#Mali : Amélioration de la fertilité des sols : Le programme «soil values» lancé

Tout en augmentant la résilience des petits producteurs alimentaires et des éleveurs au Sahel, il entend contribuer à la gestion durable des contraintes liées à la fertilité des sols et à l’amélioration de la production alimentaire écologique

Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:19
#Mali : Amélioration de la fertilité des sols : Le programme «soil values» lancé

Ce programme régional est une opportunité à saisir pour catalyser le changement et améliorer la vie des populations au Sahel

 

Ces dernières années, le secteur agricole est confronté à des défis majeurs parmi lesquels, il y a la dégradation et la baisse de la fertilité des terres agricoles. Lancé hier par le ministre de l’Agriculture, Lassine Dembélé, le Programme régional «Soil values» vient améliorer la fertilité des sols. Il permettra d’améliorer la capacité productive de 2 millions d’hectares de terres agricoles au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Nord du Nigeria. Il améliorera la résilience et le bien-être de 1,5 million de petits producteurs agricoles dont 800.000 femmes.

«Soil values» vise à gérer durablement les contraintes liées à la fertilité des sols et à améliorer la production alimentaire écologique, tout en augmentant la résilience des petits producteurs alimentaires et des éleveurs au Sahel. Son intervention optimisera la gestion des paysages et des bassins versants par le biais d’une planification participative, intégrant efficacement le sol, l’eau et la biodiversité.

Financé par la direction générale de la Coopération internationale des Pays-Bas à hauteur de 100 millions d’euros (environ 65 milliards de Fcfa) sur une période de 10 ans, le programme «Soil values» est conduit par un consortium composé du Centre international pour le développement des engrais (IFDC), l’Organisation néerlandaise pour le développement (SNV) et l’Université de Wageningen (WUR). Il fonctionnera en collaboration avec cinq institutions techniques partenaires, à savoir Agra, Icraf, Iita, Isric et IWMI qui sont tous des leaders dans leurs domaines respectifs et soutiendront les domaines d’intervention du programme.

«Soil values» prévoit de travailler sur trois axes de changement qui sont l’agro-écologie, le développement de marchés inclusifs (marchés et finances) et la mise en place d’un environnement favorable (institutions et stratégies). Pour le ministre de l’Agriculture, ce programme régional est une opportunité à saisir pour catalyser le changement et améliorer la vie des populations au Sahel. Il est, a-t-il dit, en parfaite cohérence avec les documents de stratégies et politiques de développement  agricole de notre pays. Lassine Dembélé a salué les partenaires pour cette belle initiative qui vient s’ajouter à celle du gouvernement pour le développement du secteur de l’agriculture.

Le directeur du programme «Soil values» a souligné que ce programme signale la nécessité de valoriser les sols pour garantir des pratiques agricoles durables. Dr Bidjokazo Fofana est convaincu qu’en 10 ans, ce programme révèlera la valeur des sols du Sahel et de façon à y transformer l’agriculture en une force dynamique de changements positifs, favorable aux partenariats et à l’autonomisation des communautés de base. Il a présenté le contexte des interventions «Soil values», soulignant les multiples défis auxquels sont confrontés les pays sahéliens, tels que les sécheresses récurrentes, les conflits, la désertification, le changement climatique et le faible taux d’adoption de pratiques résilientes au climat. Des facteurs qui, selon lui, contribuent au déclin de la fertilité et de la santé des sols, qui sont encore compromis par des investissements insuffisants et des mécanismes inadéquats.

Le directeur pays Mali-Burkina Faso de l’IFDC, a expliqué que sa structure est une institution publique internationale œuvrant pour la sécurité alimentaire, la réduction de la pauvreté dans les pays en développement à travers la création et la dissémination de technologies efficientes de gestion de la fertilité des sols. Moussa Dionou dira que son institution vise à apporter sa contribution aux efforts du gouvernement afin de relever le défi alimentaire. Ainsi, ce programme donne l’opportunité à l’IFDC de s’investir davantage pour relever les défis liés à la sécurité alimentaire.

Anne Marie KEITA

Lire aussi : #Mali : Préparatifs de la campagne agricole : Le bon présage

Pour la campagne agricole, sur une superficie exploitable de plus de 6,3 millions d’hectares, les autorités en charge de l’agriculture ambitionnent de produire plus de 11 millions de tonnes de céréales et 765.000 tonnes de coton cette année. Le niveau de disponibilité des intrants est ju.

Lire aussi : #Mali : Vivement la prochaine Édition

Les rideaux sont tombés, hier, sur ce rendez-vous du numérique. Les meilleures start-up ont été récompensées pour leurs innovations technologiques.

Lire aussi : #Mali: Semaine du numérique : Le rendez-vous de l’innovation

Cette plateforme est un espace d’expression pour les talents et de discussions permettant d’amorcer les grands chantiers de la transformation digitale de notre pays.

Lire aussi : #Mali : Agriculture : La confédération des producteurs de coton reçue par le président de la transition

La Confédération des producteurs de coton a été reçue en audience à Koulouba, vendredi dernier, par le Président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Accompagnée du ministre de l’Agriculture, Lassine Dembélé, la Confédération était venue présenter son nouveau bureau dirigé.

Lire aussi : #Mali : Recensement général agricole : Les enquêteurs de Bamako et environs apprennent les techniques

Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Oumar Tamboura, a lancé hier au Palais de la culture, l’atelier de formation des agents retenus pour le Recensement général agricole (RGA). Durant plus de 10 jours, ces agents seront formés aux techniques de recensement et sur des modu.

Lire aussi : #Mali : Reso climat Mali : Dr Ibrahim Togola reconduit

À l’issue de son Assemblée générale ordinaire, le président sortant du Reso climat Mali, Dr Ibrahim Togola, a été reconduit pour un mandat de 5 ans. Au cours de cette assemblée tenue hier dans un hôtel de la place, les membres du Reso climat ont examiné le procès verbal de l’assemblé.

Les articles de l'auteur

#Mali : Préparatifs de la campagne agricole : Le bon présage

Pour la campagne agricole, sur une superficie exploitable de plus de 6,3 millions d’hectares, les autorités en charge de l’agriculture ambitionnent de produire plus de 11 millions de tonnes de céréales et 765.000 tonnes de coton cette année. Le niveau de disponibilité des intrants est jugé satisfaisant pour répondre en partie aux besoins des producteurs.

Par Anne Marie KEITA


Publié mercredi 10 juillet 2024 à 17:45

#Mali : Vivement la prochaine Édition

Les rideaux sont tombés, hier, sur ce rendez-vous du numérique. Les meilleures start-up ont été récompensées pour leurs innovations technologiques.

Par Anne Marie KEITA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 18:39

#Mali: Semaine du numérique : Le rendez-vous de l’innovation

Cette plateforme est un espace d’expression pour les talents et de discussions permettant d’amorcer les grands chantiers de la transformation digitale de notre pays.

Par Anne Marie KEITA


Publié mardi 25 juin 2024 à 19:22

#Mali : Agriculture : La confédération des producteurs de coton reçue par le président de la transition

La Confédération des producteurs de coton a été reçue en audience à Koulouba, vendredi dernier, par le Président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Accompagnée du ministre de l’Agriculture, Lassine Dembélé, la Confédération était venue présenter son nouveau bureau dirigé par Yacouba Traoré au chef de l’Etat, mais aussi exprimer certaines doléances..

Par Anne Marie KEITA


Publié mardi 18 juin 2024 à 15:27

#Mali : Recensement général agricole : Les enquêteurs de Bamako et environs apprennent les techniques

Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Oumar Tamboura, a lancé hier au Palais de la culture, l’atelier de formation des agents retenus pour le Recensement général agricole (RGA). Durant plus de 10 jours, ces agents seront formés aux techniques de recensement et sur des modules, à savoir la production végétale, l’élevage, la transhumance et la pêche..

Par Anne Marie KEITA


Publié jeudi 06 juin 2024 à 16:53

#Mali : Reso climat Mali : Dr Ibrahim Togola reconduit

À l’issue de son Assemblée générale ordinaire, le président sortant du Reso climat Mali, Dr Ibrahim Togola, a été reconduit pour un mandat de 5 ans. Au cours de cette assemblée tenue hier dans un hôtel de la place, les membres du Reso climat ont examiné le procès verbal de l’assemblée extraordinaire tenue en août 2023 et le rapport d’activités et financier de 2023..

Par Anne Marie KEITA


Publié mardi 04 juin 2024 à 18:42

#Mali : Dotation conditionnelle de performance du Pdreas : Les acteurs font le point

Le Projet de déploiement des ressources de l’État pour l’amélioration des services et riposte locale à la Covid-19 (Pdreas) a tenu, hier, un atelier pour la vérification de l’effectivité des transferts au profit des communes éligibles dans le cadre de la Dotation conditionnelle de performance (DCP) au titre des évaluations de performances des années 2021 et 2023..

Par Anne Marie KEITA


Publié jeudi 30 mai 2024 à 18:51

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner