« Wassulu sur les pas de l’Almamy Samori Touré » : L’AUTEUR NOUS CONDUIT SUR LES TRACES DU GRAND RÉSISTANT

0
59

C’est un roman historique écrit par Dr Issiaka Kaba-Diakité, enseignant à l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan et spécialiste des sciences du langage et de la communication à l’Institut supérieur de technologies appliquées (TECHNOLAB-ISTA).
La cérémonie de présentation et de dédicace de l’ouvrage s’est déroulée, mercredi dans les locaux de TECHNOLAB- ISTA.
L’ouvrage de 185 pages fait une narration fluide avec un style limpide, lyrique et des dialogues vivants. L’auteur alterne proses, proverbes et vers chantés. Le livre est aussi une œuvre cousue de détails inédits révélant des faits historiques avérés et des récits épiques voire mythiques encore vivaces dans la tradition africaine. Dans le livre, l’écrivain nous conduit sur les pas de l’empereur l’Almamy Samori Touré à travers les regards croisés de ses deux fidèles compagnons, tous aussi célèbres que lui. Il s’agit de son frère Kèmè Brèma et son ami d’enfance Morifindjan Diabaté. Le roman présente également l’Almamy Samori Touré sous de multiples angles : kélètigui, (chef de guerre), diplomate, père de famille et homme d’Etat. Il nous enseigne enfin un pan de notre passé tumultueux. Personnage historique aux multiples facettes, héros à la fois admiré et chanté par les uns criant et voué aux gémonies par d’autres, l’Almamy Samori Touré demeure un personnage au cheminement impressionnant. Grand résistant contre la pénétration du colonisateur, l’Almamy Samori Touré meurt en 1900 en déportation à Guélébougou au Gabon. « C’est au cours de mes travaux aux Etats-Unis que je me suis intéressé aux personnages des empereurs : Soundiata Kéïta et Almamy Samori Touré dont les règnes sont enseignés dans les écoles américaines », a expliqué l’auteur du livre. Il a aussi ajouté que tous les grands personnages du monde ont, à un moment donné de leur vivant ou mort, eu 3 faces : héros, tyran et résistant. Le roman « Wassulu, sur les pas de l’Almamy Samori Touré » permet de mettre toutes ces faces en exergue.
« Nous Africains ne maitrisons pas notre histoire. Nous ne fouillons pas. On nous restitue ce qu’on veut. Et nous nous contentons des informations fournies par les Occidentaux sans faire des recherches. Il faut donc davantage fouiller, chercher pour découvrir et approfondir beaucoup de choses dans l’histoire de l’Afrique », souhaite l’écrivain. Le directeur général de TECHNOLAB-ISTA, Daouda Diakité, a précisé que la dédicace du roman s’inscrit dans le cadre des relations qu’entretiennent l’Institut supérieur de technologies appliquées avec plusieurs institutions universitaires et personnes ressources.
C’est pourquoi chaque année, son institut invite un auteur africain pour qu’il partage ses connaissances avec les enseignants et étudiants. Le roman de Issiaka Diakité-Kaba permet à nos étudiants de connaitre l’histoire de leur pays. Né à Dimbokro (Côte d’Ivoire), l’auteur du livre vit et enseigne aux Etats-Unis et dans son pays d’origine.
Le romancier est auteur de plusieurs œuvres littéraires : « Sisyphe l’Africain » roman (2008) et une pièce de théâtre bilingue sur Soundiata.

Sidi Y. WAGUE

Laisser une réponse

P