#Mali : Kolondièba : La paix scellée entre les grandes familles

Après de multiples rencontres souvent nocturnes entre imams de la ville, cousins à plaisanterie, autres protagonistes et médiateurs, la réconciliation a été scellée entre les grandes familles de la localité le 19 mai dernier.

Publié mardi 21 mai 2024 à 19:36
#Mali : Kolondièba : La paix scellée entre les grandes familles

La médiation a été menée par les religieux et les cousins à plaisanterie des protagonistes


Il y a un peu plus de 6 ans, une incompréhension avait mis à mal le bon vivre ensemble des grandes familles de Kolondièba. Au regard de la situation qui perdurait, les imams des mosquées de la ville ont pris l’initiative d’engager des pourparlers pour crever l’abcès et restaurer un climat de paix.

Dans cette médiation, les religieux ont été rejoints par les cousins à plaisanterie (il s’agit du préfet du Cercle de Kolondièba, Boubacar Oumar Traoré, du premier député de Kolondièba sous le régime du président Modibo Keïta, Daouda Traoré, de Tièoulé Keïta, originaire du Mandé profond, Zoumana Fané, membre de l’Association des ressortissants de Kolondièba pour le développement).

Les cousins à plaisanterie ont joué sur le registre du cousinage à plaisanterie qui remonte à l’époque des grands empires comme celui du Mandé pour toucher la corde sensible des familles. Le préfet ajoutera que le Mali est un bon pays, quand on sait que ce que les armes n’ont pas pu obtenir nous l’avons à travers le dialogue.  Le porte-parole des imams a fait une lecture des versets du Saint Coran et formulé des bénédictions pour que cette réconciliation instaure définitivement la paix entre les différentes familles.

Les protagonistes visiblement satisfaits des résultats de la médiation ont témoigné de leur gratitude à ceux qui ont pris l’initiative de les réconcilier et d’instaurer un climat de paix et d’entente à Kolondièba. Tous ont promis de se pardonner et de s’inscrire dans la dynamique de la paix. La présidente de la Coordination des associations et ONG féminines du Mali (Cafo) locale, Mme Sidibé Korotoumou Koné, visiblement très émue aussi de voir les familles renouer avec un climat serein, n’a pas pu retenir ses larmes. Mme Goïta Haby Siby, promotrice d’un centre de formation a promis de former toutes les femmes qui seront mariées après cette réconciliation, parce que les liens de mariage avaient été rompus entre les grandes familles en conflit.

D’ailleurs, il a été demandé à la suite de cette paix des braves d’organiser un mariage collectif. Chose à laquelle ont adhéré les familles réconciliées qui ont promis de le faire après les récoltes. Un plat de niébé ou haricot, dont les cousins à plaisanterie s’attribuent réciproquement la paternité dans la société, a été servi comme un symbole dans un grand récipient. Médiateurs et protagonistes ont dégusté ce plat dans une atmosphère bon enfant, avant que les imams ne fassent des bénédictions.

Nouhoum Mamadou KONE / AMAP - Kolondièba

Lire aussi : Vaccination contre la polio à Kolondièba : Aucun enfant cible ne doit échapper

Le préfet du Cercle de Kolondièba, Boubacar Oumar Traoré, a présidé le lancement de la campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite qui a permis durant quatre jours d’administrer des doses de vaccin anti-poliomyélite à des enfants cibles..

Les articles de l'auteur

Vaccination contre la polio à Kolondièba : Aucun enfant cible ne doit échapper

Le préfet du Cercle de Kolondièba, Boubacar Oumar Traoré, a présidé le lancement de la campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite qui a permis durant quatre jours d’administrer des doses de vaccin anti-poliomyélite à des enfants cibles..

Par Nouhoum Mamadou KONE / AMAP - Kolondièba


Publié mardi 14 mai 2024 à 19:35

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner