Distribution gratuite de vivres : La nécessaire implication des gouverneurs

0
30

       Les discussions ont porté sur les modalités d’acheminement et de distribution des vivres

Acheminer 16.000 tonnes de céréales sur toute l’étendue du territoire exige l’implication des représentants de l’Etat dans les régions. Afin d’opérationnaliser cette exigence, une rencontre a eu lieu hier entre le commissaire à la sécurité alimentaire et les gouverneurs des régions du Mali. C’était dans les locaux du commissariat à la sécurité alimentaire.

La rencontre rentrait dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’urgence de distribution alimentaire gratuite mis en place cette année par le gouvernement. Il s’agissait au cours de cette rencontre, selon le commissaire à la sécurité alimentaire Kassoum Denon, de définir et d’échanger avec les représentants de l’Etat sur les modalités d’acheminement et de distribution des produits vivriers les régions affectées par la crise sécuritaire.

Kassoum Dénon a d’abord salué le bon acheminement et la bonne distribution des 8000 tonnes de céréales dans les Régions de Ségou et de Mopti, grâce à l’implication des gouverneurs. Rappelons que cette opération a été lancée le 4 juillet dernier. « La réussite de cette initiative test a conforté notre position. Non seulement nous réaffirmons la présence de l’Etat, mais aussi nous avons des résultats assez encourageants », s’est réjoui Kassoum Denon, avant d’indiquer que acheminer 16.000 tonnes à travers tout le pays doit être fait par les gouverneurs car l’administration publique doit être légitimée à travers les actions de distribution de ces céréales.

Selon le ministre commissaire à la sécurité alimentaire, le coût de transport et l’achat de ces 16.000 tonnes de céréales avoisinent 4,8 milliards de Fcfa.

« Le bon acheminement et la bonne distribution de ces céréales vont permettre aux populations de traverser la période de soudure de façon plus aisée et de faire face aux travaux champêtres en cours », a conclu Kassoum Denon.

Le gouverneur de la Région de Ségou, l’inspecteur général Biramou Sissoko a témoigné de la bonne distribution des 2000 tonnes qui étaient destinées à sa région, grâce à l’implication des représentants de l’Etat. Quant au gouverneur de la région de Kidal, Sidi Mohamed Ag Ichrach, il a rappelé que jusqu’ici toute l’assistance alimentaire destinée aux populations passait par les ONG. Toute chose qui selon lui, mettait les représentants de l’Etat à l’écart du processus de distribution et posait des problèmes d’efficacité.

La décision d’impliquer les gouverneurs a été saluée par le chef de l’exécutif de la 8è région administrative. Sidi Mohamed Ag Ichrach a ajouté que la création des comités régionaux qui vont représenter le commissariat à la sécurité alimentaire dans la distribution des vivres, va permettre à l’aide fournie par l’Etat de parvenir aux populations pour lutter contre l’insécurité alimentaire.

 

Anne-Marie Keïta
L’ESSOR

Laisser une réponse

P