#Mali : Un dispositif sécuritaire exceptionnel mobilisé

Pour le bon déroulement des travaux de la phase nationale du Dialogue inter-Maliens, un dispositif sécuritaire «inédit», visible à travers une mobilisation maximale des Forces de sécurité, a été mis en place depuis lundi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB).

Publié vendredi 10 mai 2024 à 08:48
#Mali : Un dispositif sécuritaire exceptionnel mobilisé

Cette forte mobilisation traduit l’engagement de nos forces de l’ordre à garantir la bonne tenue de ces assises visant à poser les jalons d’une paix durable dans notre pays. Hier au CICB, un imposant déploiement des forces de sécurité était visible. Sous un temps clément, à l’entrée principale du Centre, aux environs de 9 heures, l’atmosphère était calme.

Un véhicule pickup du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) y était stationné. Un dispositif de sécurisation renforcé était mis en place aux abords de ce site. Les occupants étaient à pied d’œuvre pour effectuer des contrôles. Les policiers effectuaient la même mission aux côtés de la Garde nationale et la Gendarmerie, une fois à l’intérieur de la cour.

Un chef porteur d’uniforme en treillis, talkie-walkie en main, donne des consignes à ses éléments. C’est lui le superviseur, le commissaire Mamoutou Koné, du commissariat de la Commune III. Approché, le commissaire Mamoutou Koné a confié que la sécurité a déployé un dispositif  à haut des enjeux de l’événement. Le Groupement mobile de sécurité (GMS) mobilise plus de 150 éléments, la Brigade anti-criminalité (Bac), une unité qui varie de 10 à 20 agents, la Brigade spéciale d’intervention (BSI) et le Groupement de la sécurité routière (GSR) donnent le même effectif. Sans oublier la Protection civile qui déploie entre 10 et 15 agents pour porter secours en cas de détresse ou autres besoins.

Dans l’accomplissement de ces missions à elles confiées, les forces de l’ordre rencontrent souvent des difficultés notamment des incompréhensions avec certains participants. Le commissaire Koné avoue que ces difficultés interviennent le plus souvent suite au refus de contrôle des badges et carte d’invitation. Ces documents sont exigés pour avoir accès à la salle. Il a remercié les membres du Comité de pilotage du Dialogue pour la bonne entente et la compréhension. Selon lui, les organisateurs sont vigilants.

Ces mesures de sécurité mises en place rassurent les organisateurs qui saluent le professionnalisme de nos hommes. «Jusqu’ici, il n’y a pas eu de plainte, en termes de perte d’effets ou d’autres», a témoigné Assétou Founé Samaké, membre du Comité de pilotage. Pour l’ancienne ministre, les forces de l’ordre sont en train de veiller sur tous les délégués et responsables qui participent à cette rencontre. Elle trouve que l’aspect sécuritaire est maîtrisé.

Lamine Traoré, délégué de Sikasso, juge le dispositif en place «très impressionnant». La bonne sécurisation des lieux est la résultante de la combinaison des efforts de tous les corps de notre pays. Modi Samba Touré, participant, salue le dispositif sécuritaire mis en place par les forces de l’ordre. Pour lui, le travail est vraiment à hauteur de souhait. Idem pour Aly Bakara Doumbo, délégué du bureau exécutif de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM). Pour lui, il fallait que la sécurité soit garantie pour que le dialogue puisse se passer dans les meilleures conditions.   

Souleymane SIDIBE

Lire aussi : #Mali : L'Armée dénonce une vidéo d'atrocités circulant sur les réseaux sociaux

Une vidéo d'une rare atrocité assimilable à du cannibalisme circule depuis mardi dernier sur les réseaux sociaux. Sur l'élément, un individu en tenue et insignes militaires des Forces armées maliennes (FAMa) est identifiable..

Lire aussi : #AES : Confédération des États du Sahel : La Russie réaffirme son soutien aux pays membres

La Fédération de Russie a réaffirmé son intention de continuer à apporter le soutien nécessaire aux pays de l’Alliance des États du Sahel (AES), y compris l’aide à l’amélioration de la capacité opérationnelle des Forces armées nationales, la formation des militaires et des agents d.

Lire aussi : #Mali : Les partis politiques et la société civile conviés par l’AIGE

Le président de l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE), Me Moustapha Cissé, a convié en réunion ce lundi 15 et mardi 16 juillet 2024, respectivement, les partis politiques et les organisations de la société civile, au Centre international de conférences de Bamako (CICB)..

Lire aussi : #Mali : Union africaine : Les États membres de l’AES exigent le respect de leur souveraineté

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l’Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d’État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et s.

Lire aussi : #Union africaine : Les ministres chargés des Affaires étrangères de l'AES appellent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l'Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d'État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et sécur.

Lire aussi : #Mali : Le projet de digitalisation des moyens de paiement dans les services publics adopté

Les moyens de paiement dans les services publics seront bientôt digitalisés. C’est en substance ce que l’on retient du projet de décret fixant les principes de cette digitalisation adopté par le gouvernement sur rapport du ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, en cons.

Les articles de l'auteur

#Mali : L'Armée dénonce une vidéo d'atrocités circulant sur les réseaux sociaux

Une vidéo d'une rare atrocité assimilable à du cannibalisme circule depuis mardi dernier sur les réseaux sociaux. Sur l'élément, un individu en tenue et insignes militaires des Forces armées maliennes (FAMa) est identifiable..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 17 juillet 2024 à 18:30

#AES : Confédération des États du Sahel : La Russie réaffirme son soutien aux pays membres

La Fédération de Russie a réaffirmé son intention de continuer à apporter le soutien nécessaire aux pays de l’Alliance des États du Sahel (AES), y compris l’aide à l’amélioration de la capacité opérationnelle des Forces armées nationales, la formation des militaires et des agents des forces de l’ordre, ainsi que le développement d’une coopération commerciale et économique mutuellement bénéfique avec ces États..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 17 juillet 2024 à 14:04

#Mali : Les partis politiques et la société civile conviés par l’AIGE

Le président de l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE), Me Moustapha Cissé, a convié en réunion ce lundi 15 et mardi 16 juillet 2024, respectivement, les partis politiques et les organisations de la société civile, au Centre international de conférences de Bamako (CICB). L’ordre du jour porte sur la relance des activités du Cadre de concertation et les questions diverses..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 15 juillet 2024 à 15:27

#Mali : Union africaine : Les États membres de l’AES exigent le respect de leur souveraineté

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l’Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d’État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et sécurité, afin qu’ils veillent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 15 juillet 2024 à 10:00

#Union africaine : Les ministres chargés des Affaires étrangères de l'AES appellent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres

Les ministres des Affaires étrangères de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) en appellent aux organes politiques intergouvernementaux de l'Union africaine (UA), à savoir la Conférence des chefs d'État et de gouvernement, le Conseil exécutif et le Conseil paix et sécurité, afin qu'ils veillent au respect scrupuleux de la souveraineté des États membres..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 11 juillet 2024 à 21:53

#Mali : Le projet de digitalisation des moyens de paiement dans les services publics adopté

Les moyens de paiement dans les services publics seront bientôt digitalisés. C’est en substance ce que l’on retient du projet de décret fixant les principes de cette digitalisation adopté par le gouvernement sur rapport du ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, en conseil des ministres de ce mercredi 10 juillet 2024..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 11 juillet 2024 à 13:49

#Mali : Le gouvernement lève la suspension des activités des partis politiques

Sur le rapport du ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le conseil des ministres a adopté un projet de décret portant levée de la suspension des activités des partis politiques et des activités à caractère politique des associations..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 10 juillet 2024 à 21:43

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner