Eau potable : 100.000 branchements sociaux à Bamako et environs

0
80

Ce programme constitue un soulagement pour les ménages modestes 16 pdf-14

Grâce à cette opération hautement salutaire du gouvernement, le coût du branchement au réseau de la Somagep baisse de 120.000 à 20.000 Fcfa

Dans le cadre du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, a lancé, samedi dernier dans la matinée, l’opération des branchements sociaux.

La cérémonie a eu lieu à la direction commerciale de la Société malienne de gestion de l’eau potable (Somagep) à Bacidjicoroni ACI. C’était en présence des membres du gouvernement, notamment du ministre de l’Energie et de l’Eau, Sambou Wagué.

Cette opération concerne précisément 100.000 branchements par lesquels au moins 1.200.000 personnes seront servies en eau potable.

Le ministre de l’Energie et de l’Eau a expliqué que c’est dans le souci de l’amélioration de l’accès à l’eau potable que le gouvernement a décidé de faire des branchements sociaux. Cette opération allègera le coût du branchement au réseau d’eau potable de 120.000 Fcfa à 20.000 Fcfa, a précisé Sambou Wagué, ajoutant qu’elle permettra de doubler le nombre d’abonnés de la société de distribution de l’eau potable dans la capitale et les quartiers environnants.

Le ministre Wagué n’a pas non plus manqué de rappeler que le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala a pour objectif d’assurer l’approvisionnement correct et durable de la capitale et ses environs. «Ce projet porte sur la réalisation en deux phases d’une station de production d’eau potable d’une capacité de 144 millions de litres par jour en phase 1 et autant pour la phase 2», a-t-il expliqué, ajoutant qu’en ce qui concerne la première, le projet comprend deux composantes, à savoir la composante production, stockage et transfert et celle de stockage et canalisation de distribution.

C’est par une remise de contrats d’abonnement à certains bénéficiaires que le chef du gouvernement a concrétisé le lancement officiel des branchements sociaux. Ce geste matérialise aussi la phase de distribution populaire de l’eau potable aux populations les plus démunies de la ville des Trois caïmans et de ses quartiers environnants. Ensuite, Dr Boubou Cissé s’est rendu dans la famille Sidibé pour symboliquement ouvrir le robinet. Lassine Sidibé, membre de la famille, a remercié le Premier ministre pour ce geste hautement significatif. «Nous sommes très heureux ce matin pour le lancement de ce programme. Cette initiative va beaucoup améliorer les conditions de vie des habitants de Bacodjicoroni», a-t-il témoigné.

S’adressant à la presse, le Premier ministre a rappelé ceci : « dès que le président de la République nous a instruit cette mission, il a indiqué qu’en plus des problèmes liés à la sécurité et à la défense, nous devons travailler à réduire le déficit en termes d’accès à l’eau potable en commençant par Bamako. C’est pour ça que le ministère de l’Energie et de l’Eau, la Somagep et la Somapep ont pris des dispositions pour que nous puissions, dans le meilleur délai, procéder à la mise en service officiel des installations dans le cadre du projet de Kabala».

Le chef du gouvernement a ajouté que cette démarche a permis d’installer pratiquement 1400 km de réseau de distribution, un investissement qui va profiter à 1.200.000 personnes dans Bamako et ses environnants. «Dans le même registre, le président de la République a aussi indiqué qu’il était bien de permettre à la population d’accéder à l’eau, mais qu’il était aussi important que cet accès soit le plus abordable possible. D’où l’objet de cette initiative qui consiste à rendre le coût du branchement accessible, pour dans un premier temps 100.000 branchements».

Dr Boubou Cissé s’est dit fier de répondre très rapidement à une préoccupation majeure du président de la République, préoccupation inscrite dans son programme d’urgences sociales lancé, il y a quelques années. Il a invité les nouveaux abonnés à payer régulièrement leurs factures et demandé à la Somagep de bien gérer les nouvelles installations.

En cette heureuse circonstance, le maire de la Commune V, Amadou Ouattara, a remercié les autorités d’avoir mis fin à la souffrance des milliers de familles qui seront désormais connectées au réseau de la Somagep. «L’eau était devenue une denrée rare dans nos quartiers. Ce programme constitue un véritable ouf de soulagement pour les populations de Bamako et une réduction certaine de leur souffrance», a-t-il témoigné.

Babba B. Coulibaly
L’ESSOR

Laisser une réponse

P