Praps 2 : Une stratégie de communication pour mieux informer les acteurs

Le Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (Praps-2-Mali) vient de valider sa stratégie de communication afin de donner l’opportunité à tous les acteurs d’être au centre des interventions du projet.

Publié vendredi 24 mars 2023 à 08:37
Praps 2 : Une stratégie de communication pour mieux informer les acteurs

 L’objectif de cette révision est d’adapter le document de la stratégie au contexte de la phase 2

 

 

C’était à la faveur d’un atelier tenu hier au siège de Praps Mali. Cette rencontre qui a permis de recueillir les avis et les amendements sur le document de stratégie du projet a enregistré la présence du représentant du ministre du Développement rural, Adama Camara, du coordinateur national du Praps Mali, Moussa Coulibaly et du représentant du comité permanent inter- États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (Cilss), Ngardoum Sosthène.

Selon le représentant du ministre du Développement rural, la mise en œuvre des activités planifiées pour l’atteinte des objectifs et résultats attendus du projet est menée dans une dynamique partenariale basée sur le faire-faire. Adama Camara a expliqué que cette stratégie de faire-faire suppose que l’ensemble des acteurs, y compris les bénéficiaires, soit continuellement informé de l’importance des investissements et de leurs coûts.


«Il est indispensable de mettre en place un dispositif de communication qui prenne en compte les préoccupations de l’ensemble des acteurs. Au niveau de la coordination régionale comme au niveau des pays Praps, la stratégie de communication élaborée au cours de la première phase du projet a contribué au succès des activités», a-t-il noté. Et d’ajouter que pour répondre aux nouveaux besoins en information et en communication de la phase 2 du projet, il est nécessaire de réviser le document de la stratégie de la phase 1 et de l’adapter au contexte de la phase 2. 

Le représentant du ministre du Développement rural  a aussi invité les acteurs à un examen approfondi du document soumis à leur appréciation afin de permettre de se doter d’une stratégie de communication pertinente et réalisable qui prenne en compte les besoins en communication de tous les acteurs.

Le coordinateur national du Praps au Mali a souligné l’importance de cet atelier dans la mise en œuvre des activités du projet. Sur ce point, dira Moussa Coulibaly, il permettra d’orienter les acteurs de la mise en œuvre pour une meilleure visibilité des activités. «Nous avons voulu associer à cette rencontre l’ensemble des partenaires d’exécution, les professionnels de communication mais aussi les bénéficiaires pour harmoniser la compréhension»,  a-t-il fait savoir.

Le représentant du Cilss a rappelé que la procédure d’élaboration de la stratégie de communication a été entamée, il y a 2 ans. Ainsi, a précisé Ngardoum Sosthène, il y a eu des sessions de relecture de la stratégie au niveau du Mali. «Le document a été également partagé au niveau des cadres pour rendre un carnet avec des commentaires.


Ces différentes sessions ont permis d’améliorer le document. Ce document va vous permettre d’apporter vos contributions constructives à la finalisation de la stratégie et à la formulation des recommandations et suggestions dans l’optique de parvenir à un consensus autour du document», a-t-il conclu.

Rappelons que le Praps 2-Mali est financé par la Banque mondiale et le gouvernement. Sa mise en œuvre a démarré en janvier 2022 pour une durée de 6 ans (2022-2027). Il vise environ 5.350.000 bénéficiaires directs dont 30% de femmes et jeunes pasteurs et agropasteurs et leurs familles.

 

Fatoumata Mory SIDIBE

Lire aussi : #Mali : Digitalisation : Une base de données pour les apprenants certifiés

La plateforme digitale de la base de données sur les apprenants certifiés a été lancée hier par la ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mme Bagayoko Aminata Traoré. La cérémonie organisée à cet effet s’est déroulée dans la salle de .

Lire aussi : #Mali : Gouendo et Moribougou III (Ségou) : Les œuvres utiles du Pariis-Mali

La mise à disposition des infrastructures contribuera à l’amélioration des conditions de vie et de travail des bénéficiaires, en leur permettant d’avoir des produits maraîchers, d’améliorer le statut nutritionnel des familles et créer des activités économiques pour les femmes.

Lire aussi : #Mali : UMPP : Le ministre Moussa Alassane Diallo s’assure de la bonne marche des activités

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo, a effectué hier une visite à l’Usine malienne de produits pharmaceutiques (UMPP). Il a fait le tour des installations, de la salle destinée à la chaîne de production aux magasins des matières premières en passant par le la.

Lire aussi : #Mali : Entrepreneuriat : Start-up, un concept en vogue

Les jeunes entrepreneurs qui séduisent par leur esprit d’initiative doivent être accompagnés pour développer leurs entreprises et créer des emplois. L’état pourrait aussi faire en sorte qu’ils accèdent aux marchés publics.

Lire aussi : #Mali : Industrie : le ministre Moussa Alassane Diallo à l’écoute des imprimeurs

Ceux-ci ont demandé aux pouvoirs publics d’arrêter de sous-estimer les industries nationales qui, selon eux, font du bon travail.

Lire aussi : #Mali : CNT-secteur privé : Échanges utiles sur la loi de finances 2024

Le Conseil national du patronat du Mali (CNPM) a organisé, hier à son siège, un petit-déjeuner professionnel autour du thème : «Loi de finances 2024». Outre le 3è vice-président du CNPM, Sidi Dagnoko, le président de la Commission finances du Conseil national de Transition (CNT), Mamadou T.

Les articles de l'auteur

#Mali : Digitalisation : Une base de données pour les apprenants certifiés

La plateforme digitale de la base de données sur les apprenants certifiés a été lancée hier par la ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mme Bagayoko Aminata Traoré. La cérémonie organisée à cet effet s’est déroulée dans la salle de réunion de ce département, en présence des représentants des associations des centres de formation professionnelle..

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:16

#Mali : Gouendo et Moribougou III (Ségou) : Les œuvres utiles du Pariis-Mali

La mise à disposition des infrastructures contribuera à l’amélioration des conditions de vie et de travail des bénéficiaires, en leur permettant d’avoir des produits maraîchers, d’améliorer le statut nutritionnel des familles et créer des activités économiques pour les femmes.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié lundi 20 mai 2024 à 18:30

#Mali : UMPP : Le ministre Moussa Alassane Diallo s’assure de la bonne marche des activités

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo, a effectué hier une visite à l’Usine malienne de produits pharmaceutiques (UMPP). Il a fait le tour des installations, de la salle destinée à la chaîne de production aux magasins des matières premières en passant par le laboratoire de contrôle, l’échantillon Tech et la chaudière..

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mardi 14 mai 2024 à 07:53

#Mali : Entrepreneuriat : Start-up, un concept en vogue

Les jeunes entrepreneurs qui séduisent par leur esprit d’initiative doivent être accompagnés pour développer leurs entreprises et créer des emplois. L’état pourrait aussi faire en sorte qu’ils accèdent aux marchés publics.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié jeudi 09 mai 2024 à 08:10

#Mali : Industrie : le ministre Moussa Alassane Diallo à l’écoute des imprimeurs

Ceux-ci ont demandé aux pouvoirs publics d’arrêter de sous-estimer les industries nationales qui, selon eux, font du bon travail.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mardi 30 avril 2024 à 07:44

#Mali : CNT-secteur privé : Échanges utiles sur la loi de finances 2024

Le Conseil national du patronat du Mali (CNPM) a organisé, hier à son siège, un petit-déjeuner professionnel autour du thème : «Loi de finances 2024». Outre le 3è vice-président du CNPM, Sidi Dagnoko, le président de la Commission finances du Conseil national de Transition (CNT), Mamadou Touré et plusieurs autres.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié vendredi 19 avril 2024 à 08:35

#Mali :Aménagement des berges du fleuve Niger : les ambitions peinent à se concrétiser

Des projets nourris à cet effet prévoient de faire des berges du Djoliba un véritable parc d’attraction en y construisant des espaces. Ils pouvaient, en outre, s’élargir sur le recyclage des déchets liquides et l’aménagement des dépôts de déchets solides.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mercredi 27 mars 2024 à 07:46

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner