Changement climatique et développement : La Banque mondiale présente le rapport régional de 5 pays du Sahel

Le bureau de la Banque mondiale au Mali a organisé, hier dans un hôtel de la place, un atelier de dissémination du rapport sur le changement climatique et le développement dans notre pays.

Par

Publié jeudi 26 octobre 2023 à 08:07
Changement climatique et développement : La Banque mondiale présente le rapport régional de 5 pays du Sahel

Le document porte sur le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad

 

L’ouverture des travaux a été présidée par le directeur général adjoint de la dette publique et représentant le ministre de l’Economie et des Finances, Fadéby Doumbia. C’était en présence du représentant résident de la Banque mondiale pour le Mali par intérim pour la région Afrique de l’Ouest et du Centre, Robert Bou Jaoude, des  représentant des partenaires techniques et financiers.

Au-delà de la présentation des résultats du rapport CCDR, la présente rencontre visait à renforcer les échanges entre les parties prenantes pour une meilleure atteinte des ambitions climatiques du Mali. Le document produit par le Groupe de la Banque mondiale porte sur cinq pays du Sahel à savoir le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Il s’agit du seul rapport régional à ce jour.

Ce rapport est conçu pour identifier, hiérarchiser et concrétiser les bénéfices d’un développement durable et d’une adaptation réussie au changement climatique dans les cinq pays du Sahel concernés. Il rapporte les actions et les changements de politiques les plus critiques pour accélérer la reprise économique de la région, son développement durable et inclusif, et son adaptation aux impacts du changement climatique.


Pour allier croissance et adaptation à l’aggravation rapide des conditions climatiques, le rapport met l’accent sur l’accès à l’énergie, une meilleure gestion du capital naturel (eau, environnement et agriculture) et des villes résilientes. En outre, il apporte des recommandations sur les capacités institutionnelles et le financement comme leviers clés pour plus d’actions climatiques.

«Le CCDR intègre les considérations liées au changement climatique et au développement et vise à aider les gouvernements, les investisseurs du secteur privé, les citoyens et les partenaires au développement à prioriser les actions les plus efficaces qui peuvent renforcer la résilience et l’adaptation et contribuer aux biens publics mondiaux, tout en favorisant l’atteinte des objectifs de développement des pays», a expliqué Robert Bou Jaoude. Selon le manager des opérations, dans le contexte de notre pays, le CCDR vise à appuyer la mise en œuvre de la contribution déterminée au niveau national (CDN) en soutenant les politiques et mesures clés pour accroître la résilience et réduire les émissions à la lumière des ambitions du Mali en matière de développement et de climat. 

«Le CCDR révèle que d’ici 2050, le changement climatique pourrait faire perdre au Mali environ 11% de son PIB annuel faisant ainsi basculer 2.2 millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté si aucune mesure d’adaptation n’est entreprise», a précisé Robert Bou Jaoude. Toutefois, le représentant résident de la Banque mondiale pour le Mali nourrit l’ambition que les discussions permettront de formuler des recommandations en vue de renforcer la synergie entre les projets et programmes appuyés par les partenaires techniques et financiers et promouvoir la participation du secteur privé au financement climatique.

Pour sa part le directeur général adjoint de la dette publique a remercié le Banque mondiale pour  la réalisation du rapport qui fait partie des six études fondamentales entreprises par la Banque dans notre pays où elle intervient en vue d’informer sur ses produits d’engagement auprès des pays. Pour Fadéby Doumbia, cette rencontre est l’occasion de reconnaître l’apport et l’effort que la Banque mondiale fournit au Mali en termes de production de rapports d’études et d’analyses pour favoriser le dialogue pays et aider les autorités à la prise de décision visant à promouvoir le développement socio-économique de notre pays. Il a  encouragé la Banque mondiale à continuer dans cette dynamique tout en observant un processus inclusif.

Babba COULIBALY

Lire aussi : #Mali : Fonds de garantie pour le secteur privé : Un nouveau siège à l’image de son rôle stratégique

Le Fonds de garantie pour le secteur privé (FGSP-SA) a désormais un nouveau siège. Le nouvel édifice, qui fait face au monument Kwamé NKrumah, a été inauguré hier par le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou..

Lire aussi : #Mali : Situation économique : Le patronat présente les conclusions de ses travaux au chef de l’état

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu, hier au Palais de Koulouba, une délégation du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), conduite par son président Mossadeck Bally..

Lire aussi : #Mali : Production de sucre : Le diagnostic des experts brésiliens

Les solutions qu’ils préconiseront permettront, pour les prochaines années, la production de 300.000 à 500.000 tonnes de sucre. Cela rendra le pays autosuffisant et exportateur net.

Lire aussi : #Mali : Cybercriminalité : La forsat civile outille les professionnels du web

La Fédération des organisations et regroupements qui soutiennent les actions de la Transition (Forsat Civile) organise, depuis hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), un séminaire de formation sur la cybercriminalité à l’intention des professionnels du web..

Lire aussi : #Mali : Secteur des mines : les perspectives sont très bonnes

Les innovations introduites par le nouveau Code minier et la loi relative au contenu local, le projet de création d’une usine de raffinage d’or d’une capacité de 200 tonnes par an et l’opérationnalisation progressive de la Société d’exploitation des ressources minérales du Mali (Sore.

Lire aussi : #Mali : Direction générale des Impôts : 25 agents ont fait valoir leur droit à la retraite

«Heureux qui peut finir sa vie dans une douce retraite», disait Jean N. Vernier. Après s’être dévoués, durant de longues années au service de l’administration des Impôts, 25 agents ont fait valoir leur droit à la retraite au titre du contingent 2024. Il s’agit de 11 inspecteurs des im.

Les articles de l'auteur

#Mali : Fonds de garantie pour le secteur privé : Un nouveau siège à l’image de son rôle stratégique

Le Fonds de garantie pour le secteur privé (FGSP-SA) a désormais un nouveau siège. Le nouvel édifice, qui fait face au monument Kwamé NKrumah, a été inauguré hier par le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou..

Par Babba COULIBALY


Publié vendredi 23 février 2024 à 07:54

#Mali : Situation économique : Le patronat présente les conclusions de ses travaux au chef de l’état

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu, hier au Palais de Koulouba, une délégation du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), conduite par son président Mossadeck Bally..

Par Babba COULIBALY


Publié mercredi 21 février 2024 à 07:44

#Mali : Production de sucre : Le diagnostic des experts brésiliens

Les solutions qu’ils préconiseront permettront, pour les prochaines années, la production de 300.000 à 500.000 tonnes de sucre. Cela rendra le pays autosuffisant et exportateur net.

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 20 février 2024 à 08:40

#Mali : Cybercriminalité : La forsat civile outille les professionnels du web

La Fédération des organisations et regroupements qui soutiennent les actions de la Transition (Forsat Civile) organise, depuis hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), un séminaire de formation sur la cybercriminalité à l’intention des professionnels du web..

Par Babba COULIBALY


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:18

#Mali : Secteur des mines : les perspectives sont très bonnes

Les innovations introduites par le nouveau Code minier et la loi relative au contenu local, le projet de création d’une usine de raffinage d’or d’une capacité de 200 tonnes par an et l’opérationnalisation progressive de la Société d’exploitation des ressources minérales du Mali (Sorem)….

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 13 février 2024 à 07:59

#Mali : Direction générale des Impôts : 25 agents ont fait valoir leur droit à la retraite

«Heureux qui peut finir sa vie dans une douce retraite», disait Jean N. Vernier. Après s’être dévoués, durant de longues années au service de l’administration des Impôts, 25 agents ont fait valoir leur droit à la retraite au titre du contingent 2024. Il s’agit de 11 inspecteurs des impôts, 10 contrôleurs des impôts, un adjoint des impôts et 3 agents contractuels..

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 13 février 2024 à 07:44

#Mali : Souveraineté numérique : Pas sans cyberdéfense et cybersécurité

L’État doit avoir la capacité de réglementer les technologies de l’information et protéger les données sensibles. Et aussi favoriser le développement des compétences et des infrastructures numériques nationales.

Par Babba COULIBALY


Publié mercredi 07 février 2024 à 09:57

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner