Le saviez-vous ?, La Tour de l’Afrique, le totem de l’Unité Africaine

0
61

Inaugurée en 2000 par le président de la République de l’époque Alpha Oumar Konaré, la Tour de l’Afrique, à en juger par les appellations pittoresques dont elle est affublée, est incontestablement l’une des grandes attractions de la rive droite de Bamako.

Majestueusement bâti au bout du boulevard de l’Union africaine, le monument sert d’épicentre au grand rond-point giratoire de Faladiè en Commune VI du district de Bamako. Conçu en forme de baobab à la base, il est orné au centre par des idéogrammes N’ko stylisés signifiant concertation, union et entraide. L’ouvrage de 46 mètres de haut est surmonté d’une jarre en passoire inspirée du symbole préféré du roi Guezo d’Abomey suggérant que si chaque fils du pays bouchait d’un de ses doits un trou de l’ustensile, celui-ci pourrait bien contenir de l’eau.

Le monument appelle ainsi à l’Unité africaine. Son approche conceptuelle est l’interprétation de l’avènement de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA), l’ancêtre de l’Union africaine (UA). D’où l’ouvrage en forme de flambeau pour signifier la victoire, avec des éléments comme le baobab (arbre à palabre sous lequel les grandes décisions et les résolutions de la cité sont prises) ; un réservoir d’idéogrammes N’ko ; deux colliers pour signifier la fête ; des bras joints pour l’unicité d’objectif ; la jarre percée, celle du roi Guezo ; le panneau à l’effigie de l’Afrique pour signifier l’émergence d’une Afrique forte et unie. Les quatre vestibules sont les premiers espaces d’accueil d’une concession sahélienne. Ils sont orientés vers les quatre points cardinaux pour signifier que les responsables africains sont venus de partout. Le hall pour signifier le grand hall du siège de l’Union africaine.

En guise de clôture, la Tour est ceinte de quatre portes stylisées aux quatre points cardinaux avec à l’intervalle des mâts destinés à accueillir les drapeaux des pays africains lors des rencontres de l’Union africaine au Mali.
Placée sous l’autorité du ministère en charge de la Culture, la Tour de l’Afrique a vocation à faire en sorte que les acquis en faveur de l’intégration africaine et le débat sur l’unité africaine soient pérennes et maintenus à tous les niveaux. Quant à sa vision, c’est d’être le levier de l’intégration culturelle des peuples d’Afrique.

La Tour de l’Afrique a pour missions de magnifier l’unité africaine et contribuer à sa réalisation conformément aux dispositions énoncées à cet égard par la Constitution du Mali ; de réactualiser et diffuser le panafricanisme comme idée et action ; et de recenser les associations, organisations et autres groupements en Afrique et dans le monde qui militent pour l’intégration et l’unité africaine.

Madiba Keïta
L’ESSOR

Laisser une réponse

P