PAECSIS : Un bilan positif

Ce programme quinquennal dont la mission est de relever les nombreux défis qui se dressent face à la modernisation de notre système d’état civil est arrivé à terme ce 30 novembre. Il a travaillé à la mise à niveau du cadre juridique et de la cartographie en la matière

Par

Publié mercredi 30 novembre 2022 à 08:30
PAECSIS : Un bilan positif

Le Programme a formé plus de 2.700 acteurs de l’état civil

 

Le  Programme d’appui au fonctionnement de l’état civil et à la mise en place d’un système d’information sécurisé (Paecsis), en collaboration avec la direction nationale de l’état civil, a organisé, hier dans un hôtel de la place un atelier marquant la fin de ses activités sur le terrain. La cérémonie de clôture a été présidée par le directeur  national de l’état civil, Dr Abdoulaye Alkadi, en présence du représentant de l’Union européenne (UE), Michel De Knoop.

Démarré en décembre 2018, ce programme  qui a eu une durée de cinq ans prend fin cette année. Le Paecsis s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre  de la Stratégie nationale de l’état civil (Snec) 2018-2022.

Il a pour vocation de relever les nombreux défis qui se dressent face à la modernisation de notre système d’état civil. Son objectif est de contribuer à l’universalité des faits d’état civil par la mise en place d’un système d’information et de gestion sécurisée aux fins d’exploitation par les administrations utilisatrices. Quant à la Snec, elle vise à améliorer  la performance et l‘efficience du système d’enregistrement des actes d’état civil comme moyen d’assurer l’exercice de la citoyenneté et la sécurité juridique du citoyen.


De même,  elle tient à la paix, la stabilité, la reconnaissance  du statut,  ainsi que des droits humains, notamment ceux des femmes et des enfants. Malgré le contexte sécuritaire et la crise sanitaire due à la Covid-19, le Paecsis  a pu  atteindre  des résultats probants. Ainsi,  sur financement  de l’UE à travers le Fonds fiduciaire d’urgence, ledit projet  a procédé,   entre autres, à la formation de plus de 2.700 acteurs de l’état civil; l’organisation de campagnes de rattrapage à l’état civil avec l’enrôlement de plus de 130.000 enfants au  Recensement administratif à vocation d’état civil (Ravec) qui  se sont vu  attribuer un jugement supplétif, l’amélioration de l’offre de service des mairies avec une dotation en équipements et mobiliers d’une centaine de communes, ainsi que la construction de 8 centres d’état civil dans les Communes de Taoudenit et de Gao.

S’ajoutent à ces réalisations, la numérisation de 5 millions d’actes de naissance;  la sensibilisation des populations sur la nécessité de se procurer du document administratif à travers les dialogues communautaires. Mais aussi,  la mise en place de 56 Cellules techniques d’accueil citoyen (Ctac) facilitant l’obtention de la fiche descriptive individuelle.

 C’est pourquoi,  Dr Abdoulaye Alkadi a souligné que ce programme a su s’adapter en faisant preuve de résilience afin d’obtenir les résultats susmentionnés. Pour lui,  cet atelier de clôture  est l’occasion  de faire le point des 5 ans d’activités. Dans une perspective, a-t-il ajouté,  de capitaliser les acquis du projet. Et le directeur national de remercier l’UE pour son appui constant visant  la mise en place  d’un système  d’état civil efficace pour le Mali.

Le représentant de l’UE a  fait savoir que le Paecsis a œuvré  pour la mise à niveau du cadre juridique, de la cartographie de l’état civil  et du Schéma directeur d’information de l’état civil. Michel Knoop a aussi précisé que le programme avait pour mission de maintenir la stabilité et la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière. Le coût global de ce projet était estimé à plus de 18 milliards de Fcfa.

Namory KOUYATE

Rédaction Lessor

Lire aussi : Gao : Deux projets pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Le Mali est un pays enclavé dont la situation actuelle est caractérisée par les effets de l’insécurité, causant très souvent un déplacement massif de la population, en plus des chocs climatiques. Ce qui affecte durement la sécurité alimentaire et nutritionnelle des communautés vulnérabl.

Lire aussi : Service de certification et de signature électronique : Vers un nouveau statut

Valider les projets de textes et les introduire dans le circuit d’approbation pour permettre le changement de statut du Service de certification et de signature électronique (SCSE) en Agence nationale de certification électronique, afin de rendre opérationnelle la certification et la signature .

Lire aussi : Lutte contre l’enrichissement illicite: L’OCLEI renforce les capacités des élus de Kati

L’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (Oclei) a organisé, hier dans les locaux de la préfecture de Kati, un atelier de sensibilisation des agents et élus des collectivités territoriales sur les conséquences socioéconomiques de la corruption et de l’enrichissement ill.

Lire aussi : Rapport des Nations unies sur le Mali : Les mises au point du gouvernement

Les autorités maliennes saluent les progrès soulignés par le secrétaire général de l’ONU mais réfutent les allégations relatives notamment à la sécurité et aux droits de l’Homme.

Lire aussi : Rapport des Nations unies sur le Mali : Le secrétaire général salue les progrès politiques

Antonio Guterres souligne les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de la refondation et celle de l’Accord pour la paix et la réconciliation.

Lire aussi : Opérations de l’Armée : 65 terroristes neutralisés et 42 interpellés

Les militaires ont aussi récupéré 500 têtes d’animaux et porté assistance à 450 personnes.

Les articles de l'auteur

Gao : Deux projets pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Le Mali est un pays enclavé dont la situation actuelle est caractérisée par les effets de l’insécurité, causant très souvent un déplacement massif de la population, en plus des chocs climatiques. Ce qui affecte durement la sécurité alimentaire et nutritionnelle des communautés vulnérables..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 27 janvier 2023 à 08:01

Service de certification et de signature électronique : Vers un nouveau statut

Valider les projets de textes et les introduire dans le circuit d’approbation pour permettre le changement de statut du Service de certification et de signature électronique (SCSE) en Agence nationale de certification électronique, afin de rendre opérationnelle la certification et la signature électronique dans notre pays..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 27 janvier 2023 à 07:58

Lutte contre l’enrichissement illicite: L’OCLEI renforce les capacités des élus de Kati

L’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (Oclei) a organisé, hier dans les locaux de la préfecture de Kati, un atelier de sensibilisation des agents et élus des collectivités territoriales sur les conséquences socioéconomiques de la corruption et de l’enrichissement illicite..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 27 janvier 2023 à 07:53

Rapport des Nations unies sur le Mali : Les mises au point du gouvernement

Les autorités maliennes saluent les progrès soulignés par le secrétaire général de l’ONU mais réfutent les allégations relatives notamment à la sécurité et aux droits de l’Homme.

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 27 janvier 2023 à 07:27

Rapport des Nations unies sur le Mali : Le secrétaire général salue les progrès politiques

Antonio Guterres souligne les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de la refondation et celle de l’Accord pour la paix et la réconciliation.

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 27 janvier 2023 à 07:24

Opérations de l’Armée : 65 terroristes neutralisés et 42 interpellés

Les militaires ont aussi récupéré 500 têtes d’animaux et porté assistance à 450 personnes.

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 27 janvier 2023 à 07:22

Situation dans la sous-région : Le ministre ghanéen de la sécurité nationale reçu à Koulouba

Le ministre ghanéen de la Sécurité nationale, Albert Kan-Dapaah, en visite dans notre pays, a été reçu hier au palais de Koulouba par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 27 janvier 2023 à 07:19

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner