Rencontres photographiques de Bamako : Plusieurs innovations

0
126

Une vue des conférenciers

Les organisateurs des Rencontres photographiques de Bamako ou Biennale africaine de la photographie ont animé hier une conférence de presse pour expliquer les plans et scénographies des différentes expositions ainsi que la liste des artistes et groupements d’associations retenus pour cette 12è édition prévue du 30 novembre 2019 au 31 janvier 2020 dans la capitale malienne.

La conférence était animée par Lassana Igo Diarra et Bonaventure Soh Bejeng Ndikung, respectivement délégué général et commissaire des Rencontres de Bamako. Il y avait également Yaya Sinayoko, représentant du ministre de la Culture et le scénographe Cheik Diallo.

Les conférenciers ont expliqué que l’une des grandes innovations de cette édition est qu’elle sera purement africaine. L’exposition panafricaine qui sera au cœur de l’événement, est le résultat d’une sélection de photographes et vidéastes africains.

Elle s’inscrit dans le cadre de la thématique générale «courants de conscience» et regroupe des artistes africains du continent et de ses diasporas.

Plus de 80 dossiers sont retenus pour présenter la biennale de 2019-2020 y compris les travaux des collectifs, des projets spéciaux ainsi que des travaux spécifiques, a expliqué le commissaire général, Bonaventure Soh Bejeng Ndikung,.

En plus de l’exposition panafricaine, plusieurs autres expositions seront présentées dans des sites comme le Musée national du Mali, le Palais de la culture, la Maison africaine de la photographie, la Galerie Médina, le Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté, le Mémorial Modibo Keïta et l’Institut français de Bamako.

Cette année, les rencontres proposeront un programme public riche, comprenant des conférences d’artistes, des performances et des événements discursifs. Plusieurs expositions thématiques seront aussi présentées et un programme scolaire avec les établissements.

Pour Lassane Igo Diarra, une autre particularité de cette édition est la participation massive des photographes maliens. Ils sont 7 artistes photographes retenus en plus de l’association des femmes photographes. Tous les grands travaux seront réalisés par des Maliens et d’autres Africains, à savoir le tirage et la conception de la scénographie dont la maquette a été présentée aux hommes de médias. Il est prévu un programme «off» avec les photographes locaux et plusieurs activités permettant d’impliquer le public dans la dynamique de cette 12è édition.

L’événement est organisé par le ministère de la Culture avec le soutien de l’Institut français.
Les Rencontres photographiques de Bamako restent la principale manifestation consacrée à la photographie contemporaine et aux nouvelles images en Afrique.

Créée en 1994 pour la promotion de la photographie africaine, cette édition sera l’occasion de célébrer les 25 ans de son existence. Rendez-vous est pris pour le 30 novembre prochain pour la Semaine professionnelle.

Amadou SOW

Laisser une réponse

P