Assurance maladie obligatoire : CAMPAGNE DE SENSIBILISATION SUR LES AVANTAGES

0
90
La structure fait la promotion de ses services auprès de nouveaux assurés

Un atelier de sensibilisation des acteurs sociaux des collectivités, des ONG et des associations sur les avantages de l’Assurance maladie obligatoire s’est tenu récemment à la mairie de la Commune IV du district de Bamako. La cérémonie s’est déroulée en présence du deuxième adjoint au maire de la Commune IV Alkassoum Maïga, du président de l’Initiative patriotique pour le développement (IPAD) Abidina Karembé, du représentant du directeur général de la CANAM, N’tji Diarra.

Cette sensibilisation permettra à ces acteurs d’acquérir une connaissance bien précise sur l’importance de l’Assurance maladie obligatoire dans tous les secteurs notamment public et privé. L’objectif de l’atelier est la sensibilisation autour du service de la CANAM et de l’AMO, leurs avantages.

Alkassoum Maïga a expliqué que beaucoup de travailleurs n’avaient pas une idée nette de la prestation de l’AMO. Les prélèvements sur les salaires n’étaient pas compris par tous les fonctionnaires. Certains avaient demandé des remboursements. « C’est à cause de ces désistements que je n’avais pas voulu prendre ma carte. Mais, au fil du temps, j’ai perçu l’importance de l’AMO et je suis allé prendre les cartes pour ma famille », a-t-il soutenu. Le président de l’IPAD a révélé que cet atelier permettra, à coup sûr, d’éclairer la lanterne des participants sur les avantages et les différentes prestations que la CANAM offre aux usagers. Il ajoutera que la CANAM doit expliquer ses missions aux usagers. Mieux, elle doit vulgariser ses différentes prestations et services en vue d’une meilleure appropriation par la clientèle.

« L’atelier qui nous réunit aujourd’hui, est le cadre parfait pour les organisations de la société civile, les ONG, les associations, les travailleurs des collectivités territoriales et du secteur privé salariés et non salariés. Il permettra de saisir l’opportunité que la CANAM offre pour une meilleure couverture sanitaire non seulement pour leurs travailleurs, mais aussi pour les membres de leurs familles », a-t-il souligné.

Abidina Karembé a souligné que les différents acteurs sociaux issus des collectivités territoriales, des associations et des ONG qui évoluent sur des programmes de santé de la reproduction en général ont besoin de garantir leur avenir à travers la prise en charge des membres de leurs familles pendant leur temps d’embauche et même au-delà. N’Tji Diarra a remercié l’initiative de l’IPAD qui est de sensibiliser les gens sur l’importance de l’Assurance maladie obligatoire.

Salimatou MARICO
L’ESSOR

Laisser une réponse

P