#Mali : Transport aérien : Kayes, une destination privilégiée par les compagnies

Depuis 2019, l’Aéroport international de Kayes Dag-Dag accueille des vols internationaux. Mais, les compagnies peinent à satisfaire la clientèle à cause du coût élevé des billets et du non-respect des jours et horaires de vol

Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:02
#Mali : Transport aérien : Kayes, une destination privilégiée par les compagnies

Arrivée du vol inaugural d'Afrikayes Air Mali1

 

Le secteur des transports (terrestre, fluvial et aérien) est très promoteur dans la Région de Kayes, une zone de migration par excellence. Il favorise les échanges commerciaux, le tourisme, la culture et le brassage des peuples, tout en contribuant au développement. C’est pourquoi, des initiatives se multiplient, depuis plusieurs années pour redynamiser le trafic aérien dans cette partie ouest du Mali où le transport des personnes et leurs biens devient de plus en plus un cauchemar à cause des attaques terroristes et des agressions à mains armées, notamment sur les axes routiers (Kayes-Yélimané, Kayes-Diéma-Bamako, Kéniéba-Kita-Bamako).

Il convient de mentionner que les compagnies privées avaient presque interrompu leurs vols commerciaux vers Kayes pour des raisons d’ordre technique et économique, laissant les populations à la merci des compagnies routières qui, pour la plupart, peinent à satisfaire la clientèle. Certains cars effectuent le voyage Bamako-Diéma-Kayes en 18 heures de temps à cause du mauvais état des routes et de l’attente due aux conditions de la mobilisation de l’escorte devant assurer la sécurité des personnes et des biens durant le trajet.

Ayant pris conscience de l’ampleur du phénomène et soucieux du développement des échanges commerciaux, touristiques et de la promotion de l’intégration sous-régionale, AfriKayes Air Mali, Touly’s Group de Mme Batouly Fatoumata Niane et Kangala Air Express du Burkina Faso ont noué un partenariat pour desservir la Région de Kayes et d’autres localités. C’est la 2è compagnie aérienne, après Afrikayes Air Mali et Air Burkina (26 novembre 2019), qui va intervenir dans cette région, dont le patrimoine aéroportuaire compte l’Aéroport international de Kayes Dag-Dag qui a été construit dans le cadre de la Can 2002 (Coupe d’Afrique des nations de football) qu’a abritée le Mali.

Le premier 1er vol commercial de cette compagnie a atterri le 14 mai dernier à l’Aéroport international de Kayes Dag-Dag vers 18 heures. La presse régionale n’a pas eu accès à la piste d’atterrissage à cause d’un problème de coordination entre les organisateurs du vol et les Forces de sécurité.

Selon le directeur de cabinet du gouverneur de la Région de Kayes, les tarifs (75.000 Fcfa pour l’aller simple et 140.000 Fcfa pour l’aller-retour) prend en compte le niveau des bourses de toutes les couches sociales. Assurer la liaison Bamako-Kayes deux fois par semaine (mardi et vendredi) prouve que la ville de Kayes est un lieu de prédilection pour les compagnies aériennes. Longévité et bon vent à vous dans une intégration réussie», a dit Amadou Dicko.

Souleymane Sidibé, représentant d’Afrikayes Air Mali, s’est réjoui de l’accompagnement de l’État qui leur a facilité la tâche. Après Kayes, «nous allons desservir, de façon progressive, Gao, puis Bamako-Sévaré, Tombouctou. C’est possible pourvu qu’on se donne la main et que l’on s’entraide», a-t-il annoncé. Souleymane Sidibé demande que cet aéroport soit baptisé Aéroport international général Moussa Traoré, en guise d’hommage à l’ancien président du Mali (1968-1991), originaire du village de Sébétou située au sud, à environ à 15 kilomètres de la ville de Kayes.

Pour Cosette Traoré, directrice commerciale de Kangala Air Express, cette cérémonie est un moment historique pour sa compagnie et ses partenaires qui se proposent d’offrir des services de qualité et des commodités aux passagers. Mme Touré Binta Niane, sœur de Fatoumata Batouly Niane (marraine de la cérémonie), a assuré que ce partenariat est fait pour les Kayesiens. «Batouly Niane est engagée dans toute œuvre qui contribue au bonheur des populations de sa région. Elle confie cet avion à Kayes», a souligné la représentante de la marraine.

«Cette nouvelle compagnie permettra de faciliter le transport des personnes et leurs biens. L’inauguration de son 1er vol commercial est un grand événement pour nous. Actuellement, on met 12 heures pour rallier Bamako par route à partir de Kayes. Un trajet qui se fait en 45 minutes ou en 1 heure de temps par vol. Nous souhaiterions déjeuner à Paris (France) et dîner à Khouloum», a indiqué le maire de la Commune rurale de Khouloum, qui abrite le site de l’aéroport kayesien. Une manière pour lui de demander à la nouvelle compagnie de redoubler d’efforts pour relier Kayes à d’autres pays afin de soulager les populations.

à noter que la reprise du trafic aérien est le fruit de la lutte menée en août 2019 par des mouvements et associations de la société civile qui avaient bloqué la circulation sur certaines routes principales à Kayes et à Kati (Région de Koulikoro). Quelques mois, plus tard, on assistera à l’inauguration du 1er vol commercial d’une compagnie, qui était en gestation depuis 4 ans. Mais, le trafic n’était pas régulier à cause du non-respect des jours et horaires de vol.

Or, la route de Kayes n’est pas bonne à cause des risques d’attaques, relève l’artiste Babani Koné qui figurait parmi les invités de Touly’s Group.

Après la relance du trafic aérien, les autorités aéroportuaires et leurs partenaires devraient œuvrer davantage pour faciliter l’acheminement des bagages et offrir plus de commodités aux voyageurs. Il y a deux semaines, des passagers d’un vol commercial étaient obligés de monter sur le box réservé aux bagages pour récupérer leurs valises, sacs et autres objets. L’un de ces passagers a même retrouvé son sac qui était posé à même le sol, après plus d’une trentaine de minutes de recherche.

Bandé Moussa SISSOKO / AMAP - Kayes

Lire aussi : Kayes : Dans des conditions satisfaisantes

C’est parti, depuis hier, pour le Bac à Kayes aussi. Le gouverneur de la Région de Kayes, le général de brigade Moussa Soumaré, a fait le tour des centres d’examen Baïdy Kane, de l’Institut de formation des maîtres (IFM) et de celui du Complexe scolaire Aminata Keïta pour s’assurer d.

Lire aussi : #Mali : Tournoi de montée en D1 : Kayes sonne la mobilisation autour du Sigui

L’Association sportive du Sigui de Kayes a enlevé une épine du pied des Kayésiens, en décrochant le titre de champion régional face à l’AS Diaria de Toukoto, battue 3-1 en finale, disputée le 23 mai au stade Bassi Coulibaly de la cité des Rails..

Lire aussi : #Mali : Kayes : Le plan de gestion des inondations validé

Cette année, la météo prévoit d’abondantes précipitations à travers le Mali. Ces prévisions, bien qu’elles laissent présager une bonne campagne agricole, suscitent des inquiétudes, car les populations craignent des risques d’inondations dans la Région de Kayes. Une zone qui est aussi.

Lire aussi : #Mali : Comment développer le sport à Kayes : «WATI SERA» lance le débat

L’Association Wati Sera (AWASE) a frappé un grand coup, avec l’organisation, les 27 et 28 avril 2024, d’un forum régional sur le développement du sport dans la Région de Kayes..

Lire aussi : #Mali : Félou : Dur labeur pour un revenu modeste

Les femmes concasseuses de pierre contribuent beaucoup à l’approvisionnement des chantiers de construction en divers matériaux. Le hic, c’est qu’elles tirent peu de ressources de leurs activités.

Lire aussi : #Mali : Kayes : Solidarité agissante à l’égard de la population

Le mois de ramadan s’est bien déroulé dans la Cité des rails avec la multiplication des actions de solidarité comme en a attesté le lancement de l’Opération Soungalo Solidarité par le gouverneur de la Région de Kayes, le colonel-major Moussa Soumaré..

Les articles de l'auteur

Kayes : Dans des conditions satisfaisantes

C’est parti, depuis hier, pour le Bac à Kayes aussi. Le gouverneur de la Région de Kayes, le général de brigade Moussa Soumaré, a fait le tour des centres d’examen Baïdy Kane, de l’Institut de formation des maîtres (IFM) et de celui du Complexe scolaire Aminata Keïta pour s’assurer du bon déroulement de l’examen..

Par Bandé Moussa SISSOKO / AMAP - Kayes


Publié lundi 24 juin 2024 à 18:05

#Mali : Tournoi de montée en D1 : Kayes sonne la mobilisation autour du Sigui

L’Association sportive du Sigui de Kayes a enlevé une épine du pied des Kayésiens, en décrochant le titre de champion régional face à l’AS Diaria de Toukoto, battue 3-1 en finale, disputée le 23 mai au stade Bassi Coulibaly de la cité des Rails..

Par Bandé Moussa SISSOKO / AMAP - Kayes


Publié lundi 27 mai 2024 à 17:24

#Mali : Kayes : Le plan de gestion des inondations validé

Cette année, la météo prévoit d’abondantes précipitations à travers le Mali. Ces prévisions, bien qu’elles laissent présager une bonne campagne agricole, suscitent des inquiétudes, car les populations craignent des risques d’inondations dans la Région de Kayes. Une zone qui est aussi arrosée par plusieurs cours d’eau et des fleuves, dont le Bafing et le Bakoye qui confluent à Bafoulabé pour former le fleuve Sénégal et la Falémé..

Par Bandé Moussa SISSOKO / AMAP - Kayes


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:35

#Mali : Comment développer le sport à Kayes : «WATI SERA» lance le débat

L’Association Wati Sera (AWASE) a frappé un grand coup, avec l’organisation, les 27 et 28 avril 2024, d’un forum régional sur le développement du sport dans la Région de Kayes..

Par Bandé Moussa SISSOKO / AMAP - Kayes


Publié vendredi 03 mai 2024 à 09:00

#Mali : Félou : Dur labeur pour un revenu modeste

Les femmes concasseuses de pierre contribuent beaucoup à l’approvisionnement des chantiers de construction en divers matériaux. Le hic, c’est qu’elles tirent peu de ressources de leurs activités.

Par Bandé Moussa SISSOKO / AMAP - Kayes


Publié vendredi 12 avril 2024 à 09:49

#Mali : Kayes : Solidarité agissante à l’égard de la population

Le mois de ramadan s’est bien déroulé dans la Cité des rails avec la multiplication des actions de solidarité comme en a attesté le lancement de l’Opération Soungalo Solidarité par le gouverneur de la Région de Kayes, le colonel-major Moussa Soumaré..

Par Bandé Moussa SISSOKO / AMAP - Kayes


Publié jeudi 11 avril 2024 à 07:51

#Mali : Kayes : Un dialogue religieux pour la promotion du vivre ensemble

«Il faut que les religieux s’entendent. Il en va de la survie du pays. La Transition considère la population comme le centre de gravité du pays. Et cette population a confiance aux religieux»..

Par Bandé Moussa SISSOKO / AMAP - Kayes


Publié mercredi 21 février 2024 à 08:12

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner