#Mali : Examen du DEF : 349.080 candidats inscrits cette année

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, a lancé hier les épreuves de cet examen de fin d’année. Le chef du gouvernement a conseillé aux postulants d’accomplir des efforts personnels et de ne compter que sur eux-mêmes

Publié lundi 03 juin 2024 à 19:24
#Mali : Examen du DEF : 349.080 candidats inscrits cette année

 Les officiels s’apprêtent à ouvrir l’enveloppe contenant l’épreuve de rédaction

 

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a donné le coup d’envoi des épreuves du Diplôme d’études fondamentales (DEF), hier au centre 1 du Groupe scolaire de Kalaban-Coura Nord. Ce centre d’examen accueille 260 candidats, dont 141 filles. Et 18 surveillants sont mobilisés pour veiller au bon déroulement des épreuves dans les salles de classes.

Le Premier ministre est arrivé aux environs de 8 heures dans ce centre d’examen, où il a d’abord assisté à la montée des couleurs nationales et l’exécution de l’hymne national en langue nationale bamanankan. Il se dirigera ensuite dans la salle N°2  du centre  1 de Kalaban-Coura Nord pour ouvrir la première enveloppe contenant les sujets de l’épreuve de rédaction.

C’était en présence de plusieurs autorités administratives et scolaires dont le ministre de l’éducation nationale, Dr Amadou Sy Savané, et son collègue de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Bouéïma Kansaye.

Le Premier ministre encouragera les candidats. «L’école est l’avenir du pays. Vous êtes l’espoir du Mali qui compte sur vous. Vos parents, les autorités et l’histoire attendent de vous des succès. Travaillez et comptez sur vos propres efforts. Ayez confiance en vous et honorez vos parents et votre pays pour que leurs sacrifies portent des fruits».

Pour sa part, le ministre de l’éducation nationale dira aussi que le DEF représente une phase importante dans la vie des élèves. Ce diplôme, une fois obtenu, offre trois choix au candidat qui peut poursuivre ses études dans les enseignements secondaire général, technique et professionnel et normal. Et le ministre Sy Savané de se réjouir du bon déroulement des épreuves dans le calme d’une  année scolaire apaisée et sans aucune perturbation majeure.

 Au centre d’examen du Groupe scolaire «Séga Diallo» de Bozola, le grand calme prévalait aussi. Les épreuves du DEF se déroulaient dans une atmosphère sereine. Ce centre accueille aussi 271 candidats, dont 133 filles. Ces postulants sont repartis entre 9 salles de classes sous le contrôle de 20 surveillants. Tous les candidats inscrits sur la liste dans ce centre étaient présents et ont pu être évalués dans la première épreuve, c’est-à-dire la rédaction, sans aucun incident majeur. à cet effet, il faut dire aussi que des éléments des forces de sécurité, notamment ceux du commissariat du 3è arrondissement étaient aussi mobilisés pour éviter qu’on ne vienne perturber l’ordre surtout la quiétude des postulants au DEF.

Le président de ce centre d’examen, Boubacar Coulibaly, a constaté l’absence de 25 candidats dont 12 filles, au passage de notre équipe sur les lieux. Plusieurs candidats du Groupe scolaire «Séga Diallo» avaient fini de traiter l’épreuve du jour en moins de deux heures.

 La candidate Fatoumata Niambélé trouve que l’épreuve de rédaction était à sa portée, car le groupe d’exercice dans lequel elle évoluait avait déjà traité un sujet similaire. Batoma Traoré, autre postulante, confie avoir traité le sujet de rédaction comme elle l’a compris.

Matou Tabouré prépare cet examen depuis le début de l’année scolaire. à 14 ans, elle passe pour la deuxième fois cet examen. Celle qui compose au centre d’examen du lycée «Gnetaaso» tentera d’obtenir le précieux sésame cette fois-ci. Elle s’exerçait seule, mais était aussi dans des groupes d’exercice avec des camarades. Elle explique clairement que les mathématiques et la physique-chimie sont des matières très compliquées pour elle. Elle a donc axée ses révisions sur des anciens sujets traités dans ces disciplines au DEF.

 La candidate ambitionne de passer avec brio le cap du DEF et se lance le défi d’obtenir une moyenne de 14/20 au DEF, mais surtout de poursuivre ses études à l’université. Matou Tabouré est l’une des 349.080 candidats inscrits, cette année pour le DEF qui prendra fin mercredi prochain. Parmi les postulants inscrits figurent 55.857 arabisants qui sont repartis entre 2.106 centres dans 13.854 salles de classes. Il faut aussi dire que 27.926 surveillants ont été mobilisés pour le bon déroulement du DEF.

