Droits des personnes handicapées : Sightsavers assure le plaidoyer pour la signature du décret d’application de la loi

0
14

85% des personnes handicapées vivent dans les pays en développement

Pour l’accélération du processus de signature du décret d’application de la loi relative aux droits des personnes vivant avec un handicap, l’ONG Sightsavers : « Sauveurs de vues » a organisé, jeudi dernier à l’AGETIC, en partenariat avec la Fédération malienne des associations de personnes handicapées (FEMAPH), un atelier d’information sur ladite loi. La cérémonie a enregistré la présence d’un représentant de Sightsavers, Soumaïla Doumbia, de la vice-présidente de la FEMAPH, Mme Djikiné Hatouma Gakou.

La rencontre avait pour objectif d’informer et sensibiliser les cadres des ministères, des organisations de personnes handicapées et de la société civile sur la loi relative aux droits des personnes vivant avec un handicap. Elle s’inscrivait aussi dans la campagne initiée par Sightsavers afin d’appuyer les organisations des personnes handicapées à accentuer le plaidoyer pour la réalisation de leurs droits. Il est utile de préciser que dans le monde, le handicap constitue une dimension inévitable de la diversité humaine. Les estimations générales qui sont couramment utilisées par les organismes internationaux portent à 15% de la population globale la proportion de personnes handicapées. Et 85% d’entre elles vivent dans les pays en voie de développement. La situation des personnes handicapées est surtout marquée par d’importantes inégalités socioéconomiques par rapport au reste de la population. Ainsi, une personne sur cinq vivant en dessous du seuil de pauvreté est handicapée. Dans les pays en développement, la majorité des personnes handicapées appartient aux catégories les plus pauvres.

Selon l’Unesco, 90% des enfants handicapés ne sont pas scolarisés, et pour l’Unicef 30% des enfants des rues sont handicapés. Les taux d’alphabétisme chez les adultes handicapés ne dépassent pas 3% chez les hommes et 1% chez les femmes, selon le PNUD. En somme, le taux de chômage des personnes handicapées atteint 85% dans certains pays africains, si l’on en croit l’Organisation internationale du travail (OIT). Le représentant de Sightsavers a rappelé que « Sauveurs de vues » est une organisation de développement international qui vise à prévenir la cécité évitable et promouvoir l’égalité des chances pour les personnes handicapées. Il a aussi relevé qu’en 2007 la signature de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées a été ratifiée par le gouvernement. Les personnes handicapées se sont réjouies parce qu’elles représentent 15,5% de la population, soit plus de 2 millions de personnes. « Sightsavers s’inscrit dans une logique de soutien aux organisations de personnes handicapées à travers la FEMAPH, afin d’aller vers la signature du décret d’application de cette loi à court ou moyen terme, a laissé entendre Soumaïla Doumbia.

Selon lui, cette activité de plaidoyer est une campagne mondiale initiée par le siège de Sightsavers afin d’appuyer 15 pays où, l’organisation intervient pour accentuer le plaidoyer au niveau local. L’issue de ces campagnes sera partagée avec l’Organisation des Nations unies lors de son assemblée générale prévue en septembre prochain. Prenant la parole, la vice-présidente de la FEMAPH a indiqué que le défi qui se pose aujourd’hui est relatif à la signature du décret d’application de cette loi.

Elle a assuré que le ministère de la Solidarité et de Lutte contre la pauvreté a déjà travaillé dans ce sens, en conviant les organisations de personnes handicapées, et ONG autour de l’élaboration d’un draft du document. Mme Djikiné Hatoumata Gakou a également ajouté que le gouvernement et l’Assemblée nationale ont adopté la loi relative aux droits des personnes vivant avec un handicap. Elle a signalé que tous souhaitent, aujourd’hui, la mise en œuvre de cette loi.

Amsatou Oumou Traoré
L’ESSOR

Laisser une réponse

P