont rapporté plusieurs medias américains..

Par Aboubacar TRAORE


Publié dimanche 14 juillet 2024 à 08:17

#Burkina Faso : Vers le retrait des permis miniers aux pays qui refusent de vendre du matériel militaire à l'État

Le président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, a annoncé ce jeudi que son pays va retirer des permis d’exploitation minières aux pays qui refusent de lui vendre du matériel de guerre ou qui bloquent la livraison de ce matériel, rapporte l'Agence d'information du Burkina (AIB)..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 11 juillet 2024 à 20:41

RDC : La star de la musique Koffi Olomidé convoqué par le CSAC

En République démocratique du Congo (RDC), la star de la rumba Koffi Olomide est convoquée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC), pour ses propos au sujet des tensions entre la RDC et le Rwanda..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 11 juillet 2024 à 20:05

#Mali : Mise sous mandat de dépôt de Me Mohamed Aly Bathily : Ce qu’il faut comprendre dans la procédure

L’ancien ministre de la Justice, Me Mohamed Ali Bathily a été placé sous mandat de dépôt le lundi 08 juillet 2024. Interpellé vendredi dernier par la Brigade d’investigation judiciaire (Bij) de Bamako, il a été présenté ce lundi à un juge du Tribunal de grande instance de la Commune V du District de Bamako qui l’a inculpé puis placé sous mandat de dépôt à la Maison centrale d’arrêt de Bamako Coura..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mardi 09 juillet 2024 à 17:41

#Mali : L'ancien ministre Me Mohamed Ali Bathily placé sous mandat de dépôt

L’ancien ministre de la Justice, Me Mohamed Ali Bathily a été placé sous mandat de dépôt ce lundi 08 juillet 2024..

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 08 juillet 2024 à 22:08

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner