Spécial 22 septembre: Biennale artistique et culturelle :Tombouctou, destination cosmopolite et de tolérance

La ville des 333 Saints a une tradition religieuse, mais aussi de rencontres culturelles. La Cité mystérieuse chargée d’histoire et de symboles a été choisie par les autorités de la Transition pour accueillir le monde de la culture dans deux ans

Publié mercredi 20 septembre 2023 à 18:15
Spécial 22 septembre: Biennale artistique et culturelle :Tombouctou, destination cosmopolite et de tolérance

 Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga remet la Palme d’or à la troupe de Ségou

 

 

L’annonce de l’attribution à Tombouctou de l’organisation de la prochaine Biennale artistique et culturelle en 2025 par le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, lors de la clôture de l’édition de Mopti, a été accueillie dans la clameur par les Tombouctiens. Par cette décision, les autorités de notre pays montrent leur détermination à vaincre l’insécurité. La réussite de la Biennale artistique et culturelle de Mopti atteste du retour progressif de la paix, de la sécurité sur une bonne partie du pays.

La population de Tombouctou a bien accueilli cette bonne nouvelle, indique le commissaire divisionnaire, Bacoun Kanté, gouverneur de la région. Jamais une ville du nord du Pays n’a accueilli cette manifestation culturelle et artistique qui réunit l’ensemble des régions et même des invités de pays étrangers, c’est donc une fierté que Tombouctou soit choisie par les plus hautes autorités du pays pour cette manifestation qui est aussi un projet de développement pour la région, poursuit-il.


Lors de sa visite à Kayes, le mois d’août dernier, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a annoncé la construction d’un stade à Tombouctou afin de faciliter la tenue de cette manifestation culturelle. Une annonce qui a agréablement surpris nombre de nos compatriotes et qui sonne comme la concrétisation de la volonté des autorités à faire converger les artistes de toutes les régions vers Tombouctou, la mystérieuse.

La ville dispose déjà d’une grande salle de spectacle d’une capacité de 500 places, située dans le quartier Sarékeina. Une autre salle de 300 places se trouve sur la place de Sankoré. Toutes appartiennent à l’Institut des hautes études et de recherches islamiques Ahmed Baba. En outre, il existe déjà à Tombouctou un stade de 5.000 places. Le gouverneur souhaite la construction d’une salle digne d’une biennale et la réhabilitation des infrastructures déjà existantes dans la région.


Si Tombouctou, est une ville religieuse, son passé et son évolution lui ont permis de pratiquer un islam tolérant. Selon la «Carte culturelle du Mali», publiée en 2002 par le ministère en charge de la Culture, la ville connut successivement les dominations mandingue (1275-1433), tamasheq (1433-1438), songhaï (1468-1591), marocaine (1591-1780), tamasheq de nouveau (1780-1826), peulh (1826-1862), toucouleur (1862-1863), Kounta et tamasheq (1863-1893). Et enfin française (1893-1960).

Toutes ces influences ont favorisé le cosmopolitisme de la Cité mystérieuse. Chacune des ethnies ayant son folklore, ses danses et bien sûr sa manière de vivre qui impacte sa vision du monde. Tombouctou est une ville habituée à abriter les manifestations culturelles. La ville orga-nise aussi depuis des lustres, le Festival du vivre ensemble. Il fait suite au célèbre Festival d’Essakan, interrompu en 2011. Mieux, le Festival Tombouctou 2000, organisé par le ministère de la Culture et du Tourisme, a permis à des milliers de festivaliers et des amis de Tombouctou de venir y célébrer le passage dans un nouveau millénaire à travers des concerts de musique, des veillées nocturnes autour du méchoui, mais aussi des randonnées touristiques…


Tombouctou a toujours été une ville ouverte sur le monde. Selon plusieurs sources concordantes, la fondation de la ville de Tombouctou remonterait aux environs de 1.100 de l’ère chrétienne. La tradition orale admet que la ville serait nommée d’après Buktu, une femme tamasheq à qui les Touaregs Magcharen installés sur la dune Hamadia, confiaient leurs marchandises avant de transhumer à Araouane. Buktu avait établi sa demeure auprès d’un puits (tin). Finalement, ce lieu prit le nom de Tin-buktu, le puits de Buktu. De par sa position géographique, Tombouctou fut une véritable plaque tournante entre l’Afrique du Nord et l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest.

Youssouf DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Cinéma : Ousmane Samassékou, désormais académicien des Oscars

C’est un fait assez rare pour être souligné. Le jeune cinéaste malien Ousmane Samassékou intègre la prestigieuse académie des Oscars (une récompense américaine du monde du 7è art). Une première pour un artiste de chez nous. Il fait désormais partie du club très select des quatre artist.

Lire aussi : #Mali : Kora Music Award 2024 : Toumani Diabaté et Fatoumata Diawara sont nominés

La prestigieuse cérémonie se tiendra à Johannesburg en Afrique du Sud, le 1er décembre prochain. Elle marquera un retour significatif de l’une des plateformes de récompenses musicales les plus respectées du continent.

Lire aussi : #Mali : Textile de Djenné et Bandiagara : Un art propre aux communautés peule et Dogon

Après deux ans d’intenses activités de recherche, de documentation et de sensibilisation, le projet de «Conservation, revitalisation et valorisation du textile au centre du Mali : cas des localités de Bandiagara et de Djenné» montre enfin ses résultats..

Lire aussi : #Mali : Fête de la musique : Kôrè ingénierie réussit son pari

C’est le contraire qui aurait surpris les mélomanes, surtout avec la qualité des artistes invités et le savoir-faire organisationnel de cette entité de la Fondation festival sur le Niger.

Lire aussi : #Mali : Revoilà Rokia Koné !

Une silhouette frêle, habillée en tailleur vert olive, Rokia Koné a enflammé la scène installée au siège de la Fondation Festival sur le Niger, samedi dernier, à l’occasion de la Journée internationale de la musique à Ségou..

Lire aussi : #Mali : Affaire Rokia Traoré : L’audience fixée au 2 juillet prochain en Italie

L’arrestation de la star internationale de la musique, Rokia Traoré, vendredi dernier à Rome, a été largement commenté sur les réseaux sociaux et dans les organes de la place. Le dossier à évoluer puisque notre compatriote a été finalement présentée à un juge italien mardi dernier, ex.

Les articles de l'auteur

#Mali : Cinéma : Ousmane Samassékou, désormais académicien des Oscars

C’est un fait assez rare pour être souligné. Le jeune cinéaste malien Ousmane Samassékou intègre la prestigieuse académie des Oscars (une récompense américaine du monde du 7è art). Une première pour un artiste de chez nous. Il fait désormais partie du club très select des quatre artistes africains à avoir le droit de siéger dans ce temple du cinéma des USA qui désigne chaque année les meilleurs du 7è art..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 16:51

#Mali : Kora Music Award 2024 : Toumani Diabaté et Fatoumata Diawara sont nominés

La prestigieuse cérémonie se tiendra à Johannesburg en Afrique du Sud, le 1er décembre prochain. Elle marquera un retour significatif de l’une des plateformes de récompenses musicales les plus respectées du continent.

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 16:44

#Mali : Textile de Djenné et Bandiagara : Un art propre aux communautés peule et Dogon

Après deux ans d’intenses activités de recherche, de documentation et de sensibilisation, le projet de «Conservation, revitalisation et valorisation du textile au centre du Mali : cas des localités de Bandiagara et de Djenné» montre enfin ses résultats..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié dimanche 30 juin 2024 à 16:54

#Mali : Fête de la musique : Kôrè ingénierie réussit son pari

C’est le contraire qui aurait surpris les mélomanes, surtout avec la qualité des artistes invités et le savoir-faire organisationnel de cette entité de la Fondation festival sur le Niger.

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 16:45

#Mali : Revoilà Rokia Koné !

Une silhouette frêle, habillée en tailleur vert olive, Rokia Koné a enflammé la scène installée au siège de la Fondation Festival sur le Niger, samedi dernier, à l’occasion de la Journée internationale de la musique à Ségou..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 16:24

#Mali : Affaire Rokia Traoré : L’audience fixée au 2 juillet prochain en Italie

L’arrestation de la star internationale de la musique, Rokia Traoré, vendredi dernier à Rome, a été largement commenté sur les réseaux sociaux et dans les organes de la place. Le dossier à évoluer puisque notre compatriote a été finalement présentée à un juge italien mardi dernier, explique une source proche de la chanteuse. Celle-ci, selon la même source, a donc été placée en détention en attendant une audience fixée au 2 juillet prochain..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié mercredi 26 juin 2024 à 16:25

#Mali : Manuscrits anciens : Un pan de la contribution malienne à l’histoire universelle montré aux Américains

C’est une importante exposition de manuscrits anciens de Tombouctou que l’ONG Sauvegarde de manuscrits anciens pour la défense de la culture islamique (SAVAMA–DCI) anime depuis le mois de mai en Virginie aux états-Unis. C’est l’IQOU Theological College de cet état américain qui sert en même de partenaire et d’organisateur de cette exposition..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:47

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner