Nos expatriés : Salif Coulibaly quitte le Raja Casablanca

0
40

Le Raja Casablanca a résilié à l’amiable le contrat le liant au défenseur malien, Salif Coulibaly, vivement critiqué après les rencontres de préparation et surtout, l’élimination du club en Coupe du Trône, face à la Renaissance de Zemamra. En effet, la vague de critiques à l’encontre du défenseur international malien n’est pas restée sans conséquence, puisque le club a annoncé officiellement, mardi, la résiliation à l’amiable du contrat du joueur.
Proposé au bureau dirigeant du Raja par le coach français Patrice Carteron, qui avait déjà encadré le joueur, lors de ses passages au Tout Puissant Mazembé et à Al Ahly d’Egypte, Salif Coulibaly a déçu d’emblée. Limité techniquement, trop faible en anticipation et en un contre un, souffrant de plusieurs lacunes à l’exercice du placement et de la ligne du hors-jeu, le Malien n’a pas été à la hauteur des attentes de la direction technique et surtout du public, qui n’a pas hésité à multiplier les expressions sarcastiques à son encontre sur les réseaux sociaux, à l’instar de ce qui se faisait pour l’international centrafricain Hilaire Momi.
Toutefois, c’est l’élimination face à la Renaissance de Zemamra en Coupe du Trône qui a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Le Raja a encaissé trois buts lors de ce match, issus d’énormes erreurs défensives en termes de placement et de marquage. L’entente de Salif Coulibaly avec le capitaine Badr Banoune semblait aussi très limitée. Le bureau du Raja a donc réagi, après trois matchs seulement de Salif Coulibaly avec l’équipe A, et a fini par trouver un accord avec le joueur et son agent, qui réclamaient au début l’intégralité de la somme prévue dans le cadre du contrat (plusieurs dizaines de millions de Fcfa), mais qui ont fini par revoir à la baisse leurs prétentions. Après le départ de Salif Coulibaly, ils ne sont plus que 8 joueurs maliens dans les championnats marocains de première et deuxième divisions. Ces joueurs ont pour nom : Abdoulaye Traoré «Abédi», Aboubacar Ibrahim Tounkara et Youssouf Traoré qui jouent, respectivement à l’AS Salé, Mahamane Touré, sociétaire de Sabab Mohamadia (D2), Mahamadou N’Diaye, qui joue au FUS de Rabat, Abdoulaye Diarra «Luca Toni», sociétaire lui de Rapid club et N’Tji Amadou Samaké, qui évolue à l’Olympique Safi.
Seïbou S. KAMISSOKO

Laisser une réponse

P