Campagne de reboisement : Ogokana s’investit pour la deuxième année consécutive

0
12

L’association se mobilise chaque année pour reverdir des espaces dégarnis

«Planter son arbre pour la réconciliation nationale et la paix», était le thème de la 2è édition des activités de reboisement 2019 d’«Ogokana», une sous commission technique chargée des questions de l’environnement de l’Association malienne pour la protection et la promotion de la culture dogon (Ginna Dogon).

Pays désertique sur les 2/3 de sa superficie, le Mali reste confronté depuis près d’un demi-siècle à des défis environnementaux liés aux perturbations climatiques et aux actions anthropiques. Ces défis se caractérisent par une hausse de températures, les inondations, les vents violents, l’érosion des terres et la perte de la biodiversité. En vue d’endiguer les conséquences néfastes de ces phénomènes sur les populations, Ginna Dogon à travers sa sous commission chargée des questions de l’environnement «Ogokana» organise depuis l’année dernière, des activités de reboisement en début d’hivernage. Ces activités ont pour objectif d’accompagner les efforts des autorités dans la lutte contre la désertification et sensibiliser l’opinion nationale sur la nécessité d’entreprendre des actions de lutte contre la dégradation des ressources naturelles, notamment forestières et fauniques.

L’organisation de ces activités de reboisement en est la parfaite illustration et la traduction de la volonté affichée de Ginna Dogon à relever les défis de la lutte contre la désertification et les effets du changement climatique. Car, ces phénomènes constituent aujourd’hui une sérieuse menace pour la survie de notre pays et celle de l’humanité toute entière.

La cérémonie de lancement des activités de reboisement 2019 d’Ogokana, couplée à un dépistage de l’hépatite virale en vue d’une prise en charge des cas positifs, a eu lieu samedi dernier, au pied des Monts Mandingues, dans la forêt classée de la commune rurale du Mandé. C’était sous la présidence du représentant du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Lamine Diallo. C’était en présence du président de l’Autorité intérimaire de la commune rurale du Mandé, Nouhoum Kélépily, du directeur régional des Eaux et Forêts de la région de Koulikoro, Dramane Barro et de la présidente d’Ogokana, Dr Marie Madeleine Togo.

Le thème des activités de reboisement 2019 d’Ogokana n’est pas un effet de mode et encore moins une récupération quelconque d’une dramatique situation sécuritaire, a justifié la présidente d’Ogokana. Selon Marie Madeleine Togo, il s’agit d’un cri de cœur afin que cessent les violences et pour que tous les Maliens se retrouvent autour de ce qui les unit, à savoir, entre autres, la lutte contre le sous développement, la pauvreté, l’injustice, la corruption, la faim, la soif, l’analphabétisme et le chômage des jeunes.

Face à la crise multidimensionnelle que connait notre pays depuis 2012, Dr Marie Madeleine a jugé que chaque Malien doit s’engager pour la paix. Elle a rappelé, à cet effet, les efforts que ne cesse de déployer Ginna Dogon et les autres associations du pays pour la résolution de la crise sécuritaire multidimensionnelle, qualifiée d’intercommunautaire ou d’inter religieux.

«L’association Ginna Dogon et les autres associations pour le développement des quatre cercles exondés de la région de Mopti ne sont pas restées en marge des efforts de l’Etat et de la communauté internationale pour le retour de la paix en participant à toutes les missions de réconciliation et de paix », a expliqué la présidente d’Ogokana. Dr Marie Madeleine Togo a remercié tous les partenaires de l’Association pour n’avoir ménagé aucun effort pour la réussite des activités de la 2è édition de plantation d’arbres au nom de la paix.

Prenant la parole, le président de l’Autorité intérimaire de la commune rurale du Mandé s’est réjoui du choix porté sur sa commune pour le lancement des activités de la 2è édition de la campagne de reboisement de Ginna Dogon à travers sa sous commission Ogokana. Nouhoum Kélépily a lancé un appel aux populations des villages voisins de toute la commune du Mandé à réduire les coupes abusives de bois et faire du reboisement une pratique quotidienne. Il a également engagé les populations à entretenir soigneusement les arbres plantés.

Le représentant du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable a remercié Ginna Dogon pour cette belle initiative. Lamine Diallo a également lancé un appel à toutes les associations et la société civile pour emboîter le pas à Ginna Dogon et aux partenaires afin que notre pays puisse retrouver son couvert végétal d’antan.

En 2018, lors de la première édition de ses activités de reboisement, Ogokana a bénéficié de l’appui financier et technique du département de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable pour planter 1190 pieds d’arbres essentiellement fruitiers et médicinaux locaux dans plusieurs localités des cercles de Douentza, Bandiagara, Bankass et Koro.

Abdoul Karim Coulibaly
L’ESSOR

Laisser une réponse

P