#Mali : La justice aux trousses des auteurs de propos blasphématoires contre l'islam

Ces dernières semaines, les services du Pôle national de lutte contre la cybercriminalité ont relevé sur le cyberespace des injures, des actes de dénigrement et de profanation des symboles de la religion musulmane par des individus non encore clairement identifiés et localisés sur le territoire national

Publié vendredi 10 mai 2024 à 16:50
#Mali : La justice aux trousses des auteurs de propos blasphématoires contre l'islam

 

Face à cette situation préjudiciable à la concorde et au vivre-ensemble, le procureur du Pôle national de lutte contre la cybercriminalité, Dr Adama Coulibaly, a ouvert une enquête judiciaire en vue de faire subir toute la rigueur de la loi aux contrevenants.

Il a fait cette annonce jeudi dernier à travers un communiqué. « La violence et le caractère odieux des propos et autres actes posés ne laissent aucun doute sur l'intention malveillante de leurs auteurs qui cherchent à provoquer des troubles à l'ordre public sur fond de confrontations à connotation religieuse », a fait remarquer le procureur chargé du Pôle national de lutte contre la cybercriminalité.


Pour Dr Adama Coulibaly, ces agissements, qui sont blâmables à tous égards et qui sont susceptibles de constituer des infractions à la loi pénale, ont déjà fait l'objet d'ouverture d'enquête conformément aux dispositions du Code pénal et de la Loi sur la cybercriminalité qui seront appliquées dans toute leur rigueur.


Le procureur a, par ailleurs, relevé à la même période, sur le même cyberespace, des propos et déclarations d'incitation publique à la violence et au crime qui sont tout aussi inadmissibles et contraires aux lois de la République. « Ces actes aussi ont fait l'objet d'ouverture d'enquêtes conformément à la loi », a-t-il remémoré. 


Tout en rappelant qu'aucun agissement infractionnel ne sera toléré, Dr Adama Coulibaly a invité les uns et les autres à la retenue et exhorte l'ensemble de la population à œuvrer pour le triomphe des valeurs de tolérance, de vivre-ensemble et de respect mutuel qui ont toujours caractérisé la société malienne.


Pour rappel, le jeudi 02 mai dernier, lors d’un point de presse, les membres du Haut conseil islamique du Mali (HCIM), ont interpellé les autorités compétentes pour qu'elles prennent des mesures adéquates. Cela, dans le but d'éviter toute forme de violence qui pourrait découler de ces actions. Au cours de cette rencontre, le HCIM a signalé que l’islam est une religion de paix et de tolérance qui enseigne le respect des autres religions et croyances…


Le regroupement islamique a exhorté le pouvoir public à prendre des mesures rigoureuses pour circonscrire les comportements blasphématoires contre la religion afin de préserver le bon vivre ensemble. Il a appelé les musulmans à la retenue et au respect de l’autorité religieuse conformément à l’enseignement de l’islam.

Souleymane SIDIBE

Lire aussi : #Mali : L'Armée dénonce une vidéo d'atrocités circulant sur les réseaux sociaux

Une vidéo d'une rare atrocité assimilable à du cannibalisme circule depuis mardi dernier sur les réseaux sociaux. Sur l'élément, un individu en tenue et insignes militaires des Forces armées maliennes (FAMa) est identifiable..

Lire aussi : #AES : Confédération des États du Sahel : La Russie réaffirme son soutien aux pays membres

La Fédération de Russie a réaffirmé son intention de continuer à apporter le soutien nécessaire aux pays de l’Alliance des États du Sahel (AES), y compris l’aide à l’amélioration de la capacité opérationnelle des Forces armées nationales, la formation des militaires et des agents d.

Lire aussi : #Mali : Les partis politiques et la société civile conviés par l’AIGE

Le président de l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE), Me Moustapha Cissé, a convié en réunion ce lundi 15 et mardi 16 juillet 2024, respectivement, les partis politiques et les organisations de la société civile, au Centre international de conférences de Bamako (CICB)..

Lire aussi : #Mali : Union africaine : Les États membres de l’AES exigent le respect de leur souveraineté

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l’Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d’État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et s.

Lire aussi : #Union africaine : Les ministres chargés des Affaires étrangères de l'AES appellent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l'Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d'État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et sécur.

Lire aussi : #Mali : Le projet de digitalisation des moyens de paiement dans les services publics adopté

Les moyens de paiement dans les services publics seront bientôt digitalisés. C’est en substance ce que l’on retient du projet de décret fixant les principes de cette digitalisation adopté par le gouvernement sur rapport du ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, en cons.

Les articles de l'auteur

#Mali : L'Armée dénonce une vidéo d'atrocités circulant sur les réseaux sociaux

Une vidéo d'une rare atrocité assimilable à du cannibalisme circule depuis mardi dernier sur les réseaux sociaux. Sur l'élément, un individu en tenue et insignes militaires des Forces armées maliennes (FAMa) est identifiable..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 17 juillet 2024 à 18:30

#AES : Confédération des États du Sahel : La Russie réaffirme son soutien aux pays membres

La Fédération de Russie a réaffirmé son intention de continuer à apporter le soutien nécessaire aux pays de l’Alliance des États du Sahel (AES), y compris l’aide à l’amélioration de la capacité opérationnelle des Forces armées nationales, la formation des militaires et des agents des forces de l’ordre, ainsi que le développement d’une coopération commerciale et économique mutuellement bénéfique avec ces États..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 17 juillet 2024 à 14:04

#Mali : Les partis politiques et la société civile conviés par l’AIGE

Le président de l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE), Me Moustapha Cissé, a convié en réunion ce lundi 15 et mardi 16 juillet 2024, respectivement, les partis politiques et les organisations de la société civile, au Centre international de conférences de Bamako (CICB). L’ordre du jour porte sur la relance des activités du Cadre de concertation et les questions diverses..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 15 juillet 2024 à 15:27

#Mali : Union africaine : Les États membres de l’AES exigent le respect de leur souveraineté

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l’Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d’État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et sécurité, afin qu’ils veillent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 15 juillet 2024 à 10:00

#Union africaine : Les ministres chargés des Affaires étrangères de l'AES appellent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l'Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d'État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et sécurité, afin qu'ils veillent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 11 juillet 2024 à 21:53

#Mali : Le projet de digitalisation des moyens de paiement dans les services publics adopté

Les moyens de paiement dans les services publics seront bientôt digitalisés. C’est en substance ce que l’on retient du projet de décret fixant les principes de cette digitalisation adopté par le gouvernement sur rapport du ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, en conseil des ministres de ce mercredi 10 juillet 2024..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 11 juillet 2024 à 13:49

#Mali : Le gouvernement lève la suspension des activités des partis politiques

Sur le rapport du ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le conseil des ministres a adopté un projet de décret portant levée de la suspension des activités des partis politiques et des activités à caractère politique des associations..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 10 juillet 2024 à 21:43

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner