• Mali
  • mardi 21 mai 2019
  • Dernière mise à jour: 03:24
  • 39°C Bamako, Mali

Coopération Mali – Union européenne : APPUI CONSÉQUENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCENTRALISATION

0
551

L’Association des municipalités du Mali (AMM) et l’Association des régions du Mali (ARM) ont bénéficié de deux subventions de financement de l’Union européenne. La cérémonie officielle de signature de ces conventions s’est déroulée hier au siège de l’AMM, au Quartier du fleuve. Présidée par le représentant du ministre de l’Administration territoriale et la Décentralisation, Housseyni Touré, la cérémonie a enregistré la présence du président de l’AMM, Boubacar Ba et de celui de l’ARM, Siaka Dembélé. On notait aussi la présence du représentant de l’Union européenne Strammer Géza, du maire du district de Bamako, Adama Sangaré et de beaucoup d’autres invités.
Il faut retenir que la première convention, signée avec l’AMM concerne le «Programme d’appui pour le renforcement de la gouvernance locale et la décentralisation – Gold-AMM». L’objectif global de ce programme est de contribuer au renforcement des capacités d’intervention et de dialogue politique de l’AMM pour l’amélioration de la gouvernance locale et l’approfondissement du processus de décentralisation. Pour l’AMM, il s’agira d’animer et de renforcer les espaces institutionnels et formels de rencontres, d’échanges et de concertations entre les différents acteurs de la gouvernance locale et de la décentralisation au niveau national, continental et international ; de renforcer les capacités des élus locaux et des agents communaux dans le cadre du transfert des compétences et des ressources aux collectivités ; de renforcer les capacités techniques, matérielles et organisationnelles de cette association. Le programme, qui couvre 100 communes sur les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti s’étend sur 24 mois pour un financement de 655 millions de Fcfa.
La deuxième convention, en faveur de l’ARM, est le programme «Accompagnement des conseils régionaux par l’Association des régions du Mali dans le cadre de la régionalisation». Il permettra à l’ARM d’appuyer les conseils régionaux et celui du district de Bamako dans la mise en œuvre des politiques de développement institutionnel et territorial. D’une durée de 3 ans, ce programme couvrira l’ensemble du territoire national pour un montant de 255 millions de Fcfa.
Après avoir invité l’assistance à observer une minute de silence en la mémoire des victimes de la barbarie perpétrée à Ogossagou, le président de l’AMM a salué la qualité du soutien de l’Union européenne aux collectivités territoriales. De son côté le président de l’ARM a indiqué que ce programme donnera l’occasion et les moyens de mettre en œuvre les ambitions de soutien aux collectivités. A travers ce projet, a ajouté Siaka Dembélé, les responsables des associations reviendront vers le département en charge de l’Administration pour échanger sur les questions fondamentales de la décentralisation, notamment la question lancinante du renforcement des capacités des collectivités pour qu’enfin elles puissent assumer pleinement leurs rôles. Quant au représentant de la délégation de l’UE, il a précisé que son organisation est un partenaire de longue date du Mali avec plusieurs appuis à la politique de décentralisation à travers différents instruments financiers. A ce propos, Strammer Géza a rappelé que l’Union européenne appuie la décentralisation au Mali depuis bientôt 30 ans. «Je pense qu’il est important maintenant qu’on parle plus d’approfondissement de la décentralisation. Elle existe, elle est là, elle doit fonctionner, elle doit vivre et doit être un élément fondamental du fonctionnement de l’Etat malien», a déclaré Strammer Géza. Dans son intervention, le représentant du ministre de l’Administration et de la Décentralisation a félicité l’AMM et l’ARM, pour avoir pris cette belle initiative de fédérer leurs efforts, pour l’organisation de cette cérémonie. « Elle pourra constituer un point de départ pour l’approfondissement des espaces de concertation et de dialogue entre les élus locaux de notre pays, à travers leurs organisations faîtières. Nous attendons beaucoup de vous, pour continuer à jouer pleinement votre rôle, dans l’animation et la promotion de la décentralisation et du développement local », a invité Housseyni Touré.
En outre, il s’est réjoui particulièrement du choix des activités déclinées dans les deux projets, qui mettent un accent particulier sur le renforcement des capacités des élus locaux des niveaux de décentralisation concernés, avec beaucoup d’innovations dans les approches, en touchant des sujets d’actualité que sont la régionalisation, les Objectifs de développement durable, la transparence, le changement climatique.

Alou Badra
DOUMBIA

]]>

Partager cet article ! :

Laisser une réponse