#Mali : Nuit du textile africain : La mode au service de la diplomatie

L’initiative entre avant tout dans le cadre de la valorisation du textile malien, voire africain. Elle entend aussi utiliser la mode pour renforcer les liens du continent africain avec le reste du monde

Publié lundi 20 mai 2024 à 18:28
#Mali : Nuit du textile africain : La mode au service de la diplomatie

Des représentants de plus d’une quinzaine de pays africains ont participé au défilé de mode

La «Nuit du textile africain» sous le thème : «Mode et diplomatie» a vécu dans toute sa splendeur dans un hôtel à Bamako. L’édition de cette année a été présidée, le week-end dernier, par le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo. C’était en présence de l’initiatrice et promotrice de la Maison de la haute couture, Mme Marie Kaba, des représentants  de la présidence de la République, du Conseil national de Transition (CNT), du ministère des Affaires étrangères, des diplomates accrédités dans notre pays et du Patronat.

 Des représentants de plus d’une quinzaine de pays africains ont participé au défilé de mode. Des mannequins habillés élégamment en textiles africains en coton ont fait découvrir le talent des stylistes et créateurs de mode africains. Il est utile de préciser que la Nuit du textile africain entre dans le cadre de la valorisation du textile africain, mais témoigne aussi de la volonté de briser les barrières et d’utiliser la mode comme un langage universel pour favoriser la compréhension culturelle et renforcer les liens diplomatiques entre les nations africaines et le reste du monde. D’où le thème.

Le styliste et créateur de mode burkinabè, Sébastien Bazemo, a expliqué que l’Afrique est un continent, y compris son pays, où on cultive en général le coton. Et d’inviter à exploiter ce potentiel et à consommer africain. Il a ajouté qu’organiser un  tel événement n’est pas évident surtout en Afrique. «Ça nous coûte de l’énergie, de l’argent et nous laisse des dettes. Mais, c’est le métier qu’on a choisi, c’est le rêve qu’on nourrit. On veut montrer qu’en Afrique, on peut faire rêver des gens. On n’a pas que des guerres et la misère en Afrique, mais on a le beau aussi», a-t-il précisé.

 Herné N’Gomé du Cameroun, styliste modéliste, exprimera sa joie de répondre à l’invitation de Mme Marie Kaba pour participer à la Nuit du textile africain. Il a estimé que pour un coup d’essai, ça été un coup de maître avec des stylistes à hauteur des enjeux.

Pour le coordonnateur général de la mode en Guinée-Conakry, Mohamed Kouyaté, réunir plus de 15 pays africains, pour la première édition de la Nuit du textile africain au Mali est une immense réussite. Il a félicité Mme Marie Kaba  pour la belle organisation de l’événement et les stylistes pour avoir présenté de très belles collections.

L’ambassadeur de la République de la Côte d’Ivoire dans notre pays, Claude Zocli,  a porté une bonne appréciation sur l’organisation. «Je suis très impressionné par la magie de ce que j’ai vu comme création en textiles africains et ce que Mme Marie Kaba a créé. Ce que nous avons vécu ce soir  relève tout simplement de l’impossible ou presque. Faire défiler autant de mannequins et stylistes dans une soirée! C’est une dame qui mérite d’être soutenue pour propulser davantage la culture africaine vers des sommets», a déclaré le diplomate ivoirien. Il a aussi salué toute l’intelligence qui a prévalu dans le choix du thème.

La promotrice de la Maison de la haute couture a expliqué qu’organiser la Nuit du textile africain c’est célébrer la créativité, l’élégance et l’authenticité des textiles africains, issus du coton de nos terres. «Aujourd’hui, il s’agit d’explorer une nouvelle dimension, une vision différente de la mode pour mettre en lumière la solidarité et les défis que nous partageons tous ensemble sur le continent», a déclaré Mme Marie Kaba.

Pour sa part, le ministre Andogoly Guindo a rendu hommage à Mme Marie Kaba pour sa belle initiative et son combat pour la promotion du textile malien en particulier et africain en général. Le ministre chargé de la Culture a aussi souligné que par delà la mode, la Nuit du textile africain revêt une dimension diplomatique, un patrimoine vestimentaire commun. «Nous honorons non seulement les créateurs talentueux et mannequins, mais aussi chaque artisan, chaque tisserand et chaque individu qui contribue à faire vivre le textile africain», a conclu le ministre Guindo.

Les meilleurs prix de mannequins de ce défilé de mode, pour cette première édition, sont respectivement revenus à notre compatriote Saïdou Keïta, mannequin, et à la Congolaise  de Brazzaville, Temo Rama, mannequin. Tous deux ont reçu chacun une enveloppe d’une valeur de 500.000 Fcfa. Les autres mannequins qui ont participé ont aussi été récompensés avec des présents.

Sinè TRAORE

Lire aussi : #Mali : Communicateurs traditionnels : Un nom générique des dépositaires de nos US et coutumes

Les communicateurs traditionnels sont essentiels pour tisser les liens du mariage. Mais aussi pour la stabilité, la cohésion sociale et la paix parce que ces personnes prêtent le plus souvent leurs bons offices dans la résolution des conflits.

Lire aussi : #Mali : Visite médicale des salariés : Pour le plus grand bien de tous

Dans cet entretien, le médecin chef du Centre médical inter-entreprise CMIE I, Dr Sacko Fatoumata Traoré, explique clairement les avantages de la visite médicale d’embauche et de celle périodique des salariés.

Lire aussi : #Mali : Lutte contre la corruption : Les autorités décidées à mettre le holà

Le ministère de la Refondation de l’état organise, depuis hier au Commissariat au développement institutionnel (CDI), des ateliers de partage et d’appropriation de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption (CNLCC) et son plan d’actions 2023-2027..

Lire aussi : #Mali : Recueillement sur la tombe : Un devoir religieux ?

Les adeptes de la pratique justifient cet acte par le besoin constant de prier pour leurs morts. D’autres prétextent simplement le fait que ce recueillement consolide la foi.

Lire aussi : #Mali : Ministère en charge de la Promotion de la Femme : Plus de 197,7 millions de Fcfa de l’Onu-femme pour soutenir les efforts

La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Coulibaly Mariam Maïga, et la représentante résidente de l’Onu-Femme au Mali, Marie Goreth Nizigama, ont signé un accord de partenariat pour l’année en cours portant sur une enveloppe de plus de 197,7 millions de Fcfa..

Lire aussi : #Mali : Eaux et forêts : Des agents reçoivent la médaille d’honneur

Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et de Développement durable, Mamadou Samaké, a procédé, jeudi dernier à la Cellule de gestion du système d’information forestier (CG-Sifor), à la décoration de 25 agents des eaux et forêts. 31 autres agents, admis à faire valoir leu.

Les articles de l'auteur

#Mali : Communicateurs traditionnels : Un nom générique des dépositaires de nos US et coutumes

Les communicateurs traditionnels sont essentiels pour tisser les liens du mariage. Mais aussi pour la stabilité, la cohésion sociale et la paix parce que ces personnes prêtent le plus souvent leurs bons offices dans la résolution des conflits.

Par Sinè TRAORE


Publié lundi 08 juillet 2024 à 09:49

#Mali : Visite médicale des salariés : Pour le plus grand bien de tous

Dans cet entretien, le médecin chef du Centre médical inter-entreprise CMIE I, Dr Sacko Fatoumata Traoré, explique clairement les avantages de la visite médicale d’embauche et de celle périodique des salariés.

Par Sinè TRAORE


Publié lundi 24 juin 2024 à 17:38

#Mali : Lutte contre la corruption : Les autorités décidées à mettre le holà

Le ministère de la Refondation de l’état organise, depuis hier au Commissariat au développement institutionnel (CDI), des ateliers de partage et d’appropriation de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption (CNLCC) et son plan d’actions 2023-2027..

Par Sinè TRAORE


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:31

#Mali : Recueillement sur la tombe : Un devoir religieux ?

Les adeptes de la pratique justifient cet acte par le besoin constant de prier pour leurs morts. D’autres prétextent simplement le fait que ce recueillement consolide la foi.

Par Sinè TRAORE


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:39

#Mali : Ministère en charge de la Promotion de la Femme : Plus de 197,7 millions de Fcfa de l’Onu-femme pour soutenir les efforts

La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Coulibaly Mariam Maïga, et la représentante résidente de l’Onu-Femme au Mali, Marie Goreth Nizigama, ont signé un accord de partenariat pour l’année en cours portant sur une enveloppe de plus de 197,7 millions de Fcfa..

Par Sinè TRAORE


Publié jeudi 16 mai 2024 à 09:12

#Mali : Eaux et forêts : Des agents reçoivent la médaille d’honneur

Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et de Développement durable, Mamadou Samaké, a procédé, jeudi dernier à la Cellule de gestion du système d’information forestier (CG-Sifor), à la décoration de 25 agents des eaux et forêts. 31 autres agents, admis à faire valoir leurs droits à la retraite, ont reçu des cadeaux..

Par Sinè TRAORE


Publié mercredi 27 mars 2024 à 07:42

#Mali : Journées scientifiques de l’EHESP à Siby : Une intéressante expérience

L’école privée des hautes études en santé publique du Mali (EHESP-Mali) a organisé, samedi et dimanche derniers à Siby, la 17è édition de ses Journées scientifiques sous le thème : «Sciences en action». L’objectif visé était de partager les expériences sur les questions de santé et de développement au Sahel..

Par Sinè TRAORE


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:47

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner