Lutte contre le terrorisme : LES EXPERTS MILITAIRES DU RÉSEAU TÉNÉRÉ PEAUFINENT LEUR STRATÉGIE

0
312

Revoir les procédures et surtout tirer les leçons des erreurs


La 10è session des experts militaires de la transmission du Réseau Ténéré des pays membres du Comité d’état-major opérationnel conjoint (Cemoc) s’est ouverte, hier, à l’hôtel Olympe de Bamako. L’ouverture des travaux était présidée par le directeur des transmissions et des télécommunications des armées, le général Moussa Moriba Traoré, représentant le chef d’état-major général des Armées.
La rencontre a enregistré la présence des délégations algérienne, mauritanienne et nigérienne, conduites respectivement par le général Hani Messaoud, le lieutenant-colonel Abdellahi Beiba et le lieutenant-colonel Abass Hamidou.
Pendant trois jours, les experts issus de quatre pays membres du Cemoc (Mali, Algérie, Mauritanie et Niger) vont plancher sur les différents documents d’exploitation du Réseau Ténéré pour les rendre plus performants dans la lutte contre le terrorisme.
Dans son discours, le directeur des transmissions et des télécommunications des armées a indiqué que la cellule transmissions, une des quatre initialement prévues pour le fonctionnement du Cemoc, a fait des progrès remarquables dans la réalisation de sa mission à savoir : planifier et mettre en œuvre des liaisons sécurisées pour assurer l’écoulement rapide des échanges d’informations et de renseignements en ce qui concerne notamment les mouvements transfrontaliers des groupes armés terroristes.
Le général Moussa Moriba Traoré a ensuite remercié les experts des transmissions du Réseau Ténéré pour ce travail remarquable. Selon lui, notre ennemi commun se réarticule, s’adapte sans cesse et ne manque pas de génie pour contourner nos actions à son encontre. « Nous devons donc nous mettre constamment à jour, revoir nos procédures et surtout tirer les leçons de nos différentes erreurs », a indiqué le général Moussa M. Traoré qui a invité les experts à analyser sans complaisance les différents documents du Réseau Ténéré pour le rendre plus performant au service de nos différentes armées.
Pour rappel, le Cemoc a été mis en place lors de la réunion des chefs d’état-major des Armées algérienne, malienne, mauritanienne et nigérienne, tenue à Tamanrasset les 12 et 13 août 2009.
Il manifeste la volonté des armées de ces pays à travailler ensemble dans des opérations multilatérales en conjuguant leurs expériences, aptitudes et capacités respectives pour lutter contre le phénomène du terrorisme et ses connexions.
Bembablin DOUMBIA

Laisser une réponse

P