#Mali : Grand marché de Bamako: Fière allure après la fête

Cette année, la mairie du District n’a pas attendu des jours pour assainir le marché

Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:33
#Mali : Grand marché de Bamako: Fière allure après la fête

 La prompte intervention des services d’assainissement a été saluée par de nombreux compatriotes

 

La célébration de la fête de Tabaski laisse souvent le Grand marché de Bamako dans un état d’insalubrité grave. La situation ternit l’image de la capitale connue pour être la coquetterie d’antan. Cette année, à la grande surprise des usagers, le lieu a été débarrassé des immondices dès le lendemain de la fête de Tabaski. Au grand bonheur des riverains et des usagers qui, d’habitude, supportaient des jours durant les odeurs horribles que dégageaient les collines d’ordures. La prompte intervention des services d’assainissement est saluée par tout le monde. Mercredi, soit deux jours après la fête d’Aïd el Kébir, notre équipe de reportage a fait un tour au Grand marché.

Il est 9 heures. L’ambiance de la veille de fête a laissé place au grand calme. Des marchands sont à la recherche de clients qui se comptent sur les doigts d’une main. Rares sont les transports en commun et les motocycles qui circulent à cette heure. Au marché des légumes communément appelé «Wonida», la propreté des lieux impressionne immédiatement les visiteurs. Même si quelques rares légumes abandonnées sont visibles.

Le site surnommé Dabanani qui abrite le dépotoir d’ordures est méconnaissable par l’absence de saletés. Ni sachets, ni cartons vides encore moins les mouches ne traînent sur le site. Aboubacar Camara est un vendeur grossiste de téléphone au marché Dabanani. Selon le quadragénaire, chef de famille, la mairie du District s’est mobilisée dès le lendemain de la fête pour balayer tous les coins et recoins du Grand marché. «Les années précédentes, on pouvait rester toute une semaine avant que la Mairie ne vienne ramasser les ordures», se souvient-il.

Cette année, c’est tout le contraire et cela nous facilite l’installation après la fête, se réjouit le commerçant. Alassane Dia, vendeur de médicaments par terre, met à l’indexe l’incivisme qui maintient le marché dans un état désagréable, malgré les efforts salutaires de la mairie. Selon ce vieil homme d’une corpulence mince et de taille moyenne, quand le marché est bien balayé, il ne peut faire deux jours sans replonger dans l’insalubrité. «Les habitants des Commune I, II et III viennent tous déposer leurs ordures ici. Ils attendent le petit soir pour venir et personne ne leur interdit ce mauvais comportement. Souvent, même quand les différents dépotoirs de la ville sont remplis, le Grand marché est leur dernier recours.

C’est vraiment dommage», déplore-t-il. Il soutient que le marché ne doit pas être un lieu de dépôt d’ordures surtout que la santé des commerçants y dépend. Les odeurs que ceux-ci aspirent en longueur de journée peuvent provoquer des maladies. Par ailleurs, il propose la mise à disposition de gros équipements pour la réception des ordures. Fanta Mallé est surprise de constater la propreté qui règne au Grand marché. «Je suis vraiment étonnée de voir qu’on ait assaini cet endroit aussitôt que possible contrairement aux autres années. J’avais envisagé d’emprunter une autre route que celle du Grand marché pour éviter d’assister à l’horreur qui se présentait aux usagers», dit-elle, le visage radieux.

Un groupe de commerçants qui assistait à nos échanges se prononce sur le sujet. Ils expliquent que la Mairie fait vraiment de son mieux pour les aider dans la gestion de l’assainissement du marché. L’année dernière, rappelle l’un d’entre eux, le maire de la Commune III a donné le bon exemple en balayant avec les autres nettoyeurs le marché. Il déplore que certaines personnes refusent de comprendre que cet endroit doit être un lieu sain et protégé au moment où il accueille les clients. Le groupe de commerçants souhaiterait que les autorités prennent des mesures très sévères contre les pollueurs du marché afin de donner à cette infrastructure un beau visage qui suscite l’admiration au niveau national et international.

Fadi CISSE

Lire aussi : #Mali : Campagne agricole 2024-2025 : Des espoirs sur le terrain

La visite dans la filière Ouest a bouclé, mercredi dernier, la tournée du président directeur général (PDG) de la holding Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), Dr Nango Dembélé..

Lire aussi : #Mali : Filiale nord-est de la CMDT : Dr Nango Dembélé encourage les producteurs

Le président directeur général (PDG) de la holding Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), Nango Dembélé, poursuit sa tournée dans les zones cotonnières pour s’imprégner du début de la campagne agricole 2024-2025 et des difficultés que rencontrent les producteurs.

Lire aussi : #Mali : Sido, Koumantou et Katèlè : Le PDG de la holding CMDT a l’écoute des producteurs de coton

Au cours de cette tournée, Dr Nango Dembélé a apporté des éléments de clarification du processus du paiement du coton qui avait connu un léger retard cette année. Selon lui, tout est presque terminé et il reste moins de10% à payer.

Lire aussi : #Mali : Fourneaux multifonctionnels: Pas besoin du charbon ou bois

Ce matériel confectionné par le menuisier Bakary Coulibaly est doté d’un ventilateur pour raviver le feu et neutraliser la fumée. Il comporte une batterie rechargeable via l’électricité ou le panneau solaire et fonctionne à base d’huile de moteur usée que reçoit un réservoir avant de.

Lire aussi : #Mali : Vente promotionnelle des petits ruminants : Un partenariatgagnant-gagnant entre pro-arides et emboucheurs

La 2è édition de la vente promotionnelle des petits ruminants «Opération Tabaski» du Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique au Sahel (Pro-ARIDES) s’est tenue du 11 au 13 juin dernier dans la Région de San. La cérémonie de lancement de l’.

Lire aussi : #Mali : Gestion des déchets après la fête : on se pince le nez

Nous sommes mardi, le lendemain de fête d’Aïd El-Kebir. Il est environ 10 heures, mais le soleil darde déjà de brûlants rayons sur Samanko II, dans la Commune du Mandé. Au même moment, l’odeur nauséabonde de sang et de bouse des bêtes immolées la veille, c’est-à-dire le jour de la .

Les articles de l'auteur

#Mali : Campagne agricole 2024-2025 : Des espoirs sur le terrain

La visite dans la filière Ouest a bouclé, mercredi dernier, la tournée du président directeur général (PDG) de la holding Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), Dr Nango Dembélé..

Par Fadi CISSE


Publié vendredi 12 juillet 2024 à 10:53

#Mali : Filiale nord-est de la CMDT : Dr Nango Dembélé encourage les producteurs

Le président directeur général (PDG) de la holding Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), Nango Dembélé, poursuit sa tournée dans les zones cotonnières pour s’imprégner du début de la campagne agricole 2024-2025 et des difficultés que rencontrent les producteurs.

Par Fadi CISSE


Publié mardi 09 juillet 2024 à 10:13

#Mali : Sido, Koumantou et Katèlè : Le PDG de la holding CMDT a l’écoute des producteurs de coton

Au cours de cette tournée, Dr Nango Dembélé a apporté des éléments de clarification du processus du paiement du coton qui avait connu un léger retard cette année. Selon lui, tout est presque terminé et il reste moins de10% à payer.

Par Fadi CISSE


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 17:43

#Mali : Fourneaux multifonctionnels: Pas besoin du charbon ou bois

Ce matériel confectionné par le menuisier Bakary Coulibaly est doté d’un ventilateur pour raviver le feu et neutraliser la fumée. Il comporte une batterie rechargeable via l’électricité ou le panneau solaire et fonctionne à base d’huile de moteur usée que reçoit un réservoir avant de le distribuer dans le fourneau …...

Par Fadi CISSE


Publié mercredi 03 juillet 2024 à 16:25

#Mali : Vente promotionnelle des petits ruminants : Un partenariatgagnant-gagnant entre pro-arides et emboucheurs

La 2è édition de la vente promotionnelle des petits ruminants «Opération Tabaski» du Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique au Sahel (Pro-ARIDES) s’est tenue du 11 au 13 juin dernier dans la Région de San. La cérémonie de lancement de l’opération était présidée par le représentant du gouverneur de cette Région, en présence du chef de projet Pro-ARIDES CARE Mali..

Par Fadi CISSE


Publié dimanche 30 juin 2024 à 16:50

#Mali : Gestion des déchets après la fête : on se pince le nez

Nous sommes mardi, le lendemain de fête d’Aïd El-Kebir. Il est environ 10 heures, mais le soleil darde déjà de brûlants rayons sur Samanko II, dans la Commune du Mandé. Au même moment, l’odeur nauséabonde de sang et de bouse des bêtes immolées la veille, c’est-à-dire le jour de la Tabaski se fait sentir dans les rues du quartier..

Par Fadi CISSE


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:23

#Mali : Sanke Mô : Pro-ARIDES offre des opportunités de marché aux producteurs

Le Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel (Pro-ARIDES Mali) a participé à la 624ème édition de la fête traditionnelle nationale le «Sanke Mô» à San..

Par Fadi CISSE


Publié mardi 18 juin 2024 à 15:35

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner