#Mali : Niafunké : Des vivres et abris pour les déplacés internes

Le dimanche 26 mai, le gouverneur de la Région de Tombouctou, le commissaire divisionnaire Bakoum Kanté, accompagné d’une forte délégation, a rendu visite aux déplacés internes venus de plus de 20 villages du Gourma et du Haoussa des Cercles de Niafunké et de Youwarou. Sous la menace d’hommes armés, ils ont été contraints d’abandonner leurs villages pour s’installer à Niafunké ville.

Publié mardi 28 mai 2024 à 18:49
#Mali : Niafunké : Des vivres et abris pour les déplacés internes


À la date du samedi 25 mai, ils étaient 612 ménages recensés, environ plus de 2.000 personnes dont des femmes et des enfants. Cette visite rendue à eux a été fortement appréciée par les populations en témoigne l’accueil chaleureux réservé par elles á toute la délégation malgré la forte chaleur (plus de 45°) aux environs de 14 h.

Après une visite de courtoisie rendue aux légitimités traditionnelles, le chef de l’exécutif régional et sa délégation se sont directement rendus sur les sites des déplacés notamment le jardin d’enfants de Niafunké et le groupe scolaire Hamadoun Sankaré qui abrite 3 écoles publiques de Niafunké ville où ces déplacés internes occupent classes et espaces.

Visiblement choqué par cette situation et les conditions dans lesquelles vivent ces compatriotes, le gouverneur de la Région de Tombouctou a instruit les services techniques concernés de trouver rapidement un site approprié pouvant les abriter et réunissant les conditions sanitaires nécessaires.

Le commissaire divisionnaire Bakoum Kanté a procédé à la remise symbolique de vivres et de non-vivres aux déplacés. Il s’agit de 10 tonnes de riz, 10 tonnes de mil, des sceaux, des nattes, des couvertures, des savons et autres produits sanitaires. Ce don a été possible grâce à l’appui des partenaires tels que le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et Catholic Relief Services (CRS).

Plus de 58 tentes servant d’abris ont été installées sur le nouveau site des déplacés qui a été choisi séance tenante á l’Est de Niafunké ville. Cela, afin de libérer les écoles et permettre aux enfants de poursuivre l’année scolaire. Tout en remerciant le gouverneur et sa délégation pour la considération et les appuis, les déplacés souhaitent que les autorités mettent tout en œuvre pour leur permettre de renter chez eux. Selon eux, «personne n’est mieux que chez soi et aucun appui ne pourra combler ce qu’ils produisent pour eux chez eux».

Sekou A MAïGA / AMAP - Niafunke

Lire aussi : Niafunké : Dans la sérénité après les angoisses de la veille

Le Cercle de Niafunké ne dispose que du seul lycée Bocar Cissé qui présente cette année 155 candidats, y compris 65 candidats libres (CL). Le nombre de garçons (81) prédomine celui des filles (74)..

Lire aussi : #Mali : Fête de tabaski à Niafunké : Des habits neufs pour 30 enfants déplacés

Depuis plusieurs années, des écoles sont fermées dans le Gourma (Sud) de Niafunké. Cette situation a obligé beaucoup de parents à envoyer leurs enfants á Niafunké ville chez des parents ou autres connaissances pour étudier..

Les articles de l'auteur

Niafunké : Dans la sérénité après les angoisses de la veille

Le Cercle de Niafunké ne dispose que du seul lycée Bocar Cissé qui présente cette année 155 candidats, y compris 65 candidats libres (CL). Le nombre de garçons (81) prédomine celui des filles (74)..

Par Sekou A MAïGA / AMAP - Niafunke


Publié lundi 24 juin 2024 à 17:57

#Mali : Fête de tabaski à Niafunké : Des habits neufs pour 30 enfants déplacés

Depuis plusieurs années, des écoles sont fermées dans le Gourma (Sud) de Niafunké. Cette situation a obligé beaucoup de parents à envoyer leurs enfants á Niafunké ville chez des parents ou autres connaissances pour étudier..

Par Sekou A MAïGA / AMAP - Niafunke


Publié lundi 10 juin 2024 à 18:08

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner