• Mali
  • mardi 21 mai 2019
  • Dernière mise à jour: 07:15
  • 39°C Bamako, Mali

Plan de sécurisation intégré : 49 VÉHICULES POUR LES RÉGIONS DE SÉGOU ET DE MOPTI

0
1788

Il s’agit de «Tout-Terrain » acquis pour environ 1 milliard de Fcfa entièrement financés par le budget national

« Il est inadmissible qu’un administrateur de ce pays n’ait aucun moyen de déplacement », a souligné le chef de l’Etat

A l’issue de la dernière évaluation du Plan de sécurisation intégré des régions du Centre, le président Ibrahim Boubacar Kéïta avait instruit le gouvernement de prendre les mesures urgentes appropriées en vue de renforcer la présence, la fonctionnalité et la mobilité des administrations d’Etat dans les régions de Ségou et Mopti. C’est dans ce cadre que 49 véhicules «Tout-Terrain» ont été acquis pour environ 1 milliard de Fcfa, financés à 100% par le budget national pour doter plusieurs cercles de ces deux régions.
Hier, dans l’après-midi, le chef de l’Etat a présidé, à Koulouba, la cérémonie de remise de ces véhicules, en présence du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, et de certains membres du gouvernement. étaient également présents, les gouverneurs des régions, des préfets et sous-préfets des localités concernées.
Dans son intervention, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf, a assuré que ces véhicules vont compléter à 100% les besoins de l’administration d’Etat dans les deux régions concernées. « Ces moyens que vous mettez aujourd’hui à la disposition des représentants de l’Etat leur permettront d’accomplir correctement leur mission d’assistance et d’encadrement aux populations de ces régions confrontées à une insécurité de plus en plus grandissante qui paralyse toutes les activités socio-économiques, de développement socio-économique « , a-t-il dit.
Par ailleurs, le ministre Mohamed Ag Erlaf a souligné que ces voitures sont non seulement des véhicules de fonction pour assurer la coordination et le contrôle des activités des services déconcentrés de l’Etat, mais aussi, s’il le faut, des ambulances ou des camions de ravitaillement.
Enfin, le ministre a assuré que les bénéficiaires de cet appui très spécial de l’Etat en feront bon usage au service des populations pour qu’enfin la région de Mopti et celle de Ségou connaissent une paix qui permettra la reprise de toutes les activités de développement, notamment en matière de services sociaux de base (santé et éducation surtout).
Après avoir fait un tour au volant d’un des véhicules, le président de la République a procédé à la remise symbolique des clés au ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Le gouverneur de Ségou, Biramou Sissoko, dont la région vient de bénéficier de 22 de ces engins, a exprimé toute sa satisfaction.
Pour lui, la mise à disposition des moyens de locomotion au niveau de l’administration est un plus pour la sécurisation des populations, estimant qu’au-delà du service administratif ordinaire, ces véhicules serviront également à l’ensemble des services sociaux qui surviendront au niveau des localités. A la fin de la cérémonie, le chef de l’Etat, visiblement heureux, a déclaré que si l’on met en place l’administration de proximité, elle n’a aucun sens si cela est simplement pour le décorum, si l’administrateur en question n’a aucun moyen de mobilité, ne peut pas joindre ses administrés, ne peut pas bouger pour aller faire l’état des lieux là où il a été commis.
C’est pour cela que le président Keïta pense, qu’en toute logique, il fallait doter les administrateurs, assez rapidement, de moyens permettant de le faire.
« Et de voir ici aujourd’hui ces 49 véhicules réunis est un bon signe ; un signe des temps dont je souhaite qu’il s’accomplisse partout ailleurs. Il n’est pas normal, il n’est pas admissible qu’aucun administrateur de ce pays n’ait aucun moyen de déplacement. Si c’est le cas, il y a un leurre quelque part. Je ne suis pas dans le leurre, je suis dans la réalité, la gestion du quotidien des Maliens avec tout ce que cela comporte comme effectivité à réaliser par l’Etat malien. Ce qui a été fait ici, j’en suis heureux », s’est réjoui le chef de l’Etat.

Mansa SIDIBé

]]>

Partager cet article ! :

Laisser une réponse