13è édition d’Oxyjeunes : Les enfants participants réclament le Mali de leur rêve

0
18

La 13è édition d’Oxyjeunes, organisée par l’Unicef, l’Amap, l’Urtel, l’APJEC, l’ONG Agir et Plan International, a pris fin hier au Centre Sœur Marie-Delhez à Koulikoro, sous la présidence de l’épouse du chef de l’Etat, marraine de l’événement, Mme Keïta Aminata Maïga.

C’était en présence du ministre de la Communication, chargé des Relations avec les institutions, Porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré et sa collègue de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Diakité Aïssata Traoré et de la représentante résidente de l’Unicef, Lucia Elmi. A l’entame de la cérémonie, les enfants participants ont montré les résultats des travaux à travers des reportages, des débats radio, des projections vidéo, des chants et des poèmes. Ils ont magnifié la culture de la paix, la réconciliation, le vivre ensemble, le savoir-vivre. Toutes choses qui reflètent le « Mali qu’ils veulent », un Mali auquel ils rêvent et qui est un pays de bonheur, de progrès, de sécurité et de protection des personnes et de leurs biens.

Le maire de la Commune urbaine de Koulikoro, Ely Diarra, la vice-présidente du Parlement des enfants, Mariam Aldjana Bangou et la représentante résidente de l’Unicef au Mali, Lucia Elmi, ont salué les efforts déployés par le gouvernement et ses partenaires pour la promotion des droits de l’enfant, avant d’évoquer les pratiques néfastes ; notamment le mariage précoce, les grossesses prématurées, la déscolarisation des filles. Ces facteurs constituent un frein à l’épanouissement des enfants. Les différents intervenants ont assuré de leur engagement pour le soutien de toute initiative allant dans le sens de la promotion des droits de l’enfant, de l’autonomisation des

Mme Keïta Aminata Maïga apprécie l’exposition des enfants

filles, de la préservation des valeurs sociales positives, de la cohésion sociale et de la culture de la paix au Mali.

La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aïssata Traoré a remercié la Première dame pour sa présence, ainsi que les partenaires, singulièrement l’Unicef pour les efforts déployés au quotidien pour le bien-être des enfants. Elle a saisi l’occasion pour inviter les enfants à être des relais auprès de leurs parents pour partager les connaissances acquises après cette formation d’une semaine.

Dans son discours de clôture, le ministre Yaya Sangaré a salué les efforts de la Première dame dans le cadre de l’appui constant aux initiatives pour la promotion des droits de l’enfant. Il n’a pas manqué de souligner que Oxyjeunes est devenu une véritable école de formation pour les enfants dans le cadre de leur éducation complémentaire, de leur participation à la défense de leurs droits et de leur développement.

Le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les institutions, Porte-parole du gouvernement s’est dit convaincu de la réussite du projet « Enfants et Médias au Mali », initié par l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP), l’Association de jeunes et enfants communicateurs (APJEC) et l’UNICEF. Ce projet vise à contribuer à soigner l’image des enfants dans les médias et à mieux traiter les sujets les concernant dans la presse. Ce projet, a-t-il souligné, va permettre, dans une démarche participative de rassembler les différents acteurs pour la promotion des droits de l’enfant avec un plaidoyer permanent auprès des décideurs et des leaders d’opinion.

A la fin de la cérémonie, l’épouse du chef de l’Etat, Keïta Aminata Maïga a adressé à la presse ses félicitations ainsi qu’aux différents acteurs pour leur accompagnement multiforme dans le cadre de la promotion des droits de l’enfant au Mali.

Mme Keïta Aminata Maïga a renouvelé son engagement pour toutes les initiatives allant dans le sens de la promotion, de la protection, de la participation et du développement de l’enfant au Mali.
Pour rappel, cette 13è édition d’Oxyjeunes s’est déroulée du 31 juillet au 6 août 2019 à Koulikoro sous le thème : «Pour chaque fille, tous ses droits».

Kader Maïga
AMAP – Bamako

Laisser une réponse

P