Décès de Cheickna Diawara : Il aimait tout faire à la perfection

Professionnel aguerri, rigoureux et compétent, il a servi au Quotidien national L’Essor pendant de longues années. Avec son sens de l’humour, il rendait agréable le cousinage à plaisanterie

Publié mardi 09 mai 2023 à 07:52
Décès de Cheickna Diawara : Il aimait tout faire à la perfection

La mort a encore frappé à la porte de l’Agence malienne de presse et de publicité (Amap). Deux semaines après le décès de l’ancien directeur de publication de L’Essor, Salimou Togola, c’est l’ex-directeur général adjoint de l’Amap, Cheickna Diawara qui nous a quittés hier des suites d’une longue maladie à l’âge de 68 ans. 

Cheickna Diawara est né en 1955 à Trougoumbé dans le Cercle de Nioro du Sahel. Après les études fondamentales, il intégra l’école normale secondaire de Badalabougou dans la série Langue, Histoire et Géographie appelée communément LHG. À sa sortie, le jeune enseignant servira successivement à Bougouni et à Kangaba.

Rattrapé par le virus du journalisme, Cheickna Diawara demanda une mutation à l’Amap dans le but de servir au Quotidien national L’Essor. Avide de connaissance, il passa en 1996 le concours d’entrée à l’Ecole normale supérieure (ENSUP) de Bamako dans le Département d’études et de recherche Lettres.

Constamment habité par le souci de se perfectionner et de maîtriser tout ce qu’il faisait, il obtint une bourse de formation en journalisme et communication à l’Université de Strasbourg en France. Après trois années de dur labeur, il revint au bercail avec un Diplôme d’étude supérieure spécialisée (DESS) en journalisme.

Durant sa longue carrière à L’Essor, Cheickna Diawara a écrit des centaines d’articles sur l’école malienne. Il était le journaliste spécialiste des questions de l’éducation au sein de la Rédaction de L’Essor pendant plus de vingt ans. Au plus fort de la crise estudiantine, il était l’un des rares journalistes qui pouvaient à tout moment discuter avec les différents responsables de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM). Il avait ainsi tissé une relation de confiance avec ces derniers pour avoir la primeur de l’information.

Journaliste expérimenté, Cheickna Diawara fut nommé chargé de mission au ministère de l’éducation nationale où il a servi pendant quatre ans. Après son retour à la Rédaction de L’Essor, il a été à nouveau appelé pour servir au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en qualité de chargé de mission. À la fin de cette mission, de retour à l’Amap, il fut nommé directeur général adjoint en 2016. Une année plus tard, il fit valoir ses droits à la retraite.

Cheickna Diawara était un professionnel aguerri, rigoureux et compétent. Il aimait tout faire à la perfection. Il se donnait comme mission de relire tous les articles de L’Essor pour traquer les coquilles, corriger les fautes d’orthographe et autres incorrections grammaticales. Il a assuré cette tâche fastidieuse et éreintante jusqu’à sa retraite.

Sa grande passion était la littérature. En effet, Cheickna Diawara consacrait la plus grande partie de son temps libre à la lecture. Il lisait pratiquement tous les genres littéraires : roman, essais, théâtre, poésie. Affable et courtois, Cheickna Diawara était très proche de ses collègues. Avec son sens de l’humour, il magnifiait le cousinage à plaisanterie qui est l’une de nos valeurs culturelles.

Dors en paix doyen ! 

Youssouf DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Disparition de Toumani Diabaté : Le virtuose de la kora n’est plus

Grand maître, virtuose, on pourrait multiplier à souhait les épithètes pour qualifier Toumani Diabaté et tous lui siéraient comme un gant. Le maître de la kora, Toumani Diabaté, s’est éteint vendredi dernier à l’âge de 58 ans. Mais comme le dirait le poète, il n’est pas mort parce .

Lire aussi : #Mali : Cinéma : Ousmane Samassékou, désormais académicien des Oscars

C’est un fait assez rare pour être souligné. Le jeune cinéaste malien Ousmane Samassékou intègre la prestigieuse académie des Oscars (une récompense américaine du monde du 7è art). Une première pour un artiste de chez nous. Il fait désormais partie du club très select des quatre artist.

Lire aussi : #Mali : Kora Music Award 2024 : Toumani Diabaté et Fatoumata Diawara sont nominés

La prestigieuse cérémonie se tiendra à Johannesburg en Afrique du Sud, le 1er décembre prochain. Elle marquera un retour significatif de l’une des plateformes de récompenses musicales les plus respectées du continent.

Lire aussi : #Mali : Textile de Djenné et Bandiagara : Un art propre aux communautés peule et Dogon

Après deux ans d’intenses activités de recherche, de documentation et de sensibilisation, le projet de «Conservation, revitalisation et valorisation du textile au centre du Mali : cas des localités de Bandiagara et de Djenné» montre enfin ses résultats..

Lire aussi : #Mali : Fête de la musique : Kôrè ingénierie réussit son pari

C’est le contraire qui aurait surpris les mélomanes, surtout avec la qualité des artistes invités et le savoir-faire organisationnel de cette entité de la Fondation festival sur le Niger.

Lire aussi : #Mali : Revoilà Rokia Koné !

Une silhouette frêle, habillée en tailleur vert olive, Rokia Koné a enflammé la scène installée au siège de la Fondation Festival sur le Niger, samedi dernier, à l’occasion de la Journée internationale de la musique à Ségou..

Les articles de l'auteur

#Mali : Disparition de Toumani Diabaté : Le virtuose de la kora n’est plus

Grand maître, virtuose, on pourrait multiplier à souhait les épithètes pour qualifier Toumani Diabaté et tous lui siéraient comme un gant. Le maître de la kora, Toumani Diabaté, s’est éteint vendredi dernier à l’âge de 58 ans. Mais comme le dirait le poète, il n’est pas mort parce que son œuvre franchira les âges..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié lundi 22 juillet 2024 à 10:21

#Mali : Cinéma : Ousmane Samassékou, désormais académicien des Oscars

C’est un fait assez rare pour être souligné. Le jeune cinéaste malien Ousmane Samassékou intègre la prestigieuse académie des Oscars (une récompense américaine du monde du 7è art). Une première pour un artiste de chez nous. Il fait désormais partie du club très select des quatre artistes africains à avoir le droit de siéger dans ce temple du cinéma des USA qui désigne chaque année les meilleurs du 7è art..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 16:51

#Mali : Kora Music Award 2024 : Toumani Diabaté et Fatoumata Diawara sont nominés

La prestigieuse cérémonie se tiendra à Johannesburg en Afrique du Sud, le 1er décembre prochain. Elle marquera un retour significatif de l’une des plateformes de récompenses musicales les plus respectées du continent.

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 16:44

#Mali : Textile de Djenné et Bandiagara : Un art propre aux communautés peule et Dogon

Après deux ans d’intenses activités de recherche, de documentation et de sensibilisation, le projet de «Conservation, revitalisation et valorisation du textile au centre du Mali : cas des localités de Bandiagara et de Djenné» montre enfin ses résultats..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié dimanche 30 juin 2024 à 16:54

#Mali : Fête de la musique : Kôrè ingénierie réussit son pari

C’est le contraire qui aurait surpris les mélomanes, surtout avec la qualité des artistes invités et le savoir-faire organisationnel de cette entité de la Fondation festival sur le Niger.

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 16:45

#Mali : Revoilà Rokia Koné !

Une silhouette frêle, habillée en tailleur vert olive, Rokia Koné a enflammé la scène installée au siège de la Fondation Festival sur le Niger, samedi dernier, à l’occasion de la Journée internationale de la musique à Ségou..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 16:24

#Mali : Affaire Rokia Traoré : L’audience fixée au 2 juillet prochain en Italie

L’arrestation de la star internationale de la musique, Rokia Traoré, vendredi dernier à Rome, a été largement commenté sur les réseaux sociaux et dans les organes de la place. Le dossier à évoluer puisque notre compatriote a été finalement présentée à un juge italien mardi dernier, explique une source proche de la chanteuse. Celle-ci, selon la même source, a donc été placée en détention en attendant une audience fixée au 2 juillet prochain..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié mercredi 26 juin 2024 à 16:25

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner