#Mali : Santé des végétaux : L’OPV sensibilise les acteurs

Chaque année, des pertes d’environ 40% de cultures vivrières sont enregistrées à l’échelle planétaire. Cette situation est liée aux ravageurs et à des maladies de plantes

Publié mardi 28 mai 2024 à 18:21
#Mali : Santé des végétaux : L’OPV sensibilise les acteurs

 Les officiels lors de la cérémonie d’ouverture des travaux 

 

Dans le cadre de la Journée internationale de la santé des végétaux, célébrée le 12 mai dernier, l’Office de protection des végétaux (OPV) a organisé, hier, dans les locaux de la direction des finances et du matériel du ministère de l’Agriculture, un atelier d’information et de sensibilisation des acteurs sur l’importance de la santé des végétaux. La cérémonie d’ouverture des travaux  a été présidée par le secrétaire général du département de l’Agriculture, Oumar Tamboura, en présence du directeur général de l’OPV, Halidou Mohomodou, et du représentant de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), Mohamadou Mansour Ndiaye.

La santé humaine et celle de la planète dépendent des végétaux, qui fournissent 80% des aliments que nous consommons et 98% de l’oxygène que nous respirons. Ils fournissent des fibres qui constituent nos vêtements et des matériaux de construction naturels, a rappelé Oumar Tamboura.

 Le secrétaire général du département de l’Agriculture a fait savoir que chaque année, des pertes de cultures vivrières pouvant aller jusqu’à 40% sont enregistrées à cause des ravageurs et des maladies des plantes. Ce qui fragilise la sécurité alimentaire ainsi que l’agriculture, principale source de revenus des communautés vulnérables en milieu rural.

Aussi, ajoutera-il, le changement climatique et les activités humaines nuisent à la santé des végétaux. Ils modifient les écosystèmes, diminuent la biodiversité et créent de nouvelles niches propices au développement de ravageurs. «La vie sur terre dépend de la santé des végétaux et nous avons tous un rôle à jouer», a dit Oumar Tamboura.

«Santé des végétaux, commerce sûr et technologie numérique» était le thème de la Journée internationale de la santé des végétaux. Ce thème, selon Oumar Tamboura, vise à démontrer que l’utilisation de l’innovation et la technologie peuvent aider les pays à protéger les végétaux, préserver la sécurité alimentaire, protéger l’environnement et promouvoir un commerce sûr.

Il a aussi martelé que le gouvernement de la Transition n’a ménagé aucun effort pour mettre en place les moyens législatifs, techniques et financiers nécessaires pour gérer les nuisibles des végétaux. Et de souligner que son département a manifesté son intérêt pour la mise en œuvre de plusieurs initiatives, notamment le Programme phytosanitaire africain (PPA) qui aide les pays à détecter les ravageurs des végétaux, l’évaluation des capacités phytosanitaires (ECP) et la solution ePhyto (le certificat phytosanitaire électronique).

Pour Halidou Mohomodou, les ressources végétales sont menacées et cette situation interpelle tous. Comme les humains et comme tous les autres êtres vivants sur terre, les végétaux peuvent tomber malades ou être endommagés. Et quand cela arrive, c’est la planète entière qui risque d’être touchée, a-t-il expliqué. Les plantes en bonne santé peuvent contribuer à éliminer la faim, à réduire la pauvreté, à protéger l’environnement et à stimuler le développement économique. «Garder les plantes en bonne santé est essentiel à la vie sur terre et nous avons tous un rôle à jouer», a dit le directeur général de l’OPV.

Quant au représentant de la Fao, il a rappelé que les Nations unies ont proclamé la Journée internationale de la santé des végétaux afin de susciter une prise de conscience à l’échelle mondiale. Cette journée constitue l’un des principaux aboutissements de l’année internationale de la santé des végétaux, célébrée en 2020.

 Mohamadou Mansour Ndiaye a fait remarquer que les technologies numériques contribueront probablement à améliorer la production végétale en apportant une série d’avantages économiques, environnementaux et socio  institutionnels. Et d’ajouter qu’au Mali, la Fao accorde un intérêt particulier à la préservation de la santé des végétaux qui transcende tout ce qu’on fait pour le développement de nos pays. Cela, à travers intensification des appuis multiformes aux projets orientés exclusivement vers la lutte contre les nuisibles des plantes et l’amélioration de la performance du personnel.

N'Famoro KEITA

Lire aussi : #Mali : Protection ressources liées à l’eau : Les ambitions de Join For Water

L’Ong belge Join For Water (Protos) a organisé, hier dans les locaux de la préfecture de Kati, le 2è comité de pilotage de son programme quinquennal 2022-2026 intitulé «Protéger et conserver l’eau pour une meilleure résilience socio-écologique autour de Bamako»..

Lire aussi : #Mali : Secteurs agro-pastoraux : Pro-Arides, une opportunité pour les groupes cibles

L’organisation néerlandaise de développement (SNV) a organisé hier, dans un hôtel de la place, le premier comité consultatif pays du Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel (Pro-Arides)..

Lire aussi : #Mali : Foire des métiers : Exposition du savoir-faire malien

L’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (Apej), en partenariat avec la mairie du District de Bamako, l’Agence luxembourgeoise de coopération au développement (LuxDev) et le réseau Agri vision Sahel a organisé, samedi dernier au palais de la culture Amadou Hampaté Bâ, une foire .

Lire aussi : #Mali : Projet Stamp+ : Une opportunité pour améliorer de la productivité

L’Organisation néerlandaise de développement (SNV) au Mali a organisé, hier, dans le cadre de la mise en œuvre du projet Sustainable technology adaptation for Mali’s pastoralists (Stamp+), un événement de partage d’expériences et de connaissances (Learning Event), autour de la digitalis.

Lire aussi : #Mali: La belle ambiance dans les stands

Un mardi matin bien arrosé à Bamako. Sous une fine pluie, alors que l’horloge affiche 8 heures, les mouvements s’intensifient à l’entrée principale du Centre international de conférences de Bamako (CICB)..

Lire aussi : #Mali : Don de kits alimentaires : L’ambassade de Chine au secours des personnes vulnérables

L’ambassade de la République populaire de Chine au Mali a remis, à travers la mairie de la Commune V du District de Bamako, des dons alimentaires aux familles vulnérables et aux déplacés de Bamako. La cérémonie organisée à cet effet s’est déroulée, vendredi dernier, sous la présidenc.

Les articles de l'auteur

#Mali : Protection ressources liées à l’eau : Les ambitions de Join For Water

L’Ong belge Join For Water (Protos) a organisé, hier dans les locaux de la préfecture de Kati, le 2è comité de pilotage de son programme quinquennal 2022-2026 intitulé «Protéger et conserver l’eau pour une meilleure résilience socio-écologique autour de Bamako»..

Par N'Famoro KEITA


Publié vendredi 12 juillet 2024 à 10:56

#Mali : Secteurs agro-pastoraux : Pro-Arides, une opportunité pour les groupes cibles

L’organisation néerlandaise de développement (SNV) a organisé hier, dans un hôtel de la place, le premier comité consultatif pays du Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel (Pro-Arides)..

Par N'Famoro KEITA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 17:46

#Mali : Foire des métiers : Exposition du savoir-faire malien

L’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (Apej), en partenariat avec la mairie du District de Bamako, l’Agence luxembourgeoise de coopération au développement (LuxDev) et le réseau Agri vision Sahel a organisé, samedi dernier au palais de la culture Amadou Hampaté Bâ, une foire aux métiers..

Par N'Famoro KEITA


Publié dimanche 30 juin 2024 à 16:51

#Mali : Projet Stamp+ : Une opportunité pour améliorer de la productivité

L’Organisation néerlandaise de développement (SNV) au Mali a organisé, hier, dans le cadre de la mise en œuvre du projet Sustainable technology adaptation for Mali’s pastoralists (Stamp+), un événement de partage d’expériences et de connaissances (Learning Event), autour de la digitalisation, appelé «Garbal»..

Par N'Famoro KEITA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 17:32

#Mali: La belle ambiance dans les stands

Un mardi matin bien arrosé à Bamako. Sous une fine pluie, alors que l’horloge affiche 8 heures, les mouvements s’intensifient à l’entrée principale du Centre international de conférences de Bamako (CICB)..

Par N'Famoro KEITA


Publié mardi 25 juin 2024 à 19:24

#Mali : Don de kits alimentaires : L’ambassade de Chine au secours des personnes vulnérables

L’ambassade de la République populaire de Chine au Mali a remis, à travers la mairie de la Commune V du District de Bamako, des dons alimentaires aux familles vulnérables et aux déplacés de Bamako. La cérémonie organisée à cet effet s’est déroulée, vendredi dernier, sous la présidence de l’ambassadeur de Chine, Chen Zhihong, en présence du maire de la Commune V, Amadou Ouattara..

Par N'Famoro KEITA


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:12

#Mali : Formation professionnelle : L’Iniforp veut élargir sa capacité

La ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mme Bagayoko Aminata Traore, a présidé, hier au Centre de perfectionnement et de la reconversion de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), la cérémonie d’ouverture de la 1ère session extraordinaire du conseil d’administration de l’Institut national d’ingénierie de formation professionnelle (Iniforp). Elle avait à ses côtés le directeur général de l’Institut, Mahamadou Diarra..

Par N'Famoro KEITA


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:46

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner