#Mali : 1ère session de la Cour d’assises de Bamako : 275 accusés dont 225 détenus fixés sur leur sort

Les amendes prononcées s’élèvent à plus de 111 millions de Fcfa, contre 940 millions de Fcfa pour les remboursements ordonnés. Quant aux dommages et intérêts alloués, ils sont estimés à plus de 126 millions de Fcfa. Ce bilan a été jugé satisfaisant

Publié vendredi 19 avril 2024 à 08:42
#Mali : 1ère session de la Cour d’assises de Bamako :   275 accusés dont 225 détenus fixés sur leur sort

L’assistance lors des travaux de clôture 

 

Les travaux de la 1ère session de la Cour d’assises au titre de l’année 2024 qui se tenaient à la Cour d’appel de Bamako ont pris fin hier. Présidée par le 1er président de cette Cour, Faradji Baba, la cérémonie de clôture a enregistré la présence du procureur général de cette juridiction, Hamadoun dit Balobo Guindo, du représentant du bâtonnier, Me Abdramane Kanouté, du secrétaire général du ministère de la Justice et des droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Dr Boubacar Sidiki Diarrah et de plusieurs membres de la famille judiciaire.

Durant deux mois et demi, les jurés de la cour d’assises de Bamako ont examiné 163 dossiers inscrits au rôle et fixé un total de 275 accusés sur leur sort dont 225 détenus. L’examen des dossiers soumis à l’appréciation des juges a débouché sur 50 acquittements, 12 condamnations avec sursis, trois condamnations contradictoires à mort, 87 condamnations à réclusion à temps. La Cour a, en outre, prononcé 76 condamnations à des peines d’emprisonnement, 19 arrêts civils pour 14 condamnations à mort par contumace auxquels s’ajoutent trois cas d’extinction de l’action publique.


Les amendes prononcées s’élèvent à plus de 111 millions de Fcfa, contre 940 millions de Fcfa pour les remboursements ordonnés. Quant aux dommages et intérêts alloués, ils sont estimés à plus de 126 millions de Fcfa. Le procureur général Hamadoun dit Balobo Guindo a jugé satisfaisant ce bilan. «Il a été obtenu au prix de l’engagement ferme de tous les acteurs de la justice, sans aucune exclusion», a-t-il déclaré, ajoutant que ce résultat est aussi le fruit d’intenses efforts et de sacrifices consentis par le gouvernement afin de désengorger les prisons et permettre au plus grand nombre de justiciables de disposer d’une décision de justice.

 

24 MAI PROCHAIN- Actualité oblige, le parquet général a abordé la tenue en cours des différentes phases du Dialogue inter-Maliens qui, selon lui, fera ressortir des recommandations fortes reflétant les profondes aspirations des Maliens dans leurs différentes localités. Hamadoun dit Balobo Guindo a aussi évoqué l’adoption prochaine des textes pénaux (Code pénal et Code de procédure pénale). Ces textes, espère-t-il, permettront de donner un souffle nouveau à l’appareil répressif à un moment où les besoins de justice des populations sont de plus en plus grands. «Ce sera désormais le double degré de juridiction en matière criminelle. C’est salutaire», a-t-il commenté, annonçant dans la foulée la tenue de la session spéciale sur les infractions à caractère économique et financier à partir du 24 mai prochain.

Le 1er président de la Cour d’appel, tout en se réjouissant de la réussite de cette session, a déploré les insuffisances constatées dans les procédures soumises à l’examen des sessions d’assises. Le magistrat de citer, entre autres l’expertise mentale, le casier judiciaire et les renseignements de moralité qui sont une exigence légale. Selon lui, ces éléments sont importants et capitaux pour cerner la personnalité des inculpés. «Bien souvent, le rapport d’expertise mentale n’est pas produit et quand il l’est, son contenu est peu édifiant, tant c’est laconique», a déploré Faradji Baba. Pour qui le casier judiciaire est un problème fréquent. Il a estimé que c’est de la responsabilité des parquets sous l’autorité desquels les greffiers les établissent.

Pour lui, il est temps de rétablir ce fait. Le magistrat a, par ailleurs, regretté que les renseignements de moralité versés dans les dossiers n’en soient pas un. «En effet, depuis quelque temps, le constat est que ces renseignements sont portés sur les fiches dites de renseignements, lesquelles sont remplies par les juges d’instruction eux-mêmes. Il s’agit là d’une pratique à bannir», a averti Faradji Baba.

Le plus important, c’est d’être convaincu que le droit a été dit, et rien que le droit, dans le respect des repères éthiques et déontologiques, a souligné le représentant du bâtonnier. «Aux réquisitoires des parquets, rétorquaient des plaidoiries avec effets de manches des avocats qui faisaient vibrer les salles d’audience. Toute chose pour le bonheur du peuple qui voyait son désir de justice être assouvi», a rappelé Me Abdramane Kanouté. Il a affirmé que le Barreau se réjouit de la bonne tenue de cette session, assurant qu’il se tient prêt auprès du parquet général en toutes circonstances pour que la justice s’accomplisse parce que c’est le pain du peuple et c’est même son eau et parce qu’il a toujours soif de justice et de bonne justice.

 

Yaya DIAKITE

Lire aussi : #Mali : Examens de BT1 ET 2 : C’est parti pour les épreuves

Cette année, ils sont 15.427 candidats inscrits, soit 12.209 pour le BT1 et 3.218 autres pour le BT2. Ces postulants seront évalués dans plusieurs disciplines, notamment secrétariat de direction, comptabilité, administration finances, commerce distribution, mécanique automobile-diesel, hydraul.

Lire aussi : #Mali : Enfants de Zorokoro : B2Gold offre une bibliothèque et une salle informatique équipées par L’USAID

La Société minière B2Gold Mali, en partenariat avec l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), a offert un bâtiment équipé qui servira de bibliothèque et de salle informatique aux orphelins du Complexe pour enfants de l’ONG A Child for all (ACFA) de Zorokoro da.

Lire aussi : #Mali : Université privée Boubacar Saye : Le nouvel établissement de formation supérieur a ouvert ses portes

Située sur le long de la route de 30 mètres de Faladiè Séma en Commune VI du District de Bamako, l’Université privée Boubacar Saye (UPBS) répond parfaitement aux normes requises pour un enseignement de qualité des étudiants en quête de savoir et d’insertion professionnelle..

Lire aussi : #Mali : Journée internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : L’entraide au cœur du débat

«Faire vivre notre humanité». C’est sous ce thème qui appelle à la fraternité, à la bonté, à la bienveillance et à la tolérance que la Croix-Rouge malienne a célébré, samedi dernier à son siège à Djelibougou, la Journée internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge que c.

Lire aussi : #Mali : Santé et sécurité au travail : Une préoccupation au cœur du congrès de la Somasst

Le 1er congrès international de la Société malienne de santé et sécurité au travail (Somasst) se tient dans notre pays sous le thème : «La promotion de la santé et sécurité au travail, quels rôles pour les entreprises et les assurances ?»..

Lire aussi : #Mali : Concours sur l’hémophilie : L’Essor se taille la part du lion

Nos deux collègues Mohamed D. Diawara et Aminata Djibo ont respectivement occupé les deux premières marches du podium dans la catégorie presse écrite. Ils ont reçu, pour le premier, une moto Djakarta et une enveloppe de 250.000 Fcfa pour la deuxième.

Les articles de l'auteur

#Mali : Examens de BT1 ET 2 : C’est parti pour les épreuves

Cette année, ils sont 15.427 candidats inscrits, soit 12.209 pour le BT1 et 3.218 autres pour le BT2. Ces postulants seront évalués dans plusieurs disciplines, notamment secrétariat de direction, comptabilité, administration finances, commerce distribution, mécanique automobile-diesel, hydraulique, travaux publics et chimie.

Par Yaya DIAKITE


Publié lundi 10 juin 2024 à 18:18

#Mali : Enfants de Zorokoro : B2Gold offre une bibliothèque et une salle informatique équipées par L’USAID

La Société minière B2Gold Mali, en partenariat avec l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), a offert un bâtiment équipé qui servira de bibliothèque et de salle informatique aux orphelins du Complexe pour enfants de l’ONG A Child for all (ACFA) de Zorokoro dans la Commune rurale de Safo..

Par Yaya DIAKITE


Publié jeudi 30 mai 2024 à 18:52

#Mali : Université privée Boubacar Saye : Le nouvel établissement de formation supérieur a ouvert ses portes

Située sur le long de la route de 30 mètres de Faladiè Séma en Commune VI du District de Bamako, l’Université privée Boubacar Saye (UPBS) répond parfaitement aux normes requises pour un enseignement de qualité des étudiants en quête de savoir et d’insertion professionnelle..

Par Yaya DIAKITE


Publié lundi 27 mai 2024 à 09:06

#Mali : Journée internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : L’entraide au cœur du débat

«Faire vivre notre humanité». C’est sous ce thème qui appelle à la fraternité, à la bonté, à la bienveillance et à la tolérance que la Croix-Rouge malienne a célébré, samedi dernier à son siège à Djelibougou, la Journée internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge que consacre le 8 mai..

Par Yaya DIAKITE


Publié dimanche 12 mai 2024 à 16:54

#Mali : Santé et sécurité au travail : Une préoccupation au cœur du congrès de la Somasst

Le 1er congrès international de la Société malienne de santé et sécurité au travail (Somasst) se tient dans notre pays sous le thème : «La promotion de la santé et sécurité au travail, quels rôles pour les entreprises et les assurances ?»..

Par Yaya DIAKITE


Publié vendredi 19 avril 2024 à 08:54

#Mali : Concours sur l’hémophilie : L’Essor se taille la part du lion

Nos deux collègues Mohamed D. Diawara et Aminata Djibo ont respectivement occupé les deux premières marches du podium dans la catégorie presse écrite. Ils ont reçu, pour le premier, une moto Djakarta et une enveloppe de 250.000 Fcfa pour la deuxième.

Par Yaya DIAKITE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:42

#Mali : Agence malienne d’assurance qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique : Des progrès réels

L’Agence malienne d’assurance qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Amaq-sup) a tenu, hier, sa troisième session budgétaire de son conseil d’administration dans ses locaux sur la colline de Badalabougou..

Par Yaya DIAKITE


Publié vendredi 22 mars 2024 à 07:44

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner