#Mali : Justice : Le ministre Mahamadou Kassogué reçoit les rapports annuels d’activités des services centraux du département

La remise des rapports annuels d’activités des Services centraux et assimilés du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme de l’année 2022-2023 a eu lieu hier dans la salle de conférence du département. C’est le secrétaire général du ministère, Dr Boubacar S. Diarrah, qui a procédé à la remise symbolique au ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mahamadou Kassogué. C’était en présence de plusieurs personnalités de la famille judiciaire.

Publié lundi 20 mai 2024 à 18:07
#Mali : Justice : Le ministre Mahamadou Kassogué reçoit les rapports annuels d’activités des services centraux du département

Le rapport annuel d’activités sera désormais exigé de chaque service au premier trimestre de l’année

 


 Le rapport annuel d’activités, qui sera désormais exigé de chaque service au premier trimestre de l’année, permet de rendre compte et de faire l’état d’avancement dans l’atteinte des résultats. Il permet de donner des explications sur les écarts entre les prévisions et les réalisations ainsi que les actions correctives, s’il y a lieu pour la période subséquente. Il permet aussi à son destinataire de prendre la décision d’agir. Il fait le bilan du travail réalisé sur une période définie.

Le rapport annuel d’activités 2023 comprend 289 pages contre 190 pour celui de 2022. Ils comportent tous un sommaire pour faciliter leur exploitation aisée, le mot du ministre et constituent l’agrégation des activités des années sous revue, menées par les services centraux et assimilés du ministère en charge de la Justice. Notons qu’au nombre de huit à l’époque, les services centraux et assimilés du département sont portés désormais à dix. Sont venues s’ajouter aux anciennes structures  la direction des droits de l’Homme et l’Agence de recouvrement et de gestion des avoirs saisis et confisqués. Lors de la cérémonie de remise, chaque responsable de service est passé faire la présentation des activités substantielles menées par sa structure et qui ont contribué à changer positivement le visage de la justice, au cours de la période sous revue.

 Le secrétaire général du département en charge de la Justice a souligné la nécessité de la production de ces rapports annuels d’activités au ministère. Cela, pour mettre fin à la gestion cacophonique, au management irresponsable et à l’administration de routine dénués de traçabilité certaine et de lisibilité cohérente des actions. Dr Boubacar S. Diarrah dira que cette initiative est salutaire, car il est constant que le résultat qualitatif est tributaire d’une bonne organisation, du travail bien fait qui se base sur une approche intégrée de planification, de suivi, d’évaluation des missions assignées et de prospection des stratégies pour l’amélioration des résultats pour l’avenir. Selon lui, cette cérémonie permet de mesurer le chemin parcouru pour améliorer les actions subséquentes. «Ces rapports constituent une aide à la décision et une boussole pour les actions futures», a-t-il assuré.

Les résultats des réformes entreprises au cours des années 2022 et 2023, selon le secrétaire général, sont en train d’impacter positivement sur la perception de l’indice de confiance en la justice malienne. «Une illustration empirique permet de constater que l’indice de confiance de la population en la justice est passée de 47% en 2022 à 51% au premier trimestre 2024, selon le Rapport Malimètre publié en mars 2024», a-t-il révélé, avant de signaler que cet indice tournait pendant plusieurs années autour de 26% et atteignait difficilement 30% les années antérieures. Pour Dr Boubacar S. Diarrah, cela atteste du résultat appréciable et des efforts fournis pour l’amélioration du service public de la justice. 

 Pour sa part, le ministre chargé de la Justice a indiqué, à juste titre, que cet événement, loin d’être anodin, vient donner la confirmation quant à la dynamique de changement qualitatif reposant sur des valeurs de bonne gouvernance. Mais aussi de management responsable et de culture du résultat qui mettent chaque responsable de service face à son devoir de redevabilité et de réédition de comptes dans l’accomplissement des missions qui lui sont confiées. Mahamadou Kassogué n’a pas manqué de rappeler, avec une légitime fierté, quelques mesures innovantes qui ont changé le visage de la justice de notre pays, notamment l’amélioration des méthodes et procédures, l’utilisation rationnelle des ressources publiques, la célérité dans le traitement des dossiers.  

Souleymane SIDIBE

Lire aussi : #Mali : L'Armée dénonce une vidéo d'atrocités circulant sur les réseaux sociaux

Une vidéo d'une rare atrocité assimilable à du cannibalisme circule depuis mardi dernier sur les réseaux sociaux. Sur l'élément, un individu en tenue et insignes militaires des Forces armées maliennes (FAMa) est identifiable..

Lire aussi : #AES : Confédération des États du Sahel : La Russie réaffirme son soutien aux pays membres

La Fédération de Russie a réaffirmé son intention de continuer à apporter le soutien nécessaire aux pays de l’Alliance des États du Sahel (AES), y compris l’aide à l’amélioration de la capacité opérationnelle des Forces armées nationales, la formation des militaires et des agents d.

Lire aussi : #Mali : Les partis politiques et la société civile conviés par l’AIGE

Le président de l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE), Me Moustapha Cissé, a convié en réunion ce lundi 15 et mardi 16 juillet 2024, respectivement, les partis politiques et les organisations de la société civile, au Centre international de conférences de Bamako (CICB)..

Lire aussi : #Mali : Union africaine : Les États membres de l’AES exigent le respect de leur souveraineté

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l’Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d’État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et s.

Lire aussi : #Union africaine : Les ministres chargés des Affaires étrangères de l'AES appellent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l'Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d'État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et sécur.

Lire aussi : #Mali : Le projet de digitalisation des moyens de paiement dans les services publics adopté

Les moyens de paiement dans les services publics seront bientôt digitalisés. C’est en substance ce que l’on retient du projet de décret fixant les principes de cette digitalisation adopté par le gouvernement sur rapport du ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, en cons.

Les articles de l'auteur

#Mali : L'Armée dénonce une vidéo d'atrocités circulant sur les réseaux sociaux

Une vidéo d'une rare atrocité assimilable à du cannibalisme circule depuis mardi dernier sur les réseaux sociaux. Sur l'élément, un individu en tenue et insignes militaires des Forces armées maliennes (FAMa) est identifiable..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 17 juillet 2024 à 18:30

#AES : Confédération des États du Sahel : La Russie réaffirme son soutien aux pays membres

La Fédération de Russie a réaffirmé son intention de continuer à apporter le soutien nécessaire aux pays de l’Alliance des États du Sahel (AES), y compris l’aide à l’amélioration de la capacité opérationnelle des Forces armées nationales, la formation des militaires et des agents des forces de l’ordre, ainsi que le développement d’une coopération commerciale et économique mutuellement bénéfique avec ces États..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 17 juillet 2024 à 14:04

#Mali : Les partis politiques et la société civile conviés par l’AIGE

Le président de l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE), Me Moustapha Cissé, a convié en réunion ce lundi 15 et mardi 16 juillet 2024, respectivement, les partis politiques et les organisations de la société civile, au Centre international de conférences de Bamako (CICB). L’ordre du jour porte sur la relance des activités du Cadre de concertation et les questions diverses..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 15 juillet 2024 à 15:27

#Mali : Union africaine : Les États membres de l’AES exigent le respect de leur souveraineté

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l’Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d’État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et sécurité, afin qu’ils veillent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 15 juillet 2024 à 10:00

#Union africaine : Les ministres chargés des Affaires étrangères de l'AES appellent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l'Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d'État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et sécurité, afin qu'ils veillent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 11 juillet 2024 à 21:53

#Mali : Le projet de digitalisation des moyens de paiement dans les services publics adopté

Les moyens de paiement dans les services publics seront bientôt digitalisés. C’est en substance ce que l’on retient du projet de décret fixant les principes de cette digitalisation adopté par le gouvernement sur rapport du ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, en conseil des ministres de ce mercredi 10 juillet 2024..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 11 juillet 2024 à 13:49

#Mali : Le gouvernement lève la suspension des activités des partis politiques

Sur le rapport du ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le conseil des ministres a adopté un projet de décret portant levée de la suspension des activités des partis politiques et des activités à caractère politique des associations..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 10 juillet 2024 à 21:43

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner