#Mali : Personnes déplacées internes à Gao : Désormais elles occupent la cité Naata

La cité Naata est distante d’une quinzaine de kilomètres de la Commune urbaine de Gao. Elle se trouve dans la Commune rurale de Djabock. Le tout nouveau camp pour les personnes déplacées internes (PDI) est bâti sur une superficie de 10 hectares, octroyée par l’État à travers le gouverneur de la région.

Publié lundi 10 juin 2024 à 08:58
#Mali : Personnes déplacées internes à Gao : Désormais elles occupent la cité Naata

 Le gouverneur de Gao, le général de brigade Moussa Moriba Traore, invite les bénéficiaires à signaler la présence de tout individu étranger

 


La cité est composée de 226 maisons (chacune constituée de chambre et antichambre). Il comporte 48 latrines, trois points d’eau de système hydraulique villageoise améliorée avec une dizaine de bornes fontaines,  200 lampadaires solaires, une école de trois classes avec une direction, un centre de santé, une maternité, une Maison pour les femmes, une salle multifonctionnelle, un jardin pour le  maraîchage et un marché.


La cérémonie officielle de remise des clés aux bénéficiaires a eu lieu, vendredi dernier, sous la présidence du gouverneur de la Région de Gao, le général de brigade Moussa Moriba Traoré. C’était en présence du directeur régional du développement social et de l’économie solidaire par intérim,  Khalifa Koné, et du représentant des Nations unies pour le Haut commissariat des réfugiés (UNHCR), Abdoulhamid Maïga.

Parmi les 226 maisons, Almahamoud Ag Anara a reçu la clé de la maison N°A 48 des mains du gouverneur de la Région de Gao, le général de brigade Moussa Moriba Traore.

Ce premier bénéficiaire expliquera que son ménage est constitué de sept membres, y compris lui-même. Il remerciera les autorités de la Transition et les partenaires qui lui ont permis de trouver un abri. Pour le chef de l’exécutif régional, la cité Naata est le résultat d’une franche collaboration entre l’État et ses partenaires dans le respect des principes édictées par les autorités du pays. Il faisait ainsi allusion aux trois principes à savoir : la défense, la diplomatie et le développement (3D). «Je suis très satisfait de la construction d’un camp pour les déplacés.

 Parce que cela permettra de désengorger les alentours de la ville de Gao, la dignité de ces déplacés va rester et la sécurité de la ville et des déplacés se renforcera», a laissé entendre le premier responsable de la région. Il a salué les autorités de notre pays pour l’accompagnement des personnes déplacées et demandé aux autres partenaires d’investir dans la cité Naata parce qu’il y a encore de l’espace.

Le général de brigade Moussa Moriba Traoré invite également les bénéficiaires à prendre soin de la cité de l’Espoir, mais surtout à signaler la présence de tout individu étranger. Le commandant de la première région militaire, Ibrahim Magassa, a fait chorus. Au cours de la visite des lieux, il a aussi demandé aux locataires de la cité Naata de signaler toute présence suspecte qu’ils constateront dans les jours à venir.

Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao

Lire aussi : #Gao : Restitution rapport Cinsere-ANR : Une action de redevabilité

La salle de conférence du gouvernorat de Gao a servi de cadre, lundi dernier, à l’atelier régional de restitution du rapport annuel 2023 du Comité indépendant de suivi-évaluation de la mise en œuvre des recommandations des assises nationales (Cinsere-ANR).

Lire aussi : Gao : Dans le grand calme

Le gouverneur de la Région de Gao, le général de brigade Moussa Moriba Traoré, a lancé les épreuves écrites des examens du Baccalauréat général et de l’Institut de formation de maîtres (IFM). C’était en présence du directeur régional de l’Académie d’enseignement de Gao, Sadou .

Lire aussi : #Mali : Assassinat le 17 mai 2014 de six représentants de l’État à Kidal : Devoir de mémoire

Devoir de mémoire oblige ! L’histoire retiendra que le 17 mai 2014, six représentants de l’État du Mali mouraient en héros sous les balles lâches et assassines des éléments du tristement célèbre Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA)..

Lire aussi : #Mali : 11 morts et deux blessés suite à une attaque terroriste à Gao

Le poste de Coordination des mouvements des forces patriotiques de résistance ( CMFPR 1, 2 et 3) du village de Kadji dans la Commune rurale de Gounzoureye, situé à 7 km de Gao, a été la cible d’une attaque ce lundi 29 avril aux environs de 13h par des Groupes armés terroristes (GAT).

Lire aussi : #Mali : Développement sanitaire et social à Gao : Les recommandations du Crocep

Créer et rendre fonctionnels les comités de lutte contre la vente illicite des médicaments, impliquer les préfets pour l’application de l’arrêté interministériel du 2 octobre 2019 fixant les modalités de gestion de la subvention de l’État accordée aux collectivités territoriales pou.

Lire aussi : #Mali : Gao : La région Décline ses priorités

Durant les trois jours de débats de la phase régionale du Dialogue inter-Maliens, les participants, toutes les composantes confondues, ont recommandé la reprise immédiate du trafic Sevaré-Gao, la construction et la sécurisation de la route Gao-Sevaré, la reprise des travaux du barrage de Taou.

Les articles de l'auteur

#Gao : Restitution rapport Cinsere-ANR : Une action de redevabilité

La salle de conférence du gouvernorat de Gao a servi de cadre, lundi dernier, à l’atelier régional de restitution du rapport annuel 2023 du Comité indépendant de suivi-évaluation de la mise en œuvre des recommandations des assises nationales (Cinsere-ANR).

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié mercredi 17 juillet 2024 à 14:46

Gao : Dans le grand calme

Le gouverneur de la Région de Gao, le général de brigade Moussa Moriba Traoré, a lancé les épreuves écrites des examens du Baccalauréat général et de l’Institut de formation de maîtres (IFM). C’était en présence du directeur régional de l’Académie d’enseignement de Gao, Sadou Abdou, et de plusieurs acteurs de l’éducation..

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié lundi 24 juin 2024 à 18:03

#Mali : Assassinat le 17 mai 2014 de six représentants de l’État à Kidal : Devoir de mémoire

Devoir de mémoire oblige ! L’histoire retiendra que le 17 mai 2014, six représentants de l’État du Mali mouraient en héros sous les balles lâches et assassines des éléments du tristement célèbre Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA)..

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:22

#Mali : 11 morts et deux blessés suite à une attaque terroriste à Gao

Le poste de Coordination des mouvements des forces patriotiques de résistance ( CMFPR 1, 2 et 3) du village de Kadji dans la Commune rurale de Gounzoureye, situé à 7 km de Gao, a été la cible d’une attaque ce lundi 29 avril aux environs de 13h par des Groupes armés terroristes (GAT).

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié mardi 30 avril 2024 à 13:04

#Mali : Développement sanitaire et social à Gao : Les recommandations du Crocep

Créer et rendre fonctionnels les comités de lutte contre la vente illicite des médicaments, impliquer les préfets pour l’application de l’arrêté interministériel du 2 octobre 2019 fixant les modalités de gestion de la subvention de l’État accordée aux collectivités territoriales pour le fonctionnement des structures sanitaires dans le cadre de la mise en œuvre des compétences transférées.

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié mardi 30 avril 2024 à 08:19

#Mali : Gao : La région Décline ses priorités

Durant les trois jours de débats de la phase régionale du Dialogue inter-Maliens, les participants, toutes les composantes confondues, ont recommandé la reprise immédiate du trafic Sevaré-Gao, la construction et la sécurisation de la route Gao-Sevaré, la reprise des travaux du barrage de Taoussa, le désenclavement de Gao par la voie aérienne et l’accélération du processus de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) des groupes armés..

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié mercredi 24 avril 2024 à 07:18

#Mali : Gao : Une participation massive

La salle de conférence du gouvernorat de Gao a abrité le week-end dernier le démarrage des travaux de la phase régionale du Dialogue inter-Maliens dans la région. C’est la suite logique de la phase communale qui continue. Les débats ont porté sur la compilation de la synthèse des rapports du Dialogue inter-Maliens..

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié lundi 22 avril 2024 à 07:37

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner