Centre de formation Père Michel: Clôture des activités de vacances des pupilles

0
66

Dans le cadre du suivi du cursus scolaire des pupilles au Mali, le centre de formation technique, professionnelle et d’alphabétisation « Père Michel», en collaboration avec l’Office national des pupilles du Mali (ONAPUMA), a organisé une cérémonie de clôture des activités de vacances des enfants, adolescents et jeunes en situation défavorable dont 70 % demeurent des pupilles.
L’objectif de ces activités de vacances visait à créer un cadre de divertissement, d’épanouissement intellectuel, humain et psychologique aux pupilles et aux élèves externes en difficultés scolaires pour des vacances utiles. La dite cérémonie s’est tenue vendredi dernier au centre Père Michel Don Bosco Afo, sous la présidence du secrétaire général du ministère de la Santé et des Affaires sociales, Dr Coumaré Mama. Le représentant du ministre a souligné que les activités des vacances scolaires des pupilles, premières du genre, constituent une action sociale de grande importance dans la protection et la promotion des enfants. En effet, Dr Coumaré Mama a rappelé que le gouvernement malien a adopté, lors du conseil des ministres du 24 juillet 2019, le décret octroyant la qualité de pupille à 300 enfants.
Cette mesure, a-t-il dit, traduit la volonté du président de la République d’assurer une protection sociale à toutes les filles et les fils pupilles du Mali. Pour le directeur du centre, Père Franck Ametepé, ces activités ont permis d’apprendre certaines valeurs aux élèves.
«Pendant notre mois d’activités, nous avons travaillé à intégrer quatre valeurs : la paix au cours de la 1ere semaine, le pardon durant la deuxième, la propreté de l’environnement pendant la troisième et le travail bien fait durant la dernière semaine», a-t-il expliqué. En termes de suivi scolaire des pupilles, la directrice Koné Sissi Odile Dackouo a déclaré que des visites ont été effectuées par l’ONAPUMA au sein de 69 établissements scolaires dans les six communes de Bamako et le cercle de Kati afin de permettre d’apprécier leur évolution scolaire et de déceler les insuffisances dans certaines matières.
« Ces visites avaient pour objectifs d’une part d’impliquer et de responsabiliser davantage l’administration scolaire et le personnel enseignant au bon encadrement des pupilles dans les différents établissements et d’autre part d’établir les liens entre le personnel d’encadrement et l’ONAPUMA», a-t-elle précisé.
Fatoumata DOUMBIA

Laisser une réponse

P