Japon : Regard d’un Sahélien sur l’Archipel

0
75

                                           Une vue de la ville de Yokohama où s’est tenue la TICAD
L’Empire du Soleil levant séduit pas son niveau de développement, son potentiel économique, l’intelligence artificielle,
la discipline légendaire de son peuple

Le Japon ou l’Empire du Soleil levant n’est pas la porte d’à côté. Même à vol d’oiseau, il faut un peu plus de 20 heures (Bamako-Addis-Abeba 6H30, Addis-Bangkok 9H 30, et Bangkok-Tokyo 6H20), entrecoupées par quelques heures d’escale, pour rallier Narita, l’aéroport international de Tokyo. Vous arrivez dans ce pays d’Asie, situé sur la ceinture de feu du Pacifique avec un décalage horaire de 9 heures d’avance sur l’heure moyenne du Greenwich (GMT) ou temps universel. Premier facteur de perturbation du sommeil, or celui-ci détient un rôle vraiment essentiel sur le cerveau et les facultés mémorielles.
Mais, l’Archipel volcanique (puisque le pays compte plus d’une centaine de volcans qui peuvent entrer brusquement en éruption) séduit pas son niveau de développement, son potentiel économique, la discipline légendaire de son peuple. Une autre fascination du Japon reste l’expertise en termes de compétences dans toutes les disciplines de pointe et l’intelligence artificielle qui est définie dans la littérature comme l’ensemble des théories et des techniques mises en application en vue de réaliser des machines capables de stimuler l’intelligence.
Mais tout cela avait du mal à dissiper les appréhensions diffuses de votre serviteur, qui s’y rendait pour la première fois et qui s’était fait une idée des volcans japonais. Le simple fait de penser à ces magmas qui tracent leurs sillons dans le manteau terrestre, est émotionnellement vécu plus intensément par un Sahélien qui débarque dans ce temple de la technologie moderne.

GALAXIE DE MERVEILLES-Mais, il finit par trouver la sérénité d’esprit et le soulagement dans le modèle japonais à bien des égards. Le Japon est une merveille qui ne se conte pas, mais qui se vit simplement. C’est un beau pays à voir avec des gratte-ciels (des immeubles de verre et de béton), construits en tenant compte des normes sismiques, des ponts qui enjambent magnifiquement des bras de mer pour relier les villes. Tout ceci trahit l’ingéniosité du peuple japonais à faire face à l’adversité. Dire que les Japonais vivent dans un cadre de vie propre est une lapalissade. Pas de mouches, pas de moustiques, encore moins de cafards et autres insectes nuisibles qui pullulent les maisons et rues dans certaines villes africaines voire d’ailleurs. On a l’impression que toutes les pièces du puzzle sont bien calées à leurs places. Mais, loin de nous la prétention de comparer cette galaxie de merveilles à des villes fantoches. On visite Tokyo, Yokohama qui a abrité la 7è Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad 7), voire d’autres contrées de l’archipel, on apprécie parce que les villes sont pittoresques, coquettes avec des ceintures vertes (ces poumons permettent au peuple nippon de bien respirer). On est capté par la beauté de la verdure. Yokohama, la deuxième ville, la plus peuplée après Tokyo avec ses 3,7 millions d’âmes a tout des grandes mégalopoles : buildings, échangeurs multiples, tunnels (ces impressionnantes galeries souterraines) métros, trains, bus, manèges pour enfants. Tout y passe.
Le peuple japonais est bien attaché à sa culture, à son pays. Cette fibre patriotique s’éprouve dans l’attitude des Japonais qui respectent les devises étrangères, notamment l’euro et le dollar américain, mais n’acceptent que la monnaie locale : le «Yen» dans les transactions. Mais l’étranger a la possibilité d’effectuer une opération de change à partir de machines accessibles un peu partout.
Le Japonais renvoie l’image d’un civisme exemplaire. Son idylle avec sa marque de fabrique : «Toyota» n’est pas prête de s’arrêter. On y voit, presque pas, de marque étrangère. Autre remarque, les voitures au Japon fonctionnent au gazole et à l’essence, mais elles ne polluent pas l’atmosphère, en tout cas pas en apparence. Au Japon, les usagers de la voie ne peuvent garer leurs engins n’importent où et n’importent comment. La discipline et la loi exigent qu’ils aillent au parking. A en croire Amara Kébé dit « Mike », chauffeur à l’ambassade de notre pays au Japon, (il vit depuis 30 ans dans cette mégalopole avec son épouse japonaise et ses 3 enfants), on ne peut acheter un véhicule qu’en présentant dans le dossier un certificat de location de parking.

HIROSHIMA ET NAGASAKI-Le Japon, qui ne dispose pas de ressources pétrolières ou minières, utilise son ingéniosité, mais surtout les valeurs premières qu’il incarne, le travail et le sérieux, au service de son développement et de sa croissance économique. Selon les explications de travailleurs de l’ambassade de notre pays au Japon tous les produits que les Nippons achètent sont taxés à 8%. Ce qui donne raison à l’Enquête internationale Mercer (leader mondial en conseil de santé et prévoyance, gestion des talents et investissements) sur la qualité de vie dans les grandes agglomérations qui, établit que les villes asiatiques sont les plus chères au monde (en termes de coût de la vie).
L’Empire du Soleil levant dans l’imaginaire des Africains rappelle la deuxième guerre mondiale. Cette bêtise humaine a durement affecté ce pays avec la bombe atomique larguée sur Hiroshima et Nagasaki.
Mais c’était sans compter sur la détermination du peuple japonais à se redresser et se tenir au rang des premières puissances, autrement dit le Japon figure, aujourd’hui, parmi les premiers de la classe à tous points de vue.
Le sérieux et l’unité du peuple japonais sont symbolisés par l’empereur. En avril 2019, l’empereur Akihito abdique. Le souverain renonce à sa charge impériale et file le costume symbole de l’Etat et de l’unité du Japon au prince héritier, son fils Naruhito, actuel empereur de l’Empire du Soleil levant, depuis le 1er mai dernier. Dans ce pays asiatique, ils sont environ 200 Maliens à trouver gîte et couvert. Mais d’autres nationalités se bousculent aux portillons du «paradis japonais».
Bréhima DOUMBIA

Laisser une réponse

P