Développement du réseau de télécommunication : AGEFAU et SMTD, main dans la main

0
93

Échange de documents entre les deux directeurs

L’Agence pour la gestion du fonds d’accès universel (Agefau) et la Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD), deux structures relevant du ministère de l’Economie numérique et de la Prospective, ont signé hier une convention de partenariat.

L’un des avantages de ce partenariat est qu’il permettra à la SMDT de gérer les infrastructures qui seront mises à la disposition des opérateurs de télécommunication dans notre pays, notamment Orange, Malitel, et Atel, qui vont se brancher sur ces infrastructures sans faire des investissements, pour leur permettre de développer leurs activités. La cérémonie de signature était présidée par la ministre de l’Economie numérique et de la Prospective, Mme Kamissa Camara.

Cette signature consacre la matérialisation de la vision et des ambitions partagées lors de la dernière retraite stratégique tenue à Sélingué du 21 au 24 août dernier. Pour la ministre en charge de l’Economie numérique, cette retraite consistait à aller vers une synergie d’actions entre les organismes personnalisés de son département.

S’adressant aux directeurs généraux de ces structures, elle a déclaré : «vos deux structures ont depuis leur création été rattachées au département à travers un même cordon ombilical. C’est ce vecteur, signe d’appartenance à un même ensemble, que je souhaite voir fortifier, nourrir d’ambitions et de vision claires, afin d’accélérer la mise en œuvre de la stratégie nationale numérique». Pour ce faire, il importe que le personnel des deux structures adhèrent à la vision de leurs dirigeants, a ajouté Kamissa Camara.

Par ailleurs, la ministre a beaucoup insisté sur la collaboration entre les deux structures afin que les objectifs puissent être atteints. «Il est une chose de signer une convention, il en est une autre de veiller à sa mise en œuvre, qui passera forcément par vos collaborateurs sur le terrain. D’où la nécessité pour eux de s’inscrire dans la même dynamique. Car, c’est à eux de déterminer l’espace physique alloué à l’une ou à l’autre des deux structures et de faciliter l’hébergement des applications, des données sur les serveurs et les unités de stockage, a énoncé Mme Kamissa Camara, ajoutant qu’il en est de même pour la mise à disposition de capacités de transmission, de la location de services satellitaires, mais aussi des plans d’adressage IP et de l’allocation d’adresses IP publique.

Selon le directeur général de l’Agefau, cette convention s’inscrit dans le cadre du service et de la stratégie d’accès aux télécommunications, aux technologies de l’information et de la communication qui fait partie de la «Stratégie 2020». Souhahébou Coulibaly a rappelé que l’une des missions de sa structure est de promouvoir le service de l’accès universel au Mali.

Dans cette optique, l’agence a réalisé la couverture téléphonique dans plusieurs localités du pays, surtout dans les zones rurales. Aujourd’hui, ces installations sont terminées et exploitables par les opérateurs.

Parlant du document signé, Souhahébou Coulibaly dira : « à notre niveau, selon la réglementation en vigueur, nous ne pouvons pas exploiter ces équipements. Donc pour respecter cette réglementation, nous avons décidé dans une phase transitoire de confier la gestion de ces infrastructures à la SMTD avant que les textes réglementaires au niveau du régulateur ne soient disponibles pour qu’on puisse recruter un opérateur de service universel ».

Babba B. COULIBALY

Laisser une réponse

P