Des messages de sensibilisation à l’effort personnel et à bannir la fraude étaient affichés dans certains centres d’examen.

Sidi WAGUE

Lire aussi : #Mali : Académie malienne des langues : Sentinelle de nos langues nationales

Grâce au travail technique de l’Amalan, notre pays dispose d’alphabets, des règles de transcription, de lexiques, de grammaire de références pour 12 de nos 13 langues nationales.

Lire aussi : #Mali : Examen du DEF : C’est le grand calme dans les centres d’examen

Les épreuves du Diplôme d’études fondamentales (DEF) se sont poursuivies, hier, dans les différents centres d’examen à Bamako. Les candidats ont composé dans différentes matières, notamment les mathématiques et la biologie..

Lire aussi : #Mali : Examens de fin d’année scolaire : Le ministre Amadou Sy Savané donne le top départ du cap

Cette année, ils sont 22.094 candidats à vouloir obtenir le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP). Ces postulants sont repartis entre 20 Académies et 144 centres d’examen à travers le pays.

Lire aussi : #Mali : Examens de fin d’année scolaire : L’heure des préparatifs

Dans les différents établissements scolaires, les candidats se préparent du mieux qu’ils peuvent. Certains postulants s’exercent en petits groupes, d’autres suivent des cours de remédiation dispensés bénévolement par des enseignants.

Lire aussi : #Mali : Examen du DEF : C’est parti pour les épreuves anticipées

Le ministre de l’Éducation nationale, Dr Amadou Sy Savané, a donné, vendredi dernier au stade municipal de Djélibougou, le coup d’envoi des épreuves anticipées du Diplôme d’études fondamentales (DEF)..

Lire aussi : Dialogue inter-Maliens : Les syndicats édifiés

En prélude à la phase nationale du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, les membres du comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens ont rencontré, mercredi dernier au Centre international de conférences (CICB), les responsables des centrales syndicales et des syn.

Les articles de l'auteur

#Mali : Académie malienne des langues : Sentinelle de nos langues nationales

Grâce au travail technique de l’Amalan, notre pays dispose d’alphabets, des règles de transcription, de lexiques, de grammaire de références pour 12 de nos 13 langues nationales.

Par Sidi WAGUE


Publié mardi 11 juin 2024 à 17:59

#Mali : Examen du DEF : C’est le grand calme dans les centres d’examen

Les épreuves du Diplôme d’études fondamentales (DEF) se sont poursuivies, hier, dans les différents centres d’examen à Bamako. Les candidats ont composé dans différentes matières, notamment les mathématiques et la biologie..

Par Sidi WAGUE


Publié mardi 04 juin 2024 à 17:51

#Mali : Examens de fin d’année scolaire : Le ministre Amadou Sy Savané donne le top départ du cap

Cette année, ils sont 22.094 candidats à vouloir obtenir le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP). Ces postulants sont repartis entre 20 Académies et 144 centres d’examen à travers le pays.

Par Sidi WAGUE


Publié lundi 27 mai 2024 à 18:45

#Mali : Examens de fin d’année scolaire : L’heure des préparatifs

Dans les différents établissements scolaires, les candidats se préparent du mieux qu’ils peuvent. Certains postulants s’exercent en petits groupes, d’autres suivent des cours de remédiation dispensés bénévolement par des enseignants.

Par Sidi WAGUE


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:27

#Mali : Examen du DEF : C’est parti pour les épreuves anticipées

Le ministre de l’Éducation nationale, Dr Amadou Sy Savané, a donné, vendredi dernier au stade municipal de Djélibougou, le coup d’envoi des épreuves anticipées du Diplôme d’études fondamentales (DEF)..

Par Sidi WAGUE


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:26

Dialogue inter-Maliens : Les syndicats édifiés

En prélude à la phase nationale du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, les membres du comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens ont rencontré, mercredi dernier au Centre international de conférences (CICB), les responsables des centrales syndicales et des syndicats de l’éducation..

Par Sidi WAGUE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 09:01

#Mali : École nationale d’Ingénieurs Abdderhamane Baba Touré : Plusieurs projets en 2024

L’année académique 2023-2024 qui a démarré le 11 mars dernier à l’École nationale d’ingénieurs Abderhamane Baba Touré (ENI-ABT) consacre la fin des classes spéciales où les étudiants des semestres pairs et impairs prennent les cours au même moment..

Par Sidi WAGUE


Publié mardi 02 avril 2024 à 08:59

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner