Mali : Zone Cedeao : Le Mali va reprendre sa place de premier pays producteur de coton

Avec une estimation de 690.000 tonnes pour la campagne, cet objectif est sur le point d’être atteint. L’annonce a été faite lundi dernier par le PDG de la CMDT, Dr Nango Dembélé, qui était en visite dans la zone cotonnière de Kita

Par

Publié mercredi 06 décembre 2023 à 08:53
Mali : Zone Cedeao : Le Mali va reprendre sa place de premier pays producteur de coton

Le PDG de la CMDT, Dr Nango Dembélée et sa délégation visitent l’usine de Kita


Notre pays reprendra le rang de premier producteur de coton dans l’espace Cedeao si les estimations de 690.000 tonnes de production prévues par la direction générale de la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) se confirment. C’est Dr Nango Dembélé, Président directeur général (PDG) de la CMDT, qui l’a affirmé lundi dernier, lors de sa visite dans la filiale ouest de Kita. Cette étape boucle ainsi la tournée dans la zone CMDT qui a démarré à Bougouni avant de se poursuivre à Sikasso, Koutiala et Fana.


Cette visite de deux jours du PDG de la CMDT dans la zone de Kita visait à faire le point des livraisons des produits pétroliers et des pièces d’usine, garages et centrales et à échanger avec le personnel. C’était aussi pour voir l’état d’exécution des programmes de révision de l’unité industrielle. Un tour d’horizon à l’intérieur de l’usine de Kita a permis au PDG de la CMDT de faire le constat. «L’usine est en marche, tout va bien pour le moment. On avait un petit problème d’électricité, on a reçu deux groupes qu’on vient de visiter qui vont nous permettre de pallier aux coupures d’électricité de EDM-SA. C’est une bonne nouvelle. Cela devrait permettre de maintenir la tendance et d’égrainer le coton selon le calendrier établi. Contrairement à ce qu’on avait craint un moment donné, le coton est arrivé», a expliqué Dr Nango Dembélé, ajoutant que la cadence est soutenue un peu partout.


Ici, la campagne d’engrenage du coton bat son plein. «Malgré son potentiel de production, Kita a un problème de désenclavement qui ne date pas d’aujourd’hui. Tout sera fait pour évacuer le coton pour pouvoir égrainer à temps et procéder à la commercialisation. Parce qu’après la production, il faut vendre», a-t-il indiqué. Dr Nango Dembélé dira que selon les dernières informations, la production cotonnière du Mali pour la campagne en cours est estimée à 690.000 tonnes, celle du Bénin (actuel premier  producteur) qui a lancé sa campagne d’égrainage est de 555.000 tonnes contre 580.000 tonnes l’an dernier. Le Burkina Faso a également chuté. De plus 500.000 tonnes, le pays est entre 380 et 450.000 tonnes, selon les estimations. «Si nous arrivons à réaliser nos objectifs, cela veut dire que nous devons reprendre la première place. En termes d’estimations, dans la sous-région, le Mali est en tête», a assuré le visiteur du jour. Dr Nango Dembélé a vivement remercié le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, d’avoir tout mis en œuvre pour la relance de la production cotonnière après la crise de 2023 liée aux attaques jassides (insectes).  


Pour le PDG de la CMDT, le plus grand défi, surtout au niveau de Kita, est l’évacuation du coton des zones de production vers les usines. Sur la question, Dr Nango Dembélé a rassuré que des dispositions seront prises. S’agissant de l’évacuation des balles de coton sur les différents ports, il a indiqué que ce trafic aussi a commencé.
Sur la question de prévision des 690.000 tonnes de coton, le directeur de l’industrie, Moussa Yattara, est convaincu de l’atteinte de l’objectif. «On peut le dire sans nul doute. Parce que le calendrier qui a été élaboré pour la campagne prévoyait à cette date d’égrainer 100.000 tonnes et aujourd’hui, nous sommes à 126.000 tonnes. Cela veut dire que le programme est réalisé à 126%. Nous n’avons aucun souci que les 690.000 tonnes seront égrainées comme prévu et la campagne doit prendre fin à Kita le 20 avril 2024»,  dira-t-il.


Abondant dans le même sens, l’administrateur général de la filiale ouest de Kita, Boubacar Soumaré a soutenu que les attentes sont comblées. «Pour cause toutes les dispositions sont prises pour pouvoir égrainer la production attendue à temps. «Nous avons un petit souci au niveau de Kita par rapport aux pistes. Le niveau de production attendue dépasse la capacité de notre usine. Nous devons évacuer sur Bamako et une grande partie sur Ouélessébougou», a-t-il expliqué. «Sur les prévisions on a fait entré environ 4.400 tonnes et égrainé 4.100. On est a 115% du programme à ce jour», a ajouté Boubacar Soumaré. Selon ce dernier, la campagne a commencé le 20 novembre dernier.


En marge de cette visite, la délégation a rendu une visite de courtoisie au gouverneur de Kita Daouda Maïga. Ainsi, le chef de l’exécutif régional a remis un «Ciwara» au PDG de la CMDT pour son engagement pour le développement du secteur. Par ailleurs, Dr Nango Dembélé a annoncé la pose de la première pierre de l’usine d’égrainage de Kokofata.


Envoyé spécial

Babba COULIBALY

Lire aussi : #Mali : Fonds de garantie pour le secteur privé : Un nouveau siège à l’image de son rôle stratégique

Le Fonds de garantie pour le secteur privé (FGSP-SA) a désormais un nouveau siège. Le nouvel édifice, qui fait face au monument Kwamé NKrumah, a été inauguré hier par le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou..

Lire aussi : #Mali : Situation économique : Le patronat présente les conclusions de ses travaux au chef de l’état

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu, hier au Palais de Koulouba, une délégation du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), conduite par son président Mossadeck Bally..

Lire aussi : #Mali : Production de sucre : Le diagnostic des experts brésiliens

Les solutions qu’ils préconiseront permettront, pour les prochaines années, la production de 300.000 à 500.000 tonnes de sucre. Cela rendra le pays autosuffisant et exportateur net.

Lire aussi : #Mali : Cybercriminalité : La forsat civile outille les professionnels du web

La Fédération des organisations et regroupements qui soutiennent les actions de la Transition (Forsat Civile) organise, depuis hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), un séminaire de formation sur la cybercriminalité à l’intention des professionnels du web..

Lire aussi : #Mali : Secteur des mines : les perspectives sont très bonnes

Les innovations introduites par le nouveau Code minier et la loi relative au contenu local, le projet de création d’une usine de raffinage d’or d’une capacité de 200 tonnes par an et l’opérationnalisation progressive de la Société d’exploitation des ressources minérales du Mali (Sore.

Lire aussi : #Mali : Direction générale des Impôts : 25 agents ont fait valoir leur droit à la retraite

«Heureux qui peut finir sa vie dans une douce retraite», disait Jean N. Vernier. Après s’être dévoués, durant de longues années au service de l’administration des Impôts, 25 agents ont fait valoir leur droit à la retraite au titre du contingent 2024. Il s’agit de 11 inspecteurs des im.

Les articles de l'auteur

#Mali : Fonds de garantie pour le secteur privé : Un nouveau siège à l’image de son rôle stratégique

Le Fonds de garantie pour le secteur privé (FGSP-SA) a désormais un nouveau siège. Le nouvel édifice, qui fait face au monument Kwamé NKrumah, a été inauguré hier par le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou..

Par Babba COULIBALY


Publié vendredi 23 février 2024 à 07:54

#Mali : Situation économique : Le patronat présente les conclusions de ses travaux au chef de l’état

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu, hier au Palais de Koulouba, une délégation du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), conduite par son président Mossadeck Bally..

Par Babba COULIBALY


Publié mercredi 21 février 2024 à 07:44

#Mali : Production de sucre : Le diagnostic des experts brésiliens

Les solutions qu’ils préconiseront permettront, pour les prochaines années, la production de 300.000 à 500.000 tonnes de sucre. Cela rendra le pays autosuffisant et exportateur net.

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 20 février 2024 à 08:40

#Mali : Cybercriminalité : La forsat civile outille les professionnels du web

La Fédération des organisations et regroupements qui soutiennent les actions de la Transition (Forsat Civile) organise, depuis hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), un séminaire de formation sur la cybercriminalité à l’intention des professionnels du web..

Par Babba COULIBALY


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:18

#Mali : Secteur des mines : les perspectives sont très bonnes

Les innovations introduites par le nouveau Code minier et la loi relative au contenu local, le projet de création d’une usine de raffinage d’or d’une capacité de 200 tonnes par an et l’opérationnalisation progressive de la Société d’exploitation des ressources minérales du Mali (Sorem)….

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 13 février 2024 à 07:59

#Mali : Direction générale des Impôts : 25 agents ont fait valoir leur droit à la retraite

«Heureux qui peut finir sa vie dans une douce retraite», disait Jean N. Vernier. Après s’être dévoués, durant de longues années au service de l’administration des Impôts, 25 agents ont fait valoir leur droit à la retraite au titre du contingent 2024. Il s’agit de 11 inspecteurs des impôts, 10 contrôleurs des impôts, un adjoint des impôts et 3 agents contractuels..

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 13 février 2024 à 07:44

#Mali : Souveraineté numérique : Pas sans cyberdéfense et cybersécurité

L’État doit avoir la capacité de réglementer les technologies de l’information et protéger les données sensibles. Et aussi favoriser le développement des compétences et des infrastructures numériques nationales.

Par Babba COULIBALY


Publié mercredi 07 février 2024 à 09:57

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner