#Mali : Festival international Sogobô : Un ancrage aux repères culturels

Les lampions se sont éteints sur la 1ère édition du Festival international «Sogobô» (sortie des masques) sous le thème : «Le rôle des masques et marionnettes dans la socialisation des enfants».

Publié jeudi 30 mai 2024 à 18:54
#Mali : Festival international Sogobô : Un ancrage aux repères culturels

 L’initiative de ce festival contribuera à dynamiser la diversité des expressions artistiques et culturelles au Mali

 

Une semaine durant élèves et étudiants d’une dizaine d’établissements de la capitale et un public de passionnés ont assisté aux master class, prestations des troupes, conférences-débats et concerts de musique. Mieux la troupe de masques de Markala avec notamment la cantatrice bozo Mamou Thiéro et celles des quartiers comme Sogonafing, Koulouba, Grincoumbin, Lassa, mais aussi de Kolokani ont étalé un pan de leurs savoirs et savoir-faire au Musée national. Le tout soutenu par une exposition extraordinaire de la collection de Yaya Coublibaly. Une exposition qui reste ouverte au public jusqu’à la mi-juin et qui montre toute la facette de l’histoire des masques et marionnettes de notre pays.

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo, s’est dit particulièrement impressionné par la richesse et la variété des masques et marionnettes qu’il a vus. C’était vendredi dernier lors du vernissage de cette exposition où il a rendu hommage à l’artiste et homme de culture d’exception, Yaya Coulibaly.

Pour lui, c’est un baobab de la culture malienne qui a consacré sa vie aux marionnettes. «Le travail que vous avez réalisé est sans aucun doute inestimable», a rappelé le ministre pour qui, l’artiste reste aussi «cette bibliothèque pour les services inestimables rendus à la nation malienne».

Et le ministre de renchérir. «Yaya Coulibaly est un conteur prolifique, créateur hors pair, maître dans l’art des masques et marionnettes qui a dédié sa vie entière au rayonnement de la culture malienne sur la scène nationale et internationale. Après avoir capitalisé tant d’expériences, il a décidé de partager cette riche expérience à travers l’organisation du Festival international Sogobô de Bamako. Parler de lui, c’est parler de cet ambassadeur hors pair de la culture malienne à l’étranger». Le ministre Guindo a aussi témoigné de sa gratitude infinie au grand maître des arts des masques et marionnettes.

Ce festival a permis de faire découvrir les nombreuses facettes et les splendeurs culturelles de notre pays à travers les masques et marionnettes représentés sous la forme anthropomorphe (humaine) et zoomorphe (animale). Sogobô constitue, à n’en pas douter, la clé de voûte de l’éducation, de la religion, de l’économie et de la prévention des conflits dans nos sociétés. Il est facteur de paix, de cohésion sociale et du vivre ensemble dans nos villages ou dans nos sociétés.

Dans cette perspective, Yaya Coulibaly ouvre un chapitre très important de la structuration, de la professionnalisation, un vaste chantier école pour la jeunesse de notre pays. Ce festival a mi en valeur un répertoire très riche et varié des spectacles qui seront créés et joués par les marionnettistes d’Afrique et d’ailleurs. Les créations de spectacles seront inspirées d’épopées, récits, contes, mythes et légendes, bref du patrimoine culturel du Mali et d’ailleurs.

À ce propos, le ministre chargé de l’Artisanat, a expliqué que le thème est évocateur et met l’accent sur l’éducation, la formation et l’encadrement des enfants qui constituent la charpente, la pierre angulaire, la clé de voûte de tout développement.

L’initiative de ce festival contribuera à dynamiser la diversité des expressions artistiques et culturelles au Mali, soutenir la création et la production de spectacles de masques et marionnettes, valoriser les Trésors humains vivants des masques et marionnettes, créer un espace de rencontres, de dialogue et d’échanges entre les acteurs culturels et la population. Cette édition initiale devrait faciliter l’ancrage des jeunes aux repères culturels et développer les capacités de création, de production, de promotion et de diffusion des masques et marionnettes.

Youssouf DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Cinéma : Ousmane Samassékou, désormais académicien des Oscars

C’est un fait assez rare pour être souligné. Le jeune cinéaste malien Ousmane Samassékou intègre la prestigieuse académie des Oscars (une récompense américaine du monde du 7è art). Une première pour un artiste de chez nous. Il fait désormais partie du club très select des quatre artist.

Lire aussi : #Mali : Kora Music Award 2024 : Toumani Diabaté et Fatoumata Diawara sont nominés

La prestigieuse cérémonie se tiendra à Johannesburg en Afrique du Sud, le 1er décembre prochain. Elle marquera un retour significatif de l’une des plateformes de récompenses musicales les plus respectées du continent.

Lire aussi : #Mali : Textile de Djenné et Bandiagara : Un art propre aux communautés peule et Dogon

Après deux ans d’intenses activités de recherche, de documentation et de sensibilisation, le projet de «Conservation, revitalisation et valorisation du textile au centre du Mali : cas des localités de Bandiagara et de Djenné» montre enfin ses résultats..

Lire aussi : #Mali : Fête de la musique : Kôrè ingénierie réussit son pari

C’est le contraire qui aurait surpris les mélomanes, surtout avec la qualité des artistes invités et le savoir-faire organisationnel de cette entité de la Fondation festival sur le Niger.

Lire aussi : #Mali : Revoilà Rokia Koné !

Une silhouette frêle, habillée en tailleur vert olive, Rokia Koné a enflammé la scène installée au siège de la Fondation Festival sur le Niger, samedi dernier, à l’occasion de la Journée internationale de la musique à Ségou..

Lire aussi : #Mali : Affaire Rokia Traoré : L’audience fixée au 2 juillet prochain en Italie

L’arrestation de la star internationale de la musique, Rokia Traoré, vendredi dernier à Rome, a été largement commenté sur les réseaux sociaux et dans les organes de la place. Le dossier à évoluer puisque notre compatriote a été finalement présentée à un juge italien mardi dernier, ex.

Les articles de l'auteur

#Mali : Cinéma : Ousmane Samassékou, désormais académicien des Oscars

C’est un fait assez rare pour être souligné. Le jeune cinéaste malien Ousmane Samassékou intègre la prestigieuse académie des Oscars (une récompense américaine du monde du 7è art). Une première pour un artiste de chez nous. Il fait désormais partie du club très select des quatre artistes africains à avoir le droit de siéger dans ce temple du cinéma des USA qui désigne chaque année les meilleurs du 7è art..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 16:51

#Mali : Kora Music Award 2024 : Toumani Diabaté et Fatoumata Diawara sont nominés

La prestigieuse cérémonie se tiendra à Johannesburg en Afrique du Sud, le 1er décembre prochain. Elle marquera un retour significatif de l’une des plateformes de récompenses musicales les plus respectées du continent.

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 16:44

#Mali : Textile de Djenné et Bandiagara : Un art propre aux communautés peule et Dogon

Après deux ans d’intenses activités de recherche, de documentation et de sensibilisation, le projet de «Conservation, revitalisation et valorisation du textile au centre du Mali : cas des localités de Bandiagara et de Djenné» montre enfin ses résultats..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié dimanche 30 juin 2024 à 16:54

#Mali : Fête de la musique : Kôrè ingénierie réussit son pari

C’est le contraire qui aurait surpris les mélomanes, surtout avec la qualité des artistes invités et le savoir-faire organisationnel de cette entité de la Fondation festival sur le Niger.

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 16:45

#Mali : Revoilà Rokia Koné !

Une silhouette frêle, habillée en tailleur vert olive, Rokia Koné a enflammé la scène installée au siège de la Fondation Festival sur le Niger, samedi dernier, à l’occasion de la Journée internationale de la musique à Ségou..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 16:24

#Mali : Affaire Rokia Traoré : L’audience fixée au 2 juillet prochain en Italie

L’arrestation de la star internationale de la musique, Rokia Traoré, vendredi dernier à Rome, a été largement commenté sur les réseaux sociaux et dans les organes de la place. Le dossier à évoluer puisque notre compatriote a été finalement présentée à un juge italien mardi dernier, explique une source proche de la chanteuse. Celle-ci, selon la même source, a donc été placée en détention en attendant une audience fixée au 2 juillet prochain..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié mercredi 26 juin 2024 à 16:25

#Mali : Manuscrits anciens : Un pan de la contribution malienne à l’histoire universelle montré aux Américains

C’est une importante exposition de manuscrits anciens de Tombouctou que l’ONG Sauvegarde de manuscrits anciens pour la défense de la culture islamique (SAVAMA–DCI) anime depuis le mois de mai en Virginie aux états-Unis. C’est l’IQOU Theological College de cet état américain qui sert en même de partenaire et d’organisateur de cette exposition..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:47

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner