#Mali : Gestion des déchets après la fête : on se pince le nez

Nous sommes mardi, le lendemain de fête d’Aïd El-Kebir. Il est environ 10 heures, mais le soleil darde déjà de brûlants rayons sur Samanko II, dans la Commune du Mandé. Au même moment, l’odeur nauséabonde de sang et de bouse des bêtes immolées la veille, c’est-à-dire le jour de la Tabaski se fait sentir dans les rues du quartier.

Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:23
#Mali : Gestion des déchets après la fête : on se pince le nez

De la bouse et du sang de mouton déversés dans la rue

 

Certains passants se couvrent le nez avec la main. «Hum, ça pue de partout, quelle odeur ! », dénonce l’un d’entre eux. La mauvaise gestion de ces déchets est un casse-tête en cette période. Certaines familles abandonnent le sang et la bouse devant leurs portes dans des trous ou des sacs, y compris les poubelles. Ces matières attirent les mouches qui font un défilé bruyant chaque fois que des individus passent.

En face de la famille Baldé à Samako II, les excréments de mouton sont éparpillés sur le sol avec des traces de sang par endroits. L’aîné de la famille explique qu’ils ont été contraints de déverser  ces déchets devant leur domicile faute de solutions  appropriées. «Nos parents le faisaient quand nous étions petits. Cette odeur va s’arrêter au bout de deux semaines. Sinon, je ne vois vraiment pas une autre alternative», confie-t-il.

La famille Touré a égorgé deux béliers. Devant leur domicile, Oumar et Balla creusent un trou profond pour y mettre les impuretés de ces bêtes. Après avoir enfoui ces déchets dans le trou, les deux jeunes hommes laissent le trou ouvert durant des heures avant de le refermer complètement. Selon cette famille, cette méthode héritée des parents permet d’éviter que l’odeur désagréable infeste le voisinage. Mais, avertit Oumar, en cas de pluie, les déchets peuvent être exposés à l’air libre.

Ces odeurs fétides d’animaux infestent le salon d’Oumou Diarra à travers les fenêtres de son appartement. La bonne dame explique être dans l’incapacité de se reposer dans sa chambre du fait de la puanteur. Pour tenir, elle utilise cinq minutes de l’encens dans sa maison. «Chaque année, j’utilise au moins une bouteille d’encens afin de pouvoir recevoir des invités chez moi», précise cette ménagère. Son amie qui assiste aux échanges suggère de créer un abattoir dans chaque quartier uniquement pour l’abattage des moutons de fête et de mettre en place un mécanisme de gestion des déchets d’animaux.

Quant à Moussa Mara, il propose que les vétérinaires partagent une méthode à adopter pour la bonne gestion du sang et la bouse des animaux en période de fête. La propagation de ces détritus dans les alentours du cimetière de Magnambougou  (Commune VI du District de Bamako) frustre le voisinage.  Soumaïla Sangaré fulmine contre les personnes qui viennent jeter à des heures tardives, les  sacs contenant les bouses et peaux des bêtes immolées. Le lendemain de fête, le jeune commerçant dit avoir compté plusieurs sacs abandonnés près de la clôture du cimetière.

Fadi CISSE

Lire aussi : #Mali : Campagne agricole 2024-2025 : Des espoirs sur le terrain

La visite dans la filière Ouest a bouclé, mercredi dernier, la tournée du président directeur général (PDG) de la holding Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), Dr Nango Dembélé..

Lire aussi : #Mali : Filiale nord-est de la CMDT : Dr Nango Dembélé encourage les producteurs

Le président directeur général (PDG) de la holding Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), Nango Dembélé, poursuit sa tournée dans les zones cotonnières pour s’imprégner du début de la campagne agricole 2024-2025 et des difficultés que rencontrent les producteurs.

Lire aussi : #Mali : Sido, Koumantou et Katèlè : Le PDG de la holding CMDT a l’écoute des producteurs de coton

Au cours de cette tournée, Dr Nango Dembélé a apporté des éléments de clarification du processus du paiement du coton qui avait connu un léger retard cette année. Selon lui, tout est presque terminé et il reste moins de10% à payer.

Lire aussi : #Mali : Fourneaux multifonctionnels: Pas besoin du charbon ou bois

Ce matériel confectionné par le menuisier Bakary Coulibaly est doté d’un ventilateur pour raviver le feu et neutraliser la fumée. Il comporte une batterie rechargeable via l’électricité ou le panneau solaire et fonctionne à base d’huile de moteur usée que reçoit un réservoir avant de.

Lire aussi : #Mali : Vente promotionnelle des petits ruminants : Un partenariatgagnant-gagnant entre pro-arides et emboucheurs

La 2è édition de la vente promotionnelle des petits ruminants «Opération Tabaski» du Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique au Sahel (Pro-ARIDES) s’est tenue du 11 au 13 juin dernier dans la Région de San. La cérémonie de lancement de l’.

Lire aussi : #Mali : Grand marché de Bamako: Fière allure après la fête

Cette année, la mairie du District n’a pas attendu des jours pour assainir le marché.

Les articles de l'auteur

#Mali : Campagne agricole 2024-2025 : Des espoirs sur le terrain

La visite dans la filière Ouest a bouclé, mercredi dernier, la tournée du président directeur général (PDG) de la holding Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), Dr Nango Dembélé..

Par Fadi CISSE


Publié vendredi 12 juillet 2024 à 10:53

#Mali : Filiale nord-est de la CMDT : Dr Nango Dembélé encourage les producteurs

Le président directeur général (PDG) de la holding Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), Nango Dembélé, poursuit sa tournée dans les zones cotonnières pour s’imprégner du début de la campagne agricole 2024-2025 et des difficultés que rencontrent les producteurs.

Par Fadi CISSE


Publié mardi 09 juillet 2024 à 10:13

#Mali : Sido, Koumantou et Katèlè : Le PDG de la holding CMDT a l’écoute des producteurs de coton

Au cours de cette tournée, Dr Nango Dembélé a apporté des éléments de clarification du processus du paiement du coton qui avait connu un léger retard cette année. Selon lui, tout est presque terminé et il reste moins de10% à payer.

Par Fadi CISSE


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 17:43

#Mali : Fourneaux multifonctionnels: Pas besoin du charbon ou bois

Ce matériel confectionné par le menuisier Bakary Coulibaly est doté d’un ventilateur pour raviver le feu et neutraliser la fumée. Il comporte une batterie rechargeable via l’électricité ou le panneau solaire et fonctionne à base d’huile de moteur usée que reçoit un réservoir avant de le distribuer dans le fourneau …...

Par Fadi CISSE


Publié mercredi 03 juillet 2024 à 16:25

#Mali : Vente promotionnelle des petits ruminants : Un partenariatgagnant-gagnant entre pro-arides et emboucheurs

La 2è édition de la vente promotionnelle des petits ruminants «Opération Tabaski» du Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique au Sahel (Pro-ARIDES) s’est tenue du 11 au 13 juin dernier dans la Région de San. La cérémonie de lancement de l’opération était présidée par le représentant du gouverneur de cette Région, en présence du chef de projet Pro-ARIDES CARE Mali..

Par Fadi CISSE


Publié dimanche 30 juin 2024 à 16:50

#Mali : Grand marché de Bamako: Fière allure après la fête

Cette année, la mairie du District n’a pas attendu des jours pour assainir le marché.

Par Fadi CISSE


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:33

#Mali : Sanke Mô : Pro-ARIDES offre des opportunités de marché aux producteurs

Le Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel (Pro-ARIDES Mali) a participé à la 624ème édition de la fête traditionnelle nationale le «Sanke Mô» à San..

Par Fadi CISSE


Publié mardi 18 juin 2024 à 15:35

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner