CAN U23 : Fanyeri Diarra, «Notre objectif est très clair, c’est la qualification pour les Jeux Olympiques»

0
86

Le sélectionneur national vise une place sur le podium en Egypte. Il l’a clairement dit dans une interview qu’il a bien voulu nous accorder, après la qualification du Mali pour la phase finale de la CAN U23. 

L’Essor : Le Mali s’est qualifié pour la phase finale. Peut-on dire que le contrat est rempli ?

Fanyeri Diarra : Pour le moment, je dirai oui, parce que l’objectif qui nous a été fixés, était la qualification pour la phase finale et pour le moment il est acquis.

L’Essor : Quels commentaires vous inspire le parcours de la sélection nationale ? Est ce que vous vous attendiez à une telle performance ?

FD : Un entraîneur doit toujours être ambitieux. C’est vrai qu’au départ, il y a eu beaucoup de problèmes, par rapport à la sélection de certains joueurs, à la préparation et aux voyages. Il fallait tout faire pour y arriver. Je pense que nous avons fait ce qu’il fallait faire, même si ça été très difficile. Ce n’était pas évident.

L’Essor : Qu’est ce qui vous a plu dans le comportement de l’équipe contre l’Ethiopie, puis le Maroc ?

FD : Tout m’a plu dans le comportement des joueurs. Les conditions dans lesquelles ils ont travaillé étaient difficiles, mais à aucun moment, ils n’ont laissé entrevoir un quelconque signe de découragement ou de relâchement. Certains joueurs ont voyagé dans des conditions difficiles, ils étaient sous pression, mais ont tenu bon.

Tout le groupe a montré du caractère, c’est très encourageant dans la perspective de la phase finale. Les messages qu’on leur a transmis sont passés, ils étaient motivés et voulaient réaliser quelque chose ensemble. Je pense que la qualification est largement méritée. A présent, notre objectif est d’aller aux Jeux olympiques et pour ce faire, l’équipe doit terminer sur le podium de la phase finale. Si elle continue sur la même lancée, je pense que tout est possible.

L’Essor : La phase finale, c’est dans moins de deux mois, quel va être le programme de préparation ?

FD : Disons que je n’ai pas encore le programme. J’attends que le nouveau bureau de la fédération s’installe pour élaborer le programme de préparation de l’équipe. Je compte discuter avec la nouvelle équipe par rapport au programme mais aussi par rapport à la disponibilité de certains joueurs. La phase finale de la CAN ne sera pas une période FIFA et il va falloir discuter avec les clubs pour la libération de certains joueurs, notamment les expatriés. Est-ce les clubs accepteront de libérer les joueurs ? Je pense qu’il faut entamer des négociations en amont pour éviter des surprises de dernière minute.

L’Essor : Est ce que de nouveaux joueurs seront intégrés dans l’effectif ?

FD : Les portes de la sélection restent ouvertes. Pour ces deux matches, beaucoup de joueurs ont été appelés, mais qui ne sont pas venus. D’autres ont carrément décliné la sélection et affirmé clairement qu’ils visent l’équipe première. Je respecte la décision de ces joueurs, mais je pense que ce n’est pas très intelligent de leur part. Quant on a la possibilité ou l’opportunité de jouer à deux niveaux, on doit plutôt s’en réjouir.

L’Essor : Quel sera votre objectif en Egypte ?

FD : L’objectif en Egypte est très clair, c’est la qualification pour les Jeux olympiques. Pour moi, c’est le minimum qu’on puisse demander à l’équipe, après le parcours réalisé lors des éliminatoires. Ce serait un échec, si on ne se qualifie pas, au moins pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020.

L’Essor : Pensez-vous que vos joueurs ont les moyens de remporter le trophée ou à défaut, terminer parmi les trois premiers ?

FD : Vous ne verrez aucun entraîneur au monde aller à une compétition et se contenter d’une simple participation. Pour moi, le Mali a les moyens humains pour aller loin dans cette CAN et on se battra pour ça. J’espère simplement que l’équipe effectuera une bonne préparation et qu’on mettra tous les atouts de notre côté pour aborder le tournoi dans les meilleures conditions possibles. Comme le dit l’adage, «qui veut aller loin, ménages ses montures». Personnellement, je suis confiant pour la suite des événements.

L’Essor : Quels messages avez-vous pour les supporters ?

FD : D’abord, je les félicite pour le soutien apporté à l’équipe, lors des éliminatoires. Les deux matches que nous avons disputés à domicile, se sont déroulés à des périodes très difficiles mais les supporters sont venus massivement au stade pour soutenir l’équipe. Ils ont encore prouvé que les Maliens aiment le football et savent se mobiliser pour défendre une cause nationale. Je demande aux supporters de rester mobilisés, parce qu’ils ont un rôle très important. Nous comptons beaucoup sur eux pour aller le plus loin possible en Egypte.

Interview réalisée par

Boubacar THIERO

Laisser une réponse

P