Femafoot : Mamoutou Touré s’installe aux commandes

0
49

           Après la passation de service, Bavieux a été reçu par le ministre de la Jeunesse et des Sports (g)
L’ère du Comité de normalisation (Conor) de la Fédération malienne de football (Femafoot) a pris fin. Installé le 10 janvier 2018, le comité transitoire a passé le témoin, lundi, au comité exécutif de la Femafoot, élu le 29 août dernier, à l’issue de l’Assemblée générale élective de l’instance dirigeante du football malien. Après avoir signé les documents de passation de service, la présidente du Conor, Mme Daou Fatoumata Guindo et le nouveau président de la Femafoot, Mamoutou Touré «Bavieux» ont échangé les documents et se sont serrés la main. «Bonne chance à vous, à toute l’équipe et aux acteurs du football malien», a déclaré la présidente du Conor. Ensuite, Mme Daou Fatoumata Guindo a remis les clés de la Femafoot au nouveau président. La cérémonie s’est déroulée au siège de la fédération, en présence des membres du Conor, Me Mamadou Gaoussou Diarra, Me Issouf Diallo et Mahamadou Samaké «Samdjéma». Quant au Dr Loséni Bengaly, il était absent. On notait également la présence au siège de la Femafoot de plusieurs membres du nouveau comité exécutif. Entre autres, on peut citer Kassim Coulibaly «Yambox», Sékou Diogo Keïta, Boubacar Karamoko Coulibaly, Lassana Kouma, Sidi Békaye Magassa. Les supporters étaient également de la fête.

Dans son allocution, la présidente du Conor a rendu grâce à Allah qui a permis que ce jour soit. Elle a félicité «chaleureusement le tout nouveau président de la Fédération malienne de football, Mamoutou Touré, les membres de son bureau et tous les acteurs du football malien». «Aujourd’hui, a poursuivi Mme Daou Fatoumata Guindo, c’est leur consécration, leur travail. On souhaitait un bureau proprement élu pour lui permettre d’avoir un très bon mandat. Dieu merci, nous y sommes parvenus». La présidente du Conor a remercié, au nom du comité, de la FIFA et de la CAF, les autorités de notre pays, le président de la République et son gouvernement, qui n’ont ménagé aucun effort pour accompagner le Comité de normalisation pour qu’il puisse endiguer cette crise. Elle a aussi remercié les présidents et membres des commissions permanentes, le personnel de la Femafoot et tous ceux qui ont aidé, d’une manière et d’une autre, le Conor dans la réussite de sa mission.

A l’instar de Mme Daou Fatoumata Guindo, le nouveau président de la Femafoot, Mamoutou Touré «Bavieux» a également rendu grâce à Dieu, qui a permis aux enfants maliens de se retrouver pour pouvoir élire un bureau dans la sérénité. «J’avoue avec honneur et dignité que le Conor a rempli son contrat», a déclaré Mamoutou Touré. Celui que l’on appelle familièrement Bavieux a remercié le Conor, au nom de l’ensemble des acteurs du football malien, «pour la bonne conduite que vous avez menée, afin de permettre au football malien de faire une élection apaisée, conviviale avec tous les honneurs». Le nouveau patron du football national a aussi appelé à la réconciliation de tous les acteurs du football malien. «Aujourd’hui est un jour heureux pour tous. Nous avons un comité exécutif de 16 membres pour gérer, imaginez, un championnat à 23 clubs. Cela voudrait dire qu’il faut se remettre en cause à chaque moment et se dire que les 16 personnes qui composent le comité exécutif ne peuvent pas, à elles seules, gérer ce football. Il faut qu’on se mette ensemble, ceux qui étaient en compétition avec nous, ce sont nos frères et nos amis. Allons les chercher, amenons les dans l’arène du football, travaillons ensemble pour le bonheur du Mali. Il est important qu’on se mette ensemble et qu’on travaille pour le développement du football malien», a insisté Mamoutou Touré, avant d’inviter les supporters et les dirigeants de tout bord à se mettre également ensemble et enterrer définitivement la hache de guerre. Evoquant la coupe de la Confédération à laquelle le Djoliba doit participer (les Rouges doivent affronter Maharanata du Togo, ndlr), le nouveau président de la Femafoot a dit : «Tous ensemble comme un seul homme pour soutenir le Djoliba et l’aider à franchir ce cap. Il est notre seul représentant, il faut qu’on ait ça à l’esprit».

Bavieux a demandé aux membres du Conor de ne pas s’éloigner de leur bébé. «Vous avez aidé le football malien à sortir de la crise. Ne faites pas comme les autres, ne vous éloignez pas de votre bébé, soyez à nos côtés. Acceptez qu’on puisse vous appeler à tout moment pour prendre des conseils et éventuellement, des clarifications».
Après la passation, le nouveau bureau de la Femafoot a été reçu par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré.
Le vendredi 5 septembre, soit 72h avant la passation de service, l’Association des anciens footballeurs de Bozola (A. A. F. B) a organisé une grande cérémonie sur le terrain Poussière rouge pour rendre hommage à Bavieux. La rencontre était présidée par le 5è adjoint du maire chargé de la gestion du football, Seydou Tall, en présence des représentants des familles fondatrices de Bamako, Amadou Kouma Niaré, Bani Touré, Mamadou Touré, du chef de quartier de Bozola, Abdoul Gafare Touré et de plusieurs artistes, dont Naini Diabaté, Nampé Sadio, Charles Traoré.
A l’issue de la cérémonie, Bavieux Touré a témoigné sa reconnaissance aux organisateurs et promis de tout mettre en œuvre pour mériter la confiance des électeurs. «Aujourd’hui, c’est le peuple malien qui a gagné, car dans cette élection il n y a, ni vainqueur, ni vaincu, c’est le Mali qui a gagné. Je demande pardon a tout le monde, 4 ans sans le football a été pénible pour tous les supporters», a déclaré Mamoutou Touré «Bavieux», sous les ovations des supporters venus en grand nombre sur le célèbre terrain Poussière rouge.
Ladji M. DIABY

Laisser une réponse

P