Recherche scientifique : UTILES ECHANGES ENTRE ACTEURS DE LA RECHERCHE

0
39

La direction générale de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (DGESRS), avec l’appui technique et financier de la Coopération française, a initié une série d’ateliers en 2017. A la suite de ces ateliers, quatre instituts de recherche ont élaboré leurs plans stratégiques.
Il s’agit de l’Institut des sciences humaines (ISH), du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST), de l’Institut des hautes études et de recherches islamiques Ahmed Baba de Tombouctou (IHERI-ABT) et l’Académie malienne des langues (AMALAN). L’Institut des sciences humaines et les trois autres institutions de recherche au niveau de l’enseignement supérieur ont présenté, mercredi dernier, dans un hôtel de la place leurs plans stratégiques de développement au cours d’un atelier de partage.
L’ouverture des travaux était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Drissa Diallo, en présence du directeur général de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Abdoulaye Salim Cissé, et son collègue de l’ISH, Dr Baba Coulibaly.
Le séminaire vise à présenter les plans stratégiques élaborés par les instituts de recherche à un public ciblé. Au cours de la rencontre, chaque institution de recherche a partagé ses orientations stratégiques, favorisé un dialogue avec des acteurs de l’enseignement supérieur, de la recherche publique et privée, du secteur productif, de la coopération bilatérale et des organisations internationales. Le Pr Drissa Diallo a déclaré que lors de la récente célébration des 75 ans de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) à Bamako, le Premier ministre, Boubou Cissé, avait rappelé toute l’importance de la recherche scientifique pour le développement de notre pays.
Mieux encore, dans le contexte actuel, notre pays a besoin d’une recherche de qualité pour répondre aux défis de notre temps a indiqué le secrétaire général. Pour lui, les nombreux défis de la recherche sont la santé, l’environnement, la population, la gouvernance et la participation au dialogue scientifique entre pairs.
Le Pr Drissa Diallo a aussi soutenu que la recherche a bien sa place dans les universités et grandes écoles. Elle repose sur des entités spécialement dédiées à l’activité de production de connaissances, de diffusion et de valorisation des résultats de la recherche. Il apparait indispensable, aujourd’hui, pour les instituts de recherches, de formuler leur visions et valeurs. Ils doivent aussi définir des objectifs clairs et élaborer des axes stratégiques structurants qui guideront leurs activités dans les prochaines années, a expliqué le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
Au-delà du partage des orientations stratégiques de chaque institut de recherche, a estimé le Pr Diallo, l’atelier est aussi l’occasion de favoriser un échange avec des acteurs de l’enseignement supérieur, de la recherche publique et privée, du secteur productif, de la coopération bilatérale et organisations internationales.

Sidi Y. WAGUE

Laisser une réponse

P