Diplomatie : L’Ambassadeur de Russie au Mali fait ses adieux

0
107

Après huit années passées au Mali, l’ambassadeur de la Fédération de Russie dans notre pays, Alexei Doulian, est en fin de mission. A cette occasion, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, lui a offert un déjeuner, mardi, à l’hôtel Laico Amitié de Bamako. Ce traditionnel déjeuner d’adieux a enregistré la présence de plusieurs ambassadeurs accrédités dans notre pays.
Au cours du déjeuner, l’ambassadeur de la Fédération de Russie a été élevé au grade d’officier de l’Ordre national du Mali à titre étranger par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, au nom du président de la République, Grand maître des Ordres nationaux.
Un autre temps fort de cette cérémonie a été la remise par le patron de la diplomatie malienne à Alexei Doulian d’un tableau de masque dogon, symbolisant ainsi l’amitié entre le Mali et la Russie.
Prenant la parole, le diplomate russe s’est dit très honoré de recevoir cette décoration et a affirmé toute sa gratitude au président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Il a ensuite rappelé qu’il est arrivé au Mali en septembre 2010, un pays tranquille, stable et florissant où il faisait bon vivre.
«Toutes ces années passées ici m’ont beaucoup appris sur les qualités extraordinaires du peuple malien qui, dans les circonstances hors du commun, a fait preuve de courage et de résilience exemplaire», a-t-il apprécié.
En outre, Alexei Doulian a affirmé que le peuple malien parviendra à surmonter les multiples défis et menaces auxquels le pays fait face depuis plus de sept ans. Il s’est ensuite incliné devant la mémoire des nombreuses victimes y compris toutes celles récentes occasionnées par des évènements tragiques.
De même, M. Doulian a rappelé que dès le début de la crise au Mali, la position de son pays a été clairement définie et ne change pas. «Nous sommes pour l’unité du pays, pour le maintien de sa souveraineté sur l’intégralité de son territoire. Nous soutenons l’Accord pour la paix approuvé par l’ONU et jugeons indispensable l’accélération de sa mise en œuvre cohérente et totale», a-t-il assuré. Avant d’ajouter que la Russie suit avec une attention soutenue l’évolution de la situation au Mali et dans le Sahel. «Nous voyons les progrès louables déployés par les autorités en vue de faire avancer le processus de paix», a témoigné l’ambassadeur russe.
Pour sa part, le chef de la diplomatie malienne a indiqué que cette cérémonie consacre le départ d’un grand ami du Mali qui a passé huit ans et demi ici. Selon le ministre Dramé, Alexei Doulian a été témoin des matins calmes, des matins fébriles et des moments tumultueux de notre récente histoire. « Vous avez été un témoin privilégié des hauts et des bas de l’histoire récente de notre pays», a-t-il déclaré.
En outre, rappellera-t-il, il y a quelques mois les Maliens ont pris la mesure de ce qu’il y a lieu de faire pour avancer ensemble, en prônant l’union nationale, le rassemblement pour répondre aux défis.
L’Accord politique de gouvernance du 2 mai dernier crée les conditions du rassemblement national, a estimé le ministre Dramé qui ajoutera que l’organisation d’un Dialogue national inclusif sera l’occasion de discuter d’importants sujets dont les conclusions seront mises en œuvre conformément à l’Accord politique de gouvernance.
Dans l’après-midi, le diplomate russe a été reçu au palais de Koulouba par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, à qui il était venu faire ses adieux. Alexei Doulian a saisi l’occasion pour évoquer la visite récente à Moscou du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé qui a eu des échanges très fructueux avec son homologue russe Sergueï Lavrov. «Ce qu’on constate toujours et dont nous nous félicitons, c’est cette étonnante similitude de positions sur beaucoup de problèmes majeurs de l’actualité. Cela compte beaucoup pour nous. Nous recevons toujours le soutien de nos amis maliens lors des débats à l’ONU et vice-versa. Le Mali est toujours soutenu par la Russie sur différentes initiatives, sur les différentes questions qui sont discutées dans les enceintes internationales», s’est-il réjoui, ajoutant que ce n’est pas étonnant puisque le Mali et la Russie sont de grands amis et des amis historiques.
Le diplomate russe a décelé d’autres traits de ressemblance entre le Mali et son pays. D’après lui, les peuples malien et russe tiennent beaucoup à leur indépendance, à leur liberté et à leur dignité.

Aboubacar TRAORÉ
Dieudonné DIAMA

Laisser une réponse

P