Déplacés du Centre : LA BNDA FAIT UN DON D’UNE VALEUR DE 10 MILLIONS DE FCFA

0
62

Ce geste est destiné à 308 déplacés, dont 170 femmes

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de responsabilité sociale de l’entreprise, la Banque nationale de développement agricole du Mali (BNDA) a remis, avant-hier à Dialakorobougou, un important lot de vivres et de non vivres aux déplacés de Bankass, Koro et Bandiagara, dans le Centre du Mali, région de Mopti, vivant dans ce quartier périphérique de la capitale.
La cérémonie organisée à cet effet, a été présidée par le représentant du ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté. Abdoul Karim Sacko avait à ses côtés le directeur général de la BNDA, Souleymane Waïgalo, le sous-préfet de Dialakorobougou, Abdoulaye Dicko, le maire délégué de Mountougoula, Mme Téssougué Salimata Téssougué et plusieurs autres invités.
D’une valeur totale de 10.605.000 Fcfa, cette donation est composée de 300 sacs de riz de 50 kg, 100 sacs de mil de 100 kg, 30 sacs de sucre de 50 kg, plus une enveloppe contenant un million de francs CFA en espèces, a détaillé le directeur général de la Banque verte. Elle est, selon Souleymane Waïgalo, destinée à «308 déplacés dont 138 hommes, 170 femmes parmi lesquels 46 % sont des enfants de moins de 11 ans, 36 % ont moins de18 ans, 14 % sont des bébés de moins de 4 ans et 4 % sont des personnes âgées de plus de 60 ans, soit environ 79 ménages», a-t-il précisé.
Justifiant l’intérêt de cet acte humanitaire au profit de ces personnes rendues vulnérables à cause des conflits communautaires qui sévissent dans cette partie de notre pays, Souleymane Waïgalo a rappelé que le Mali se distingue par des valeurs sociales et humaines qu’il véhicule, en vue de la création de conditions propices à une vie paisible et tranquille. Au nombre de ces valeurs cardinales qui font la fierté de notre pays, il a cité l’entraide, l’assistance et la solidarité. D’où cette action de «solidarité envers nos frères et sœurs déplacée du Centre du pays et installés à Dialakorobougou», a-t-il justifié.
Les bénéficiaires n’ont pas caché leur joie et l’ont fait savoir, à travers leur représentant, Samourou Diallo qui a sincèrement remercié le bienfaiteur pour son soutien, son geste humanitaire et réconfortant.
Intervenant à son tour, le représentant du ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté a apprécié cet acte qui vise, selon lui, à soulager ces personnes qui ont été forcées à tout abandonner pour trouver la sécurité et la quiétude auprès de leurs parents, amis, alliés et autres personnes de bonne volonté. Car, les personnes qui arrivent des zones de conflit sont en général totalement démunies et elles sont accueillies par des familles confrontées, elles aussi, aux difficultés de la vie quotidienne, a argumenté Abdoul Karim Sacko. Créant ainsi une situation assez compliquée pour les déplacés et pour les familles d’accueil, a-t-il déploré. C’est pourquoi elles (personnes déplacées et familles d’accueil) constituent des priorités du gouvernement, a affirmé M. Sacko, comme pour dire que soutenir les déplacés, c’est ôter une épine des pieds de l’exécutif national.
Aminata DIAKITÉ

Laisser une réponse

P