#Mali : Bagadadji Rail-Da : Triste fin d’un dealer très connu dans le milieu

La victime et son bourreau étaient deux amis qui vivaient dans le même milieu des drogués depuis un certain temps. L’un se débarrassera définitivement de l’autre, sans autre forme

Publié lundi 27 mai 2024 à 17:18
#Mali : Bagadadji Rail-Da : Triste fin d’un dealer très connu dans le milieu

Il est généralement admis que les bisbilles sont monnaie courante dans le cercle des adolescents et des jeunes. Mais lorsque ces derniers partagent la même passion pour la drogue, dans certains cas les  conséquences peuvent être dramatiques. Cette histoire en est une illustration. Elle met en scène deux jeunes que nous désignerons par leurs initiales D et X. 

 Bagadadji est un quartier de la Commune II  en plein centre ville du district de Bamako. Ce quartier a la triste réputation d’abriter des nids de jeunes délinquants qui s’adonnent à la drogue, sans retenue. Cet état de fait est surtout favorisé par la présence de la gare des minibus Sotrama communément appelé Rails-Da.

Cet endroit situé au cœur de la ville grouille d’individus aux comportements louches. En outre, c’est un endroit où dealers et consommateurs de drogue se côtoient au quotidien. Malheureusement la cohabitation entre ces différentes catégories de personne ne se passe toujours sans difficulté.

 

Histoire de drogue- C’était le 06 avril dernier au Rail-Da. En plein jour, les policiers du Commissariat de police de Quinzambougou ont été alertés par des témoins choqués par une scène à la quelle ils venaient d’assister, impuissants. A la suite d’une banale dispute, celui qui a été identifié plus tard comme D, a poignardé son ami X. Aux limiers, les témoins sont allés loin en leur expliquant que l’auteur des faits a poignardé sa victime en pleine poitrine. Cette dernière s’est évanouie et a chuté de tout son corps devant la foule éberluée avant de rendre l’âme sur le champ.

Entre temps, profitant de la confusion créée par son acte, le présumé auteur a pris la poudre d’escampette laissant sa victime gisant dans une mare de sang. Avant de raccrocher, l’appelant a précisé aux limiers que les deux protagonistes en étaient venus aux mains à la suite d’une histoire de drogue.

Une fois qu’ils ont reçu ces informations, quelques éléments du commissariat de police cité  plus haut, accompagnés d’un médecin légiste, ont rapidement rallié les lieux pour en savoir d’avantage, et agir en conséquence. Les policiers seront rejoints quelques instants plus tard par une délégation des familles fondatrices de Bamako et des représentants des jeunes dudit quartier. Par la suite, les informations ont fait état d’un certain nombre de constats chez les deux protagonistes.

 Il a été établi qu’ils étaient tous du même milieu vente/consommation de drogue au Rail-Da depuis plusieurs années. Le présumé auteur de ce crime, selon les informations, est un jeune résident de Kati qui vient d’ailleurs de sortir de la Maison Centrale d’Arrêt (MCA) de Bamako. Quant à la victime, il s’agit d’un dealer très connu dans le milieu.

Tiedié DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Journée de lutte contre le travail des enfants : Plus de sensibilisation sur le fléau

L’Ong World Vision international (WVI) a célébré hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), la Journée de lutte contre le travail des enfants sous le thème : «Respectons nos engagements : mettons fin au travail des enfants»..

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises spéciale de Bamako : L’arroseur arrosé

En dépit de son âgé très avancé, l’octogénaire n’a pas résisté à la tentation de fabriquer des faux documents pour faire de lui le propriétaire légal du domicile paternel. Il sera pris à son propre piège par la suite....

Lire aussi : #Mali : Affaire BMS : Bintou Maïga coupable de détournements

La chargée des opérations de «Sikka cash» effectuait des transferts frauduleux au détriment de son établissement bancaire. Elle a été condamnée à 5 ans de prison ferme et au remboursement de plus de 153 millions de Fcfa, la somme qui lui est reprochée.

Lire aussi : #Mali : Session crimes économiques et financiers : 51 dossiers et 181 accusés

Les infractions d’atteinte aux biens publics, de soustraction de biens dans le secteur privé, de corruption, de faux et usage de faux, de favoritisme sont les affaires les plus nombreuses. Et le Parquet explique que le détournement de milliards de Fcfa constitue une forme de terrorisme.

Lire aussi : Ségou : Mort mystérieuse d’une adolescente

Pour une histoire de bagarre entre frère et sœur, le père a battu cette dernière à mort. Face aux policiers, il a tenté de maquiller son acte en suicide. Les juges ont quant à eux une autre interprétation des faits de ce genre.

Lire aussi : #Mali : Niamakoro : Retour au cachot des multirécidivistes

Ils formaient une bande spécialisée dans le braquage à main armée. Devenus le bourreau des motocyclistes la multiplication des plaintes émanant des victimes a finalement eu raison d’eux.

Les articles de l'auteur

#Mali : Journée de lutte contre le travail des enfants : Plus de sensibilisation sur le fléau

L’Ong World Vision international (WVI) a célébré hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), la Journée de lutte contre le travail des enfants sous le thème : «Respectons nos engagements : mettons fin au travail des enfants»..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié vendredi 12 juillet 2024 à 10:58

#Mali : Cour d’assises spéciale de Bamako : L’arroseur arrosé

En dépit de son âgé très avancé, l’octogénaire n’a pas résisté à la tentation de fabriquer des faux documents pour faire de lui le propriétaire légal du domicile paternel. Il sera pris à son propre piège par la suite....

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 09 juillet 2024 à 17:59

#Mali : Affaire BMS : Bintou Maïga coupable de détournements

La chargée des opérations de «Sikka cash» effectuait des transferts frauduleux au détriment de son établissement bancaire. Elle a été condamnée à 5 ans de prison ferme et au remboursement de plus de 153 millions de Fcfa, la somme qui lui est reprochée.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mercredi 03 juillet 2024 à 17:20

#Mali : Session crimes économiques et financiers : 51 dossiers et 181 accusés

Les infractions d’atteinte aux biens publics, de soustraction de biens dans le secteur privé, de corruption, de faux et usage de faux, de favoritisme sont les affaires les plus nombreuses. Et le Parquet explique que le détournement de milliards de Fcfa constitue une forme de terrorisme.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 01 juillet 2024 à 17:16

Ségou : Mort mystérieuse d’une adolescente

Pour une histoire de bagarre entre frère et sœur, le père a battu cette dernière à mort. Face aux policiers, il a tenté de maquiller son acte en suicide. Les juges ont quant à eux une autre interprétation des faits de ce genre.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié dimanche 30 juin 2024 à 20:12

#Mali : Niamakoro : Retour au cachot des multirécidivistes

Ils formaient une bande spécialisée dans le braquage à main armée. Devenus le bourreau des motocyclistes la multiplication des plaintes émanant des victimes a finalement eu raison d’eux.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 16:36

#Mali : Niamakoro : Le co-locataire était un pédophile

Alors toute la maisonnée dormait, il en profitait pour abuser sexuellement du fils d’une co-locataire. Suite aux blessures causées sur les parties intimes de sa victime, il a été découvert et mis à la disposition des limiers.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mercredi 26 juin 2024 à 17:38

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner