#Mali : Fatoumata Diawara : Désormais officier de l’ordre des arts et des lettres de la France

Fatoumata Diawara plus connue sous le sobriquet de «Sia», en référence au célèbre film de Dani Kouyaté qui l’a véritablement révélée au monde entier, a été faite officier de l’Ordre des arts et des lettres de la France.

Publié mardi 14 mai 2024 à 08:18
#Mali : Fatoumata Diawara : Désormais officier de l’ordre des arts et des lettres de la France


L’artiste reçoit sa distinction

 


La cérémonie s’est déroulée, samedi dernier, à la résidence de l’ambassadeur de France dans notre pays. C’était en présence de presque toute la famille de l’artiste venant de la Côte d’Ivoire, de la Guinée et du Mali. Mais aussi de l’ambassadeur d’Italie au Mali et des différents conseillers de l’ambassade de France qui ont aussi tenu à être des témoins oculaires de cette remise de décoration.

L’artiste, qui fait la fierté de notre pays à l’échelle internationale, a reçu sa distinction des mains du chargé d’affaires permanent de l’ambassade de France au Mali, Marc Didio. Fatoumata Diawara est une chanteuse, comédienne et autrice, compositrice et interprète malienne vivant en France. Elle se produira la semaine prochaine, cela pour la seconde fois, à l’Olympia, l’une des plus célèbres salles de concert de Paris. Ce sera en compagnie de la star béninoise Angélique Kidjo.


Il est bon de rappeler que cette artiste a foulé presque toutes les grandes scènes du monde pour faire des concerts ou participer à des festivals, depuis la sortie de son premier album «Fatou» en 2011, année de sa révélation dans la musique. Avant, elle a joué dans une dizaine de créations théâtrales et cinématographiques dont les longs métrages : «Genèse» de Cheick Oumar Sissoko, «Taafé Fanga» d’Adama Drabo, «Sia, le rêve du python» du Burkinabé Dani Kouyaté. Mais aussi dans la pièce de théâtre «Antigone» de Jean-Louis Sagot-Duvaroux au théâtre Les Bouffes du Nord.

En 2013, elle a réuni une quarantaine d’artistes maliens pour chanter la paix au Mali à travers le single intitulé : «Mali Ko». Un morceau qui a fait le tour du monde et sensibilise sur la grave crise sécuritaire que notre pays venait d’entamer. Elle avait déclaré à l’époque que sa motivation venait de son amour infini pour son pays. «J’aime trop mon Mali ba». Elle évolue dans un registre musical tiré de la tradition du Wassoulou, qu’elle marie harmonieusement avec le jazz et le blues, à la manière des artistes comme Ali Farka Touré ou de Oumou Sangaré. Pour Marc Didio, la personnalité bouillonnante de Fatoumata Diawara l’amène à fuir le pays en 2001 alors qu’elle n’avait même pas 20 ans.

C’est en reconnaissance de tout son travail pour l’art et la culture que la France a décidé de lui décerner la médaille d’officier de l’Ordre des arts et des lettres. Très émue au point d’écraser des larmes, Fatoumata Diawara a témoigné de sa gratitude au pays d’accueil (la France) pour cette distinction. Pour elle, il n’y a aucun doute, les artistes doivent contribuer à apaiser les relations difficiles entre la France et le Mali.


La star espère que la contribution des artistes permettra d’apaiser les relations tendues entre les deux pays. Elle a émis le vœu de voir les deux pays se réconcilier bientôt. Elle a également tenu à rendre un hommage appuyé à l’opérateur culturel, Alioune Ifra Ndiaye, promoteur du Complexe culturel Blonba. Celui-là même qui l’a beaucoup aidée au début de sa carrière. L’artiste garde encore à l’esprit une phrase de ce mécène : «Tu as du talent et une histoire à écrire». Enfin, elle a lancé un cri du cœur pour Blonba dont on a annoncé la fermeture.

Youssouf DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Cinéma : Ousmane Samassékou, désormais académicien des Oscars

C’est un fait assez rare pour être souligné. Le jeune cinéaste malien Ousmane Samassékou intègre la prestigieuse académie des Oscars (une récompense américaine du monde du 7è art). Une première pour un artiste de chez nous. Il fait désormais partie du club très select des quatre artist.

Lire aussi : #Mali : Kora Music Award 2024 : Toumani Diabaté et Fatoumata Diawara sont nominés

La prestigieuse cérémonie se tiendra à Johannesburg en Afrique du Sud, le 1er décembre prochain. Elle marquera un retour significatif de l’une des plateformes de récompenses musicales les plus respectées du continent.

Lire aussi : #Mali : Textile de Djenné et Bandiagara : Un art propre aux communautés peule et Dogon

Après deux ans d’intenses activités de recherche, de documentation et de sensibilisation, le projet de «Conservation, revitalisation et valorisation du textile au centre du Mali : cas des localités de Bandiagara et de Djenné» montre enfin ses résultats..

Lire aussi : #Mali : Fête de la musique : Kôrè ingénierie réussit son pari

C’est le contraire qui aurait surpris les mélomanes, surtout avec la qualité des artistes invités et le savoir-faire organisationnel de cette entité de la Fondation festival sur le Niger.

Lire aussi : #Mali : Revoilà Rokia Koné !

Une silhouette frêle, habillée en tailleur vert olive, Rokia Koné a enflammé la scène installée au siège de la Fondation Festival sur le Niger, samedi dernier, à l’occasion de la Journée internationale de la musique à Ségou..

Lire aussi : #Mali : Affaire Rokia Traoré : L’audience fixée au 2 juillet prochain en Italie

L’arrestation de la star internationale de la musique, Rokia Traoré, vendredi dernier à Rome, a été largement commenté sur les réseaux sociaux et dans les organes de la place. Le dossier à évoluer puisque notre compatriote a été finalement présentée à un juge italien mardi dernier, ex.

Les articles de l'auteur

#Mali : Cinéma : Ousmane Samassékou, désormais académicien des Oscars

C’est un fait assez rare pour être souligné. Le jeune cinéaste malien Ousmane Samassékou intègre la prestigieuse académie des Oscars (une récompense américaine du monde du 7è art). Une première pour un artiste de chez nous. Il fait désormais partie du club très select des quatre artistes africains à avoir le droit de siéger dans ce temple du cinéma des USA qui désigne chaque année les meilleurs du 7è art..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 16:51

#Mali : Kora Music Award 2024 : Toumani Diabaté et Fatoumata Diawara sont nominés

La prestigieuse cérémonie se tiendra à Johannesburg en Afrique du Sud, le 1er décembre prochain. Elle marquera un retour significatif de l’une des plateformes de récompenses musicales les plus respectées du continent.

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 16:44

#Mali : Textile de Djenné et Bandiagara : Un art propre aux communautés peule et Dogon

Après deux ans d’intenses activités de recherche, de documentation et de sensibilisation, le projet de «Conservation, revitalisation et valorisation du textile au centre du Mali : cas des localités de Bandiagara et de Djenné» montre enfin ses résultats..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié dimanche 30 juin 2024 à 16:54

#Mali : Fête de la musique : Kôrè ingénierie réussit son pari

C’est le contraire qui aurait surpris les mélomanes, surtout avec la qualité des artistes invités et le savoir-faire organisationnel de cette entité de la Fondation festival sur le Niger.

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 16:45

#Mali : Revoilà Rokia Koné !

Une silhouette frêle, habillée en tailleur vert olive, Rokia Koné a enflammé la scène installée au siège de la Fondation Festival sur le Niger, samedi dernier, à l’occasion de la Journée internationale de la musique à Ségou..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 16:24

#Mali : Affaire Rokia Traoré : L’audience fixée au 2 juillet prochain en Italie

L’arrestation de la star internationale de la musique, Rokia Traoré, vendredi dernier à Rome, a été largement commenté sur les réseaux sociaux et dans les organes de la place. Le dossier à évoluer puisque notre compatriote a été finalement présentée à un juge italien mardi dernier, explique une source proche de la chanteuse. Celle-ci, selon la même source, a donc été placée en détention en attendant une audience fixée au 2 juillet prochain..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié mercredi 26 juin 2024 à 16:25

#Mali : Manuscrits anciens : Un pan de la contribution malienne à l’histoire universelle montré aux Américains

C’est une importante exposition de manuscrits anciens de Tombouctou que l’ONG Sauvegarde de manuscrits anciens pour la défense de la culture islamique (SAVAMA–DCI) anime depuis le mois de mai en Virginie aux états-Unis. C’est l’IQOU Theological College de cet état américain qui sert en même de partenaire et d’organisateur de cette exposition..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:47

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner