Salon régional de l’emploi : Kayes et Ségou abriteront les deux premières éditions

Les Salons régionaux de l’emploi se tiendront à Kayes et Ségou sur le thème : «Insertion des jeunes dans le tissu économique, une alternative à la migration irrégulière».

Par

Publié mercredi 25 octobre 2023 à 08:24 , mis à jour lundi 26 février 2024 à 22:20
Salon régional de l’emploi : Kayes et Ségou abriteront les deux premières éditions

Ces deux rendez-vous permettront de débattre des techniques de recherche d’emploi et de création d’entreprises

 

Celui de Ségou se déroulera les 27 et 28 octobre prochains. Et pour Kayes, les dates retenues sont les 3 et 4 novembre. Ces événements ont été annoncés, lundi dernier, à la faveur d’un point de presse organisé par le ministère de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle. La rencontre a été co-animée par le chef de cabinet de ce département, Tidiani Youba Diakité, le chargé de l’information publique à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), Bob Camille Quenum, et le coordinateur national de l’Ong West African Entrepreneurship & Innovation Fondation (WAEIF) Mali, Mahamadou Yaffa.


Ces salons dédiés à l’emploi ont été initiés par l’OIM, en partenariat avec le ministère de l’Entrepreneuriat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle. L’initiative est mise en œuvre par l’ONG WAEIF-Mali et bénéficie de l’appui de l’Agence italienne pour la coopération au développement. C’est la capitale de la 4è région administrative qui abritera le premier Salon régional de l’emploi. Précisément, il se tiendra dans les locaux de la Chambre de commerce et d’industrie de Ségou. Et le second Salon aura lieu dans la Chambre de commerce et d’industrie de Kayes.

«Cette initiative vise à renforcer les capacités des jeunes en matière d’emploi et de l’entreprenariat», selon Bob Camille Quenum. Et au coordinateur national de l’Ong WAEIF-Mali de préciser que l’objectif de ces deux salons est de «sensibiliser les jeunes à aller vers l’entreprenariat et à renoncer à la migration». Autrement dit, ces salons seront des cadres pour la promotion des interventions en faveur de l’employabilité des jeunes à Kayes et Ségou, en vue de faire de l’emploi des jeunes l’alternative à la migration irrégulière.

Les organisateurs ont informé que ces grands rendez-vous régionaux sur l’emploi regrouperont, outre les organisations de la société civile, plusieurs experts de la migration et de l’emploi. Ainsi, il est prévu l’animation de stands dédiés à l’emploi et aux opportunités locales, des panels de discussions, des échanges avec des employeurs. Également, des ateliers de coaching en développement personnel, des formations sur les techniques de recherche d’emploi et la création d’entreprises sont au programme.

Il ressort d’une note d’information fournie à la presse que ces salons seront un cadre d’échanges et de partage d’informations entre de jeunes Maliens et différentes structures, y compris celles offrant des opportunités de migration régulière. Selon le même document, dans le cadre de ses activités de protection des migrants en situation de vulnérabilité, l’OIM Mali a aidé environ 29.060 migrants maliens de juin 2016 à juin 2023, dont 2.221 femmes. Plus de 89% d’entre eux ont moins de 35 ans.

Le chef de cabinet Tidiani Youba Diakité a fait savoir que les activités de l’OIM et de l’ONG WAEIF-Mali cadrent avec la vision de son ministre, Mme Bagayoko Aminata Traoré.

Babba COULIBALY

Lire aussi : #Mali : Fonds de garantie pour le secteur privé : Un nouveau siège à l’image de son rôle stratégique

Le Fonds de garantie pour le secteur privé (FGSP-SA) a désormais un nouveau siège. Le nouvel édifice, qui fait face au monument Kwamé NKrumah, a été inauguré hier par le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou..

Lire aussi : #Mali : Situation économique : Le patronat présente les conclusions de ses travaux au chef de l’état

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu, hier au Palais de Koulouba, une délégation du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), conduite par son président Mossadeck Bally..

Lire aussi : #Mali : Production de sucre : Le diagnostic des experts brésiliens

Les solutions qu’ils préconiseront permettront, pour les prochaines années, la production de 300.000 à 500.000 tonnes de sucre. Cela rendra le pays autosuffisant et exportateur net.

Lire aussi : #Mali : Cybercriminalité : La forsat civile outille les professionnels du web

La Fédération des organisations et regroupements qui soutiennent les actions de la Transition (Forsat Civile) organise, depuis hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), un séminaire de formation sur la cybercriminalité à l’intention des professionnels du web..

Lire aussi : #Mali : Secteur des mines : les perspectives sont très bonnes

Les innovations introduites par le nouveau Code minier et la loi relative au contenu local, le projet de création d’une usine de raffinage d’or d’une capacité de 200 tonnes par an et l’opérationnalisation progressive de la Société d’exploitation des ressources minérales du Mali (Sore.

Lire aussi : #Mali : Direction générale des Impôts : 25 agents ont fait valoir leur droit à la retraite

«Heureux qui peut finir sa vie dans une douce retraite», disait Jean N. Vernier. Après s’être dévoués, durant de longues années au service de l’administration des Impôts, 25 agents ont fait valoir leur droit à la retraite au titre du contingent 2024. Il s’agit de 11 inspecteurs des im.

Les articles de l'auteur

#Mali : Fonds de garantie pour le secteur privé : Un nouveau siège à l’image de son rôle stratégique

Le Fonds de garantie pour le secteur privé (FGSP-SA) a désormais un nouveau siège. Le nouvel édifice, qui fait face au monument Kwamé NKrumah, a été inauguré hier par le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou..

Par Babba COULIBALY


Publié vendredi 23 février 2024 à 07:54

#Mali : Situation économique : Le patronat présente les conclusions de ses travaux au chef de l’état

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu, hier au Palais de Koulouba, une délégation du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), conduite par son président Mossadeck Bally..

Par Babba COULIBALY


Publié mercredi 21 février 2024 à 07:44

#Mali : Production de sucre : Le diagnostic des experts brésiliens

Les solutions qu’ils préconiseront permettront, pour les prochaines années, la production de 300.000 à 500.000 tonnes de sucre. Cela rendra le pays autosuffisant et exportateur net.

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 20 février 2024 à 08:40

#Mali : Cybercriminalité : La forsat civile outille les professionnels du web

La Fédération des organisations et regroupements qui soutiennent les actions de la Transition (Forsat Civile) organise, depuis hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), un séminaire de formation sur la cybercriminalité à l’intention des professionnels du web..

Par Babba COULIBALY


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:18

#Mali : Secteur des mines : les perspectives sont très bonnes

Les innovations introduites par le nouveau Code minier et la loi relative au contenu local, le projet de création d’une usine de raffinage d’or d’une capacité de 200 tonnes par an et l’opérationnalisation progressive de la Société d’exploitation des ressources minérales du Mali (Sorem)….

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 13 février 2024 à 07:59

#Mali : Direction générale des Impôts : 25 agents ont fait valoir leur droit à la retraite

«Heureux qui peut finir sa vie dans une douce retraite», disait Jean N. Vernier. Après s’être dévoués, durant de longues années au service de l’administration des Impôts, 25 agents ont fait valoir leur droit à la retraite au titre du contingent 2024. Il s’agit de 11 inspecteurs des impôts, 10 contrôleurs des impôts, un adjoint des impôts et 3 agents contractuels..

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 13 février 2024 à 07:44

#Mali : Souveraineté numérique : Pas sans cyberdéfense et cybersécurité

L’État doit avoir la capacité de réglementer les technologies de l’information et protéger les données sensibles. Et aussi favoriser le développement des compétences et des infrastructures numériques nationales.

Par Babba COULIBALY


Publié mercredi 07 février 2024 à 09:57

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